185,1 – Curiosité

– Parfois défaut, parfois qualité.

– Nous sommes tous pareils. Quand une génération a disparu la suivante se lamente de constater qu’elle a omis de s’informer sur la précédente, de lui manifester quelque intérêt, de savoir comment elle avait vécu, avec quelles idées, quels moyens, quelles expériences, comment eux, les parents, avaient ressenti les événements de leur époque, comment ils les avaient vécu… enfin de les connaître vraiment. Il est trop tard. Le fil est cassé. On n’a pas su le saisir quand c’était possible. On le regrette et toutes les générations à venir recommenceront dans la même indifférente insouciance qu’elles regretteront quand leur tour approchera de laisser la place. 

– Que les jeunes gens, ne perdent pas une occasion de faire raconter leurs souvenirs à leurs anciens. Ils y apprendront probablement, ne serait-ce que leurs erreurs. Ils regretteront sûrement un jour d’y avoir manqué, mais il sera trop tard. De même que beaucoup regrettent de ne pas leur avoir manifesté plus de présence et d’affection – « La responsabilité de la transmission n’est pas le seul fait des parents … Cette responsabilité incombe aussi aux enfants. S’ils n’ont pas posé de questions … Ils portent la responsabilité de n’avoir reçu aucune transmission de la tradition. » (Jean-Pierre Winter)

– « Il n’a pas su m’aimer, j’ai désiré me rapprocher de lui trop tard. » (Philippe Bilger – sur son père)

– Mesdames, refrénez votre aimable curiosité, parfois mal dissimulée derrière quelque intérêt porté à autrui. Si on ne vous a pas fait part d’une menue décision, ou de ses motifs, ou de ses conséquences possibles, peut-être se peut-il que ce soit parce que, pour l’instant, on ne voyait ni la nécessité, ni l’intérêt de vous communiquer ces éléments (qu’on ne connaissait d’ailleurs pas forcément) ou même de vous charger de leur poids.

– Nombreuses sont les personnes curieuses, avides de nouvelles (de vous-même, de l’actualité…) qui vous pressent de questions. Ce qui ne leur constitue aucune obligation d’écouter votre ou vos réponses, ni même de faire semblant.

En ce qui concerne la curiosité, on pourra aussi regarder à la rubrique Discrétion… 220,1, plus axée sur le hideux et grotesque exhibitionnisme contemporain.

 ——————————————————————————————————————————-

« Pour sauvegarder la paix, ne pas se mêler à tort et à travers des affaires d’autrui. » (Jacques Bainville)

« La curiosité est devenue  une passion fatale, irrésistible. » (Baudelaire) – En liaison avec l’invasion du système de la mode investissant tous les domaines et de son corollaire tout nouveau, tout beau.

« La relation du consommateur au monde réel, politique, histoire, culture n’est pas celle de l’intérêt, de l’investissement, de l’engagement, non plus celle de l’indifférence totale, c’est celle de la curiosité. » (Jean Baudrillard)

« Quelle rage a-t-on d’apprendre ce que l’on craint toujours de savoir ? » (Beaumarchais – Le barbier de Séville)

« La curiosité ne naît pas quand on ne sait rien. L’ignorance ne s’étonne de rien. » (François-Xavier Bellamy)

« Les curieux sont toujours dupes de leur curiosité ; ils expliquent tout sans rien comprendre. » (Georges Bernanos)

« Le premier degré de l’orgueil c’est la curiosité. » (saint Bernard)

« Curiosité : Qualité fort désagréable de l’esprit féminin. » (Ambrose Bierce – Le dictionnaire du diable)

« Presque toutes les sciences ne sont que des curiosités. »  (abbé Galiani) – « Quand je réfléchis sur les bornes étroites dans lesquelles sont enfermées nos connaissances, sur le désir extrême que nous avons de savoir … Cette disproportion qui se trouve aujourd’hui entre nos connaissances et notre curiosité. » (Maupertuis – lettre sur le progrès des sciences) … Selon une vieille tradition que les Egyptiens avaient transmises aux Grecs, l’inventeur des sciences serait un ‘dieu ennemi du repos des hommes’ … Allégorie pour dire que les sciences sont nées des vices des hommes : la superstition a engendré l’astronomie, l’orgueil la haine, la flatterie et le mensonge l’art de bien parler, l’avarice la géométrie … J. J. Rousseau refuse de croire que l’homme s’est engagé sur la voie du progrès des sciences et des techniques comme par nature et désir originel. Il loue ‘l’heureuse ignorance’ et évoque les ‘efforts orgueilleux’ … Le chemin de la connaissance passe par un flot d’erreurs dont les dégâts ne sauraient être compensées par l’utilité de la vérité … La nature voulait protéger l’homme de la science, comme une mère protège son enfant du jeu avec une arme dangereuse … L’obscurité dont elle avait couvert ses secrets se voulait un avertissement devant la vanité de l’effort théorique» (Hans Blumenberg – interprétant J. J. Rousseau – sur la curiosité et les sciences – La légitimité des temps modernes) – Néanmoins, sans curiosité, pas de science.

