595,3 – Théorie / Pratique

– La théorie considère , contemple et explique le monde alors que la pratique entend le transformer, pensée dégagée et pensée engagée.

– La connaissance, l’expérience, la maturité, une certaine tranquillité ne s’élaborent que par des allers et retours constants qu’il convient de se ménager entre la théorie et la pratique. Sans pratique la théorie reste irréelle, vaine, creuse, inutile, trompeuse ; sans théorie la pratique risque de rester brouillée, fumeuse, incohérente, injustifiée et l’expérience de demeurer nulle et stérile. Conjugaison harmonieuse que sait aussi tout scientifique, tout religieux : « la foi et les œuvres. »

– L’axiome militant communiste (le communisme étant la prétendue pratique de la théorie marxiste) : « Le Parti devant être un pas en avant des masses, et rien qu’un pas » reflète bien un des aspects de la dialectique entre ces deux attitudes, soit la théorie doit précéder la pratique mais sans trop s’en éloigner et en y revenant souvent (les famines organisées et le Goulag semblent avoir, c’est le moins qu’on puisse dire, négligé cette proximité recommandée). On retrouve le même souci dans toutes les organisations ou institutions de masse, telle l’Eglise, celui de ne pas se couper de la multitude en tolérant une trop grande influence de groupements élitistes (hérésies, déviations…) qui finirait par dévaloriser et même empêcher toute pratique populaire telle qu’elle est possible dans l’ici et le maintenant.

– Cependant, sous la pression des circonstances la sagesse pratique peut s’éloigner, provisoirement et à condition de ne pas la renier, de la raison théorique. L’inverse est un grand péril (idéologies, utopies…

-« La théorie, c’est quand rien ne fonctionne mais que l’on peut expliquer pourquoi. La pratique, c’est quand tout marche mais que personne ne sait comment. » (?)

 ——————————————————————————————————————————-

« Quand la confiance en l’apparition des choses telles qu’elles sont réellement s’en était allée, le concept de vérité comme révélation était devenu douteux … La notion de théorie changea de sens. Elle ne désigna plus un système de vérités raisonnablement réunies, qui … n’avaient pas été faites mais données à la raison et aux sens. Elle devint plutôt la théorie scientifique moderne qui est une hypothèse de travail changeant selon les résultats qu’elle produit et dépendant, quant à sa validité, non de ce qu’elle révèle, mais de la question de savoir si elle fonctionne. » (Hannah Arendt)

« La pure religion du pratique ne mènera jamais qu’à la guerre. » (Julien Benda)

« Sans théorie précise, pas d’action efficace. On ne peut pas faire l’économie d’une Idée. » (Alain de Benoist) – Voilà pourquoi la bourgeoisie et les classes moyennes sont toujours cocues.

« ‘Commencer par le haut’ … ‘Essayer de bâtir la maison en commençant par le toit’ … il n’y a pas de gestion ni de travail, ni même de puissance possible, sans d’abord une connaissance … ‘Construire à partir du toit’, c’est renverser la perspective commune : mettre la transhistoire avant l’histoire, la métapolotique avant la politique. Car c’est le haut qui entraîne le bas, le ‘toit’ qui détermine  les ‘fondations’ ; et non l’inverse. » (Alain de Benoist – citant Raymond Abellio)

 « Le privilège que le pragmatisme accorde à l’action … La renonciation à la connaissance des causes au profit de celle des lois … La domination n’a même plus besoin de se savoir en prise sur la vérité du réel ; il lui suffit d’avoir prise sur lui … Avec la modernité, le pragmatisme prend une tournure nouvelle, en ce que la maîtrise devient le but ultime et le critère du vrai … Le principal critère qui permet de mesurer la valeur des diverses sciences est l’action de l’homme sur le monde extérieur … De ce point de vue, la physique et la chimie, et à un moindre degré la biologie, sont incomparablement plus importantes que l’astronomie. » (Rémi Brague)

