605,1 – Promesses

– Arme suprême, avec le mot changement, du postulant à quelque poste juteux. Suivant un praticien reconnu « n’engagent que ceux qui les écoutent ». Exemple récent : la réduction de la fracture sociale promise par quelqu’un visant à la plus haute fonction et s’endormant délicieusement de suite après pendant douze ans.

– Pour soi-même, il est bien rare que l’avenir tienne les promesses que nous nous étions faites. Il nous réserve des surprises, des bonnes et des moins bonnes.

– « Les sociétés de la promesse » (?) – Désignant les sociétés occidentales démocratiques récentes. Fini même les Gogos n’y croient plus. Quelle tristesse !

 ——————————————————————————————————————————-

« Avant d’éblouir le peuple en lui promettant de l’eau chaude, il faut lui fournir des récipients pour la recueillir. » (Alphonse Allais)

« Le temps a cessé de promettre quelque chose. » (Myriam Revault d’Allonnes)

« Les promesses font moins d’ingrats que les bienfaits. » (Marie-Antoinette)

« La rédemption possible de la situation d’irréversibilité, c’est la faculté de pardonner … Si nous n’étions pardonnés, délivrés des conséquences de ce que nous avons fait, notre capacité d’agir serait comme enfermée dans un acte unique dont nous ne pourrions jamais nous relever … Si nous n’étions liés par des promesses, nous serions incapables de conserver nos identités, nous serions condamnés à errer sans force et sans but … dans des ténèbres que rien ne peut dissiper … Les deux facultés dépendent de la présence et de l’action d’autrui, car nul ne peut se pardonner à soi-même, nul ne se sent lié par une promesse qu’il n’a faite qu’à lui-même … Pardon et promesses : Contrecarrer les risques énormes de l’action, mécanismes régulateurs au sein même de la faculté de déclencher des processus nouveaux et sans fin. » (Hannah Arendt – sur l’irréversibilité et l’imprévisibilité de tout acte)

« L’imprévisibilité que l’acte de promettre dissipe au moins partiellement … qui vient des ‘ténèbres du cœur humain’ (faiblesse des hommes qui ne peuvent jamais garantir aujourd’hui qui ils seront demain) et de l’impossibilité de prédire les conséquences d’un acte dans une communauté d’égaux où tous ont la même faculté d’agir … Pouvoir de stabilisation de la promesse … Alliances … Domination sur l’obscurité de l’avenir. » (Hannah Arendt)

« La promesse est la forme que prend notre exil quotidien du présent … La promesse sert à dévaluer un peu plus le présent … Nous vivons dans la croyance que quelque chose va arriver » (Miguel Benasayag) – Promesse d’un jour J, d’un événement.

« L’engagement,  c’est une promesse par rapport à vous, mais c’est aussi une promesse par rapport à l’autre. » (Emmanuel Berl)

« Se défier des gens qui promettent des millions et dont on est forcé de régler les consommations. » (Léon Bloy)

« Promettre et tenir sont deux, dit-on. – Deux quoi ? me demande-t-on. Belle question ! Deux mouvements du cœur naturellement. On promet pour faire plaisir … et aussi parce que cela profite quelque fois. Les députés le savent et les spéculateurs ne l’ignorent pas … Le second mouvement n’est pas moins beau … On tient quelque chose et on est attentif à ne pas le lâcher. On se ferait tuer plutôt. C’est la phase héroïque… » (Léon Bloy – Exégèse des lieux communs – 2, XCIV)

« Il coûte si peu aux grands à ne donner que des paroles, et leur condition les dispense si fort de tenir les belles promesses qu’ils vous ont faites, que c’est modestie à eux de ne promettre pas encore plus largement. » (La Bruyère)