« Est-ce que le prêtre vous raconte ses péchés ? » (Robert Brasillach) – Tout n’est pas à dire par n’importe qui à n’importe qui.

« La curiosité n’est pas un goût pour ce qui est bon ou ce qui est beau, mais pour ce qui est rare, unique, pour ce qu’on a et que les autres n’ont point. Ce n’est pas un attachement à ce qui est parfait, mais à ce qui est couru, à ce qui est à la mode. Ce n’est pas un amusement mais une passion. » (La Bruyère)

« La curiosité, c’est sans doute une des premières vertus intellectuelles, et je ne serais pas éloigné d’y voir une qualité morale … Mais c’est surtout le plus prodigieux des instruments de bonheur, et le plus sûr allié de l’homme contre le plus ravageur de ses ennemis, l’ennui. » (Renaud Camus)

« Célèbre technique de ‘l’étouffeur’ : pour éteindre la curiosité, invoquer la malveillance. » (Sophie Coignard et Romain Gubert) – C’est chaque jour que l’on voit un grand de ce monde accusé de vulgaire corruption invoquer la malveillance politique pour étouffer l’affaire et essayer de discréditer ses accusateurs. Le Gogo marche (puisqu’il est fait pour marcher).

« Ne cherchez pas à vous immiscer dans les affaires dont vous n’avez pas la charge. » (Confucius) – Et, sauf invitation, n’entrons pas dans les conversations des autres.

« Celui qui prétend tout dire et tout montrer avoue en même temps son propre néant. » (Chantal Delsol)

« L’impudeur contemporaine représente l’un des aspects sociaux … où se révèle la fuite de soi. » (Chantal Delsol)

« L’ignorance et l’incuriosité sont deux oreillers fort doux ; mais pour les trouver tels, il faut avoir ‘la tête aussi bien faite’ que Montaigne. » (Diderot)

« Aller vers la connaissance de soi ne suppose pas de succomber au désir tyrannique de tout savoir sur l’autre, c’est même sans doute l’inverse. » (Anne Dufourmantelle)

« Je n’ai pas de talents particuliers, je suis juste passionnément curieux. » (Albert Einstein)

« Humain est l’être qui peut fermer la porte derrière lui. Une vie n’est humaine qu’à condition de dérober une part d’elle-même à la lumière et de disposer d’un refuge contre les regards indiscrets. » (Alain Finkielkraut)

« Il y a toujours un moment où la curiosité devient un péché. » (Anatole France)

« Le déchaînement de l’incuriosité. » (Marcel Gauchet) – Caractéristique du monde moderne-gogo-bobo. Cela rend le mensonge systématique officiel tellement plus simple à pratiquer.

« La curiosité, l’un des plus beaux mobiles, lorsqu’il est correctement servi. » (François Gros) 

« La curiosité est une des formes de la bravoure féminine. » (Victor Hugo)

« Je commence à devenir honteux de cette perpétuelle attitude de curiosité stérile. » (un personnage d’Henry James, visitant une enième église) – Beaucoup de touristes pourraient le dire (s’ils étaient un peu plus conscients) et pas seulement lors de visites d’églises.

« Discrétion, la seule vertu qui souffre l’excès sans en souffrir. » (Marcel Jouhandeau)

« Les ‘fouilleurs de poubelle’ sont des passionnés de l’inessentiel. » (Milan Kundera) – A qui pensait-il ? Aux passionnés de la Transparence ?

« Chacun d’entre nous est invité à une constante mise en scène de lui-même … L’exhibitionnisme et le voyeurisme font partie des perversions majeures de notre temps … Le monde extérieur n’a plus d’intérêt et de réalité que si j’en constitue la figure centrale (hideuses selfies devant des monuments ou des paysages). » (Dominique Lecourt)

« La sorcellerie, c’est la curiosité qui se manifeste là où il faut baisser les yeux, l’indiscrétion à l’égard du divin, l’insensibilité au mystère, la clarté projetée sur ce dont l’approche demande de la pudeur. » (Emmanuel Levinas – Lectures talmudiques)

« Heureux celui dont le pied ne se pose pas deux fois dans la même empreinte. » (Franz Liszt)

« Dans la passion de la vérité il faut savoir s’arrêter à temps. » (Juliette Machon – citée par Clément Rosset) – Sauf à tomber dans la curiosité, ou pire encore, dans l’obsession de la transparence et la chasse en meute.

« L’ignorance et l’incuriosité font un doux oreiller. » (Montaigne)

« J’ai peur que nous ayons les yeux plus grands que le ventre, et plus de curiosité que nous n’avons de capacité : nous embrassons tout, mais n’étreignons que du vent. » (Montaigne)

« Cette inhumaine incuriosité de ceux qui vont quitter la vie à l’égard de ceux qui y restent ou qui y entrent. » (Paul Morand) – La réciproque est aussi vraie.

