685,1 – Solitude

– La modernité, la société libéralo-libertaire, ayant massacré tous les liens sociaux pour assurer la domination sans partage de la clique dominante, celle-ci essaye de limiter le désespoir par la profusion des fêtes en tout genre (parades, prides, journées de… nuits blanches… liturgies-bidons, manifestations bien-pensantes, célébrations délirantes de triomphes sportifs, pleurnicheries ou délires officiels…) qui lui permettent, en plus, de se faire valoir. Au peuple, la gueule de bois, le lendemain. 

– Les manifestations festives ne sont pas forcément détestables, mais leur développement est un signe de la sociologisation des esprits (nuits blanches, retransmission de foot sur écran géant…). » (Philippe Val) – Le rassemblement des moutons.

——————————————————————————————————————————-

« La solitude est un enfer pour ceux qui tentent d’en sortir ; elle est aussi le bonheur pour les ermites qui se cachent. » (Kobo Abe)

« La solitude n’est supportable que si elle est volontaire ; imposée elle devient atroce. » (Guy d’Amours)

« La vie commune est nécessaire à l’apprentissage de la perfection, mais la solitude convient aux parfaits. » (saint Thomas d’Aquin)    

« Solitude subie, imposée par le départ de ses compagnons d’âge et par le regard des autres, solitude voulue, comme par un réflexe de défense ou une forme de défi. »  (Marc Augé – à propos de la vieillesse)

« Tu peux à l’heure que tu veux te retirer en toi-même. Nulle retraite n’est plus tranquille ni moins troublée pour l’homme que celle qu’il trouve en lui-même. » (Marc-Aurèle)

« Le globe terrestre, surpeuplé, ressemble à un appartement prolétarien à une pièce où tout le monde habite, mange et dort ensemble, engendre des enfants, est malade et meurt dans une communauté imposée et inéluctable. Avec la disparition du désert extérieur, le désert intérieur a pris le dessus. L’homme socialisé souffre d’asthme spirituel et d’accès d’étouffement. » (Père Hans Urs Von  Balthasar) 

« Préférer toujours la solitude qui responsabilise à l’esprit de corps qui infantilise et dissout l’individu dans le collectif. » (Olivier Bardolle)

« La solitude a des joies discrètes, des sous-bois délicieux. » (Anne Barratin)

« Un esprit plein aime la solitude autant qu’un esprit vide aime le monde. » (Anne Barratin)

« Multitude, solitude : termes égaux et convertibles … Qui ne sait pas peupler sa solitude ne sait pas non plus être seul dans une foule affairée. » (Baudelaire)

« Si vous vivez dans la retraite, vous aurez tout le monde contre vous. Les hommes exigent qu’on participe à leur faiblesse et les femmes qu’on n’échappe pas à leur domination. » (Henry Becque)

« Cet objet magique vous fait croire que, tout à coup, vous êtes relié aux autres. Que, où que vous soyez, vous êtes toujours à portée de portable. La solitude est enfin vaincue … Cette solitude qui serait enfin comblée pourrait bien être la marque de notre incapacité tragique à être avec nous-mêmes, et de ce fait avec les autres … La téléphonie mobile est une mauvaise rencontre, car elle potentialise et développe les tendances dissolvantes de la société néo-libérale, de la société de l’utilitarisme, et plus profondément, elle s‘attaque à cette condition fondamentale de la vie en communauté qu’est la capacité d’être seuls …» (Miguel Benasayag – Plus jamais seul, avec mon portable)

« La communion par laquelle la solitude est surmontée ne se réalise que par le passage, non du moi à l’objet, mais du moi au toi, tel qu’il s’opère dans l’amour et l’amitié … Ni le contact du moi avec l’objet, ni la société ne peuvent abolir la solitude … Dans le général et les universaux, l’individuel, le singulier, le personnel ne sont plus … Dépasser la solitude, c’est toujours opérer un transcendement du moi, dans la pensée ou dans la vie émotionnelle … Reconnaissant qu’il appartient à l’objet, à la société, le moi ne se sent pas seul ; mais il n’y a rien là qui signifie la victoire sur la solitude. » (Nicolas Berdiaeff)

« Quand on n’a pas développé une pensée personnelle, la solitude est insupportable. » (Maurice Berger)

« La solitude qui nous paraît un châtiment atroce quand on nous l’impose, devient notre postulation la plus impatiente, notre revendication la plus révoltée, notre aspiration la plus chère dés qu’on nous la refuse. » (Emmanuel Berl)

« Je n’ai pas peur de la solitude dans l’espace, mais j’ai bien peur de la solitude dans le temps. » (Georges Bernanos – Les Enfants humiliés) – Le grand Bernanos déplacé dans un siècle où s’étalait, et s’étale, la médiocrité.

 « Ô heureuse solitude, ô seule béatitude. » (saint Bernard)

« La solitude, c’est ce qui se conquiert de haute lutte et de manière incessante. » (Jean-Michel Besnier)

« Le téléphone portable exprime l’intolérance à la solitude que l’individu moderne éprouve presque constitutivement et que tant d’autres expédients techniques confortent. Hananh Arendt y aurait vu le témoignage de ce dramatique consentement à la perte de soi, à la désubstantialisation, qui caractérise les êtres systématiquement extravertis. » (Jean-Michel Besnier)

« C’est la grande tentation de ceux qui finissent : ils se regardent et ils se parlent ; ils se font d’eux-mêmes une solitude peuplée d’eux-mêmes. » (Maurice Blanchot)

« Sa solitude, celle de quelqu’un qui n’a plus la place de se tromper lui-même. » (Maurice Blanchot) – Fin des artifices, des simulations…

« Vivre dans la solitude est un luxe, vivre dans le silence est un luxe. » (Christian Bobin)

« Dans la solitude on rejoint quelqu’un d’autre que soi. » (Christian Bobin)

« Le solitaire est celui qui n’est jamais seul parce que toutes choses viennent à lui. » (Christian Bobin)

 « ‘Si j’étais seul’ cache cet autre souhait : ‘si j’étais libre’. Le bel ordre égoïste dont le ‘si j’étais seul’ devrait assure le succès. Le rêve de solitude est un rêve