« Si ces promesses ne peuvent pas être tenues ? Aucune importance. Primo, vous êtes au pouvoir ; secundo, vous n’avez qu’à promettre toujours mais autre chose … Nous ne sommes plus immergés dans le même temps qu’il y a moins d’un siècle, si bien qu’en ce qui concerne les promesses, il faut aujourd’hui les multiplier à toute vitesse et, au fur et à mesure qu’elles se déflorent, en fabriquer de nouvelles sur le même rythme échevelé. » (Jean Cau) 

« Tiens vis-à-vis des autres ce que tu t’es promis à toi seul ; là est ton contrat. » (René Char)

« Celui qui ne craint pas de promettre de grandes choses a de la peine à les exécuter. » (Confucius)

« Examine si ce que tu promets est juste et possible, car la promesse est une dette. » (Confucius)

« La gauche est toujours prête à renier ses promesses sociales, mais elle ne lâche jamais sur le terrain sociétal. Elle est prête à désespérer les ouvriers, mais pas à mécontenter les intellectuels. » (Marc Crapez) – Soit le groupuscule de braillards corrompus parisiens.

« Comment tenir une parole qu’on a déjà donnée ? » (Pierre Dac)

« Le temps est une promesse, non un destin. » (Chantal Delsol)

« Il faut savoir tenir les promesses que l’on n’a pas faites. » (Georges Duhamel)

« Donner sa parole est bien la preuve qu’elle ne vaut pas grand-chose. » (Georges Elgozy)

« Pour séduire les masses, il faudra leur parler la seule langue qu’elles comprennent … mettre au premier plan leurs intérêts prédominants … et promettre toujours sans exiger jamais. » (Julius Evola – sur la démocratie) – Exact. Mais aujourd’hui cette déformation tient plus aux candidats dans leur avidité à s’emparer des postes et des places, qu’aux électeurs moins intéressés et bornés que médias et politiciens veulent et les voir et les conditionner.

« L’essentiel nous ne savons pas le prévoir. Chacun de nous a connu les joies les plus chaudes là où rien ne les laissait prévoir. » (Saint-Exupéry)

« L’homme ne se définit plus par sa capacité à faire des promesses, mais par son droit discrétionnaire de reprendre, à tout moment, sa liberté. L’engagement qui était, jusqu’à une date récente, la marque de l’autonomie  apparaît maintenant comme un fardeau ou une entrave … Rien d’autre n’est moi en moi que mes envies, mes passions ou mes humeurs actuelles. Mon ancien moi et mes vieux serments n’ont pas plus de titre sur ma vie que Dieu ou mon père. » (Alain Finkielkraut)

« La promesse de la chenille n’engage pas le papillon. » (André Gide) – Qui devait penser aux promesses des candidats et aux trahisons systématiques des élus.

« Il va falloir imaginer comment nous allons être comptables des promesses que nous avons faites, à travers nos incitations au développement, à travers nos prêches démocratiques et humanitaires, etc. Car ces promesses ne seront pas tenues. Le mur des raretés est devant nous. » (Hervé Juvin – sur la responsabilité de l’Occident)

« Les deux se font du mal : celui qui promet trop et celui qui attend trop. » (G. Lessing)

« La vie se passe à promettre sans tenir et à tenir sans promettre. » (duc de Lévis)

« Un souverain prudent ne peut ni ne doit tenir sa parole lorsqu’une telle attitude tourne à son désavantage, et qu’ont disparu les motifs qui la lui avaient fait donner … Comme les hommes sont méchants et qu’ils ne la tiendraient pas avec vous, vous non plus n’avez pas à la tenir avec eux … Jamais un prince n’a manqué de motifs légitimes pour colorer le manquement à sa parole. » (Machiavel – Le Prince)  – « Les promesses n’engagent que ceux qui les écoutent. » (Charles Pasqua) 

« Les promesses trahies sont comme des ombres qui dansent autour de toi au crépuscule. Plus je vieillis, mieux je les vois. » (Henning Mankell) 

« Il faut tenir même les promesses qu’on a faites à un chien, car ce qui engage, ce n’est ni le contenu de la promesse ni son destinataire, mais le fait d’avoir promis. » (Henry de Montherlant) – Il est vrai que Montherlant était un grand.