« Le principe qui règne aujourd’hui est une curiosité universelle : chacun montre sa belle âme, raconte ses secrets. Qui a le malheur de ne pas s’y intéresser est un monstre. » (Roger Nimier)

« Les curieux veulent toujours se trouver là où quelque chose se passe, au risque de déranger. » (Erik Orsenna)

 « Curiosité n’est que vanité. Le plus souvent on ne veut savoir que pour en parler.   Autrement, on ne voyagerait pas sur la mer pour ne jamais en rien dire, pour le seul plaisir de voir, sans espérance d’en jamais communiquer. » (Blaise Pascal)

« On ne force pas une curiosité, on l’éveille. » (Daniel Pennac)

« La simple curiosité neutre de l’esprit, qui ne veut pas entrer lui-même dans le jeu, est incapable de nous ouvrir les yeux et de nous éclairer, même sur un homme, et encore moins sur Dieu. » (cardinal Joseph Ratzinger)

« Philanthropie : forme charitable de la curiosité. » (Charles Régismanset)

« L’indiscrétion est contagieuse. » (Charles Régismanset)

« Les habitudes de la vie pratique affaiblissent l’esprit de curiosité pure. » (Ernest Renan)

« La curiosité est un criminel suivi de son bourreau. » (Rivarol)

« Deux sortes de curiosité : l’une d’intérêt, qui nous porte à désirer d’apprendre ce qui nous peut être utile ; et l’autre d’orgueil, qui vient du désir de savoir ce que les autres ignorent. » (La Rochefoucauld)

« On n’est curieux qu’à proportion qu’on est instruit. » (J. J. Rousseau)

« Je voudrais mourir par curiosité. » (Georges Sand)

« C’est ainsi que nous sommes curieux de biographies détaillées : quel est le vrai caractère d’une  star, d’un politique ? Nous votons même moins sur un programme et une action passée, que pour ou contre un homme tel qu’à la télévision il a su ou non nous inspirer confiance. Tout à cette quête quelque peu narcissique, nous fuyons avec ennui l’étude des mécanismes sociaux ‘impersonnels’, des ‘froides’ statistiques, laissant ainsi à peu de frais le pouvoir aux élites qui nous gouvernent. » (Richard Sennett) – Il est donc normal que l’électeur soit cocu.

« L’obsession des personnes, aux dépens des rapports sociaux plus impersonnels, peut se comparer à un filtre qui décolorerait toute notre saisie rationnelle de la société. » (Richard Sennett)

« L’ennui est la conséquence logique de l’intimité considérée comme un marché d’échange ; L’autre n’est plus un inconnu ; ‘Il n’y a plus rien à se dire’. » (Richard Sennett)

 « Tout moi étant, d’une certaine façon, un musée des horreurs, des rapports civilisés entre les individus ne peuvent s’établir que si nos petits désirs, nos cupidités, nos envies sont soigneusement gardés secrets. » (Richard Sennett)

« Tout être humain est entouré d’une sphère invisible dont la dimension peut varier selon les différentes directions et les différentes personnes auxquelles on s’adresse ; nul ne peut y pénétrer sans détruire le sentiment que l’individu a de sa valeur personnelle. » (Georg Simmel)

« S’abstenir de connaître tout ce que l’autre ne révèle pas positivement … Réserve … Tout ce qui n’est pas permis est interdit … Renoncer à connaître tout ce que l’autre ne montre pas de son plein gré. » (Georg Simmel) – Evidemment, une telle correction ne saurait exister dans l’indécente société actuelle où l’exhibitionnisme narcissique rencontre en face l’exigence de soi-disant transparence (curiosité malsaine) renforcée par la pratique honorée de la délation.

« La tempête accompagne l’explicite. » (Peter Sloterdijk)

« Cet empressement, cette hâte pour arriver là où personne ne vous attend, cette agitation dont la curiosité est la seule cause, vous inspire peu d’estime pour vous-même. » (madame de Staël)

« La civilité exige le masque, l’occultation de soi par le rite, le jeu, la règle commune, un paraître qui requiert l’entre-deux d’un monde impersonnel. L’incivilité consiste au contraire à faire reposer sur l’autre toute la pesanteur de son moi ; à abolir les entraves à un contact direct, immédiat, épidermique. La vie sociale requiert l’artifice qui nous préserve de l’intimisme incivil. » (Frédéric Tellier) – Tout le contraire de l’exhibitionnisme obscène d’aujourd’hui, de la transparence érigée en contrainte.

« La presse c’est l’homme, c’est sa curiosité, c’est le plus vieux péché du monde. Celui de l’Eden. L’homme ne cesse de manger la pomme. » (Alexandre Vialatte)

« Fille de l’ignorance et mère de la science. » (Giambattista Vico)

« Ne joue pas avec les profondeurs d’un autre. » (Ludwig Wittgenstein)

« N’ouvrez pas la porte que vous serez incapable de refermer. » (proverbe)

Ce contenu a été publié dans 185, 1 - PER - Curiosité, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.