« Entre l’art de connaître les hommes et celui d’en tirer parti il ya toute la différence entre la théorie et la pratique. De là vient que les esprits les plus clairvoyants ne sont pas ceux qui réussissent le mieux dans la vie publique. » (Hyacinthe de Charencey)

« L’homme de théorie méprise souverainement la pratique : de la hauteur de sa doctrine, jugeant les choses et les peuples, méditant sur les lois générales de la société, portant la hardiesse de ses recherches jusque dans les mystères de la nature divine, il se sent et se croit indépendant parce qu’il n’a que le corps d’enchaîné… » (Chateaubriand)

« L’époque des grandes théories fut celle des grands résultats … La répudiation des grands mots et des grandes visions a engendré une race de petits hommes dans la politique, de même, elle a engendré une race de petits hommes dans les arts. » (G. K. Chesterton)

« Qui dit théorie présuppose une pratique, à laquelle cette théorie fait face, ou  dont elle fait la théorie. La théorie proteste toujours contre l’implicite, c’est la mouche du coche, le protestant, elle demande des comptes … La visée de la théorie est la déroute du sens commun. Elle le conteste, le critique, le dénonce comme une série d’illusions –l’auteur, le monde, le lecteur, le style l’histoire, la valeur – dont il lui paraît indispensable de commencer par se libérer … Si les solutions proposées par la théorie échouent, elles ont du moins l’avantage de bousculer les idées reçues, de secouer la bonne conscience ou la mauvaise foi de l’interprétation : c’est même l’intérêt premier de la théorie ; sa pertinence est là, dans sa façon d’aller à l’encontre de l’intuition … la théorie va de l’avant. » (Antoine Compagnon – Le démon de la théorie) – L’auteur traite de la critique de la littérature, mais le rôle de toute théorie peut être étendu bien au-delà.

« Entre une pratique sans tête et une théorie sans jambes, il n’y a pas à choisir. » (Régis Debray- sur une certaine révolution)

« Théoricien : individu qui n’est pas de votre avis. » (Auguste Detoeuf)

« Avant de rejeter une théorie qui explique beaucoup de choses, on préfère essayer de l’amender pour la concilier avec des données qui la contredisent. » (Durkheim) – Excellent principe scientifique.

« La théorie, c’est quand on sait tout et que rien ne fonctionne ; la pratique, c’est quand tout fonctionne et que personne ne sait pourquoi. Nous avons réussi à ce que rien ne fonctionne et que personne ne sache pourquoi. » (Albert Einstein)

« Aucune théorie n’est jamais complète ; toute théorie accueille volontiers des améliorations, tout comme le peut n’importe quelle histoire. Surtout aux premiers stades, quand la théorie affronte de multiples faits contradictoires … ces premiers stades peuvent durer des mois, des années et même des siècles. » (Paul Feyerabend) – Il s’agit de théories scientifiques.

« Toute théorie intéressante est encerclée par un océan d’anomalies dont les éléments donnent naissance à d’autres anomalies quand nous essayons de les corroborer. » (Paul Feyerabend)

« La création d’une chose, et la création, doublée d’une parfaite compréhension, de l’idée correcte de la chose, font très souvent partie d’un processus unique et indivisible et ne peuvent être séparées sans en provoquer le blocage. » (Paul Feyerabend)

« Pratique. – Supérieure à la théorie. » (Flaubert – Dictionnaire des idées reçues)

« La connaissance théorique est un trésor dont la pratique est la clé. » (Thomas Fuller)

« Les hommes pratiques cherchent à mettre le monde sur un plan horizontal ; les esprits spéculatifs sur un plan vertical. » (Goethe)

« Que tout ne soit pas théorie, qu’il y ait aussi de la pratique. Les sages sont aussi les plus faciles à tromper, car bien qu’ils sachent l’extraordinaire, ils ignorent le rythme ordinaire de vivre, qui est le plus nécessaire. » (Baltasar Gracian)