« Le meilleur moyen de tenir sa parole est de ne jamais la donner. » (Napoléon Bonaparte)

L’individualiste Descartes répugnait à toute promesse par laquelle on retranche quelque chose de sa liberté, c’est-à-dire en définitive à tout gage donné à la solidarité ambiante. » (Georges Palante)

« On a tiré de toi par force des promesses dangereuses ; va, tu n’a rien promis. » (Périandre)

« Le flot de promesses absurdes qui aggravent l’hébétude. » (Olivier Rey – Leurre et malheur du transhumanisme) – Au point où nous en sommes, est-il encore possible de l’aggraver ?

« Nous promettons selon nos espérances et nous tenons selon nos craintes. » (La Rochefoucauld)

« Le plus lent à promettre est toujours le plus fidèle à tenir. » (J. J. Rousseau)

« Le mal n’est pas de ne pas tenir ses promesses, c’est d’avoir fait des promesses impossibles à tenir » (Claude Roy)

« Bien des promesses électorales n’ont pas été tenues. Ce manquement à la parole est extrêmement grave puisque le lien social repose sur une parole donnée et assumée. » (Pierre Sansot) – Il serait effectivement extrêmement court de citer celles qui l’ont été. Mais on sait bien que le bidonnage tous azimuts constitue l’ossature de toute élection.

« En faisant une promesse on contracte une dette. » (Robert William Service)

« Plutôt ne pas en avoir qu’avoir deux paroles dont une est de trop. » (Shakespeare)

« Les hommes coupés de toute promesse meurent en 48 heures d’une mort psychogène. L’homme gère toujours sa vie par des promesses …  La conduite de leur vie dépend de la tenue de promesses qui par elles-mêmes tendent à l’impossibilité d’être tenues. » (Peter Sloterdijk)

« Pourquoi donc tout était-il si doux dans les promesses et pourtant si amer dans les réalisations ? » (Olaf Stapeldon)

« La fausse espérance, braquée uniquement sur l’avenir, se repaît des promesses en tant que promesses : demain on rasera gratis. » (Gustave Thibon)

« Les contempteurs de l’au-delà éprouvent aussi cette soif (celle de l’au-delà), mais ils  croient qu’elle peut être assouvie sur la terre et au niveau le plus incurablement hérissé de limites et d’imperfections : celui de l’accroissement de la prospérité matérielle, de la ‘justice sociale’, de la libération des instincts et des passions, etc. Bref, ils essaient de faire rentrer l’au-delà dans l’en deçà (l’éternel dans le temps, la pureté dans le mélange, l’infini dans le fini) et, n’y parvenant jamais, ils projettent dans l’avenir leurs espérances indéfiniment déçues dans le présent. A-t-on jamais vu l’abondance matérielle ou le défoulement sexuel tenir leurs promesses de bonheur, ou une révolution accoucher d’une société irréprochable ? » (Gustave Thibon)

« On promet beaucoup pour n’avoir que peu à tenir. » (Vauvenargues)

« Promettre, veut dire ‘mettre devant’, proposer, on met quelque chose devant quelqu’un quand on lui donne un avenir. » (Bertrand Vergely)

« Tant vaut tiens que chose promise. » (François Villon)

« Mieux vaut mécontenter par cent refus que de manquer à une seule promesse. » (proverbe)

« As-tu donné ta parole ? Tiens-la – Ne l’as-tu pas donnée ? Tiens bon » (proverbe)

« Mieux vaut donner sans promettre que promettre sans tenir. » (proverbe)

« On promet comme on veut et l’on tient comme on peut. » (proverbe)

« Si tu veux faire rire Dieu, raconte-lui tes plans. » (proverbe russe)

« Prendre garde aux promesses qui taillent dans le futur. » (?) – Qui l’engagent.

« Îlots de certitudes dans un océan d’incertitudes. » (?)

Ce contenu a été publié dans 605, 1 - PER - Promesses, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.