« Il n’y a pas d’organisation sans intellectuels, c’est-à-dire sans organisateurs et sans dirigeants, sans que l’aspect théorique du groupe théorie-pratique se distingue concrètement dans un groupe de personnes ‘spécialisées’ dans l’élaboration intellectuelle et philosophique. » (Antonio Gramsci)

« Le succès d’une théorie dépend de son accord avec les passions dominantes du moment … Ainsi le relativisme permet de concilier la diversité des opinions avec la passion d’égalité des sociétés démocratiques. » (Jean-Louis Harouel)

«  Si les faits ne s’accordent pas avec la théorie, alors tant pis pour les faits. » (Hegel – cité par Marcuse)

« Dans le couple classique théorie/pratique, où la théorie orientait la pratique, c’est l’imagination qui tend désormais à prendre le rôle recteur … Les biotechnologies marquent le   triomphe de l’imagination … La technique était limitée par la réalité de ce qu’on savait et devait être limitée par la réalité supposée de ce qu’on ne savait pas … Les biotechnologies  nous offrent la vision d’un monde possible où le savoir et la technique sont rétrogradés au rang de servants de l’imagination, triomphe de l’imagination … L’imagination  est vouée à l’irréalité … Le posthumanisme ne compte plus maintenant sur les ressources internes de l‘homme pour s’améliorer mais sur la technique .. Le but affiché est non pas d’épanouir nos dispositions propres, mais d’abolir les frontières de notre finitude par l’ajout de toutes sortes de béquilles  technologiques … Ce n’est plus le savoir, mais l’imagination qui guide l’action, le savoir est au service de l’imagination. » (Mark Hunyadi)

 « S’impose à nous ce couplage théorie-pratique dont nous ne songerions même plus à contester le bien-fondé … Epouser la circonstance pour en profiter, au lieu de modéliser. » (François Jullien – sur l’obsession du modèle à accomplir propre à la pensée occidentale, versus la pensée chinoise)

« Pour saisir avec l’esprit, il faut d’abord avoir saisi avec la main. … primitivement, l’homme ne fait pas ce qu’il pense, il pense ce qu’il fait … Primitivement, penser est en même temps manier ; c’est une affaire purement pratique … les meilleurs chauffeurs que j’ai connus étaient des primitifs au sens large … Primitivement, la pensée n’est dirigée vers aucun but spirituel. Elle est utilitaire, pratique et tout à fait ‘terre à terre’ … La plupart des constructions de la pensée ne doivent pas être comprises à partir de la question ‘Pour quel motif ?’ mais de la question ‘Dans quel but ?’» (Hermann von Keyserling)

« La bonne physique est faite à priori, la théorie précède le fait. » (Alexandre Koyré)

« Le culte du pragmatisme permet aux responsables de justifier leur incapacité ou leur refus d’établir des plans audacieux à long terme. » (Christopher Lasch)

« Sans théorie révolutionnaire, pas de mouvement révolutionnaire. » (Lénine – Que faire ?) – Sans théorie pas de réalisation qui tienne la route, dans le domaine individuel (définition des besoins-moyens avant d’agir) comme dans le domaine collectif.

« L’organisation est la forme de la médiation entre la théorie et la pratique. » (Georg Lukàcs – sur la place et le rôle du Parti) – Mais peut s’étendre à toutes formes d’organisations.

« ‘Adopter un point de vue opérationnel va beaucoup plus loin qu’une simple restriction du sens du mot ‘concept’, cela signifie une transformation radicale de toutes nos habitudes de pensée : nous ne pourrons plus utiliser désormais  comme instruments de pensée des concepts dont nous ne pouvons pas rendre compte en termes d’opération’ … Le mouvement de la pensée est arrêté par des barrières qui apparaissent comme les limites de la Raison elle-même … la pensée est amenée à se limiter elle-même. » (Herbert Marcuse – citant P. W. Bridgman)

« C’est dans la pratique qu’il faut que l’homme prouve sa vérité, c’est-)-dire la réalité et la puissance de sa pensée. » (Karl Marx – Thèses sur Feuerbach)

« Généralement parlant, des idées ne peuvent rien mener à bonne fin. Pour mener à bonne fin les idées il faut les hommes qui mettent en jeu une force pratique. » (Karl Marx-Engels)

« Si l’état révolutionnaire consiste chez les praticiens en ce que tout le monde prétend commander, tandis que personne ne veut obéir, il prend chez les théoriciens une autre forme non moins désastreuse et plus universelle où chacun prétend enseigner et personne ne veut apprendre. » (Charles Maurras) – Dans la société actuelle, attitudes non réservées à l’état révolutionnaire.

« Rien ne ressemble tant à un délire paranoïaque qu’une théorie bien faite. » (Jean-Claude Milner)

« Il est beau d’apprendre la théorie de ceux qui savent bien la pratique. » (Montaigne)

« Je ne crois plus qu’aux faits. Une idée doit être évaluée à la lumière de la réalité, du réel, du concret. Si elle ne passe pas la rampe pragmatique, alors il faut sinon s’en débarrasser, du moins l’amender. Si on persiste, l’idéologie pointe son nez et avec elle la dénégation. » (Michel Onfray)

« Le caractère de vérité ou d’erreur d’une théorie a moins d’importance que ce qu’elle apporte dans un apprentissage. » (Seymour Papert)

« La vérité expérimentale d’une théorie et son utilité sociale sont des choses différentes. » (Vilfredo Pareto) – Du moins quand on ne confond pas tout.

« La théorie commande le travail expérimental. » (Karl Popper)

« Jusqu’alors, les Romains s’étaient contentés de pratiquer la vertu, tout fut perdu quand ils commencèrent à l’étudier. » (J. J. Rousseau) – Ne pas trop se poser de questions intellectuelles sur ses initiatives.

« Le fondement de la théorie, c’est la pratique. » (Mao Tsé Toung)

« La réalité ne pardonne pas une seule erreur à la théorie. » (Léon Trotski)

« Il te faut d’abord décrire la théorie, ensuite la pratique. La science est le capitaine, la pratique représente les soldats … Ceux qui s’entêtent de pratique sans la science sont comme des marins montant un navire sans timon ni boussole. » (Léonard de Vinci) – « La pratique doit toujours s’appuyer sur la théorie, faute de quoi elle est désordonnée et aveugle. » (Louis Rougier)

« Jusqu’ici les Romains s’étaient contentés de pratiquer la vertu, tout fut perdu quand ils se mirent à l’étudier. » (Sénèque) – Pratiquer, ne pas trop approfondir.

« Renverser le rapport théorie-pratique en plaçant la pratique au-dessus de la théorie et non la théorie au-dessus de la pratique. Notre règle intérieure doit régler notre savoir … La science sans règle expliquant tout, justifiant tout et n’importe quoi. » (Bertrand Vergely – interprétant Ernst Cassirer)-  Les limites de la raison théorique selon Kant.

« Une théorie valide est celle qu’un Chinois peut comprendre et accepter. » (Max Weber) – Transcendant la diversité culturelle. Témoignant de l’universalité de la rationalité.

« Dix qui savent ne valent pas un seul qui pratique. » (proverbe)

« On ne peut pas savoir qu’une noix est saine avant d’en avoir brisé la coquille » (proverbe.)

« Le fondement de toute théorie, c’est la pratique. » (?)

« Toute théorie est un peu un autoportrait. » (?)

« La connaissance du chemin ne remplace pas l’obligation de mettre un pied l’un devant l’autre. » (?)

« Un jour j’irai vivre en théorie, car en théorie tout se passe bien. » (?) 

Ce contenu a été publié dans 595, 3 - Théorie / Pratique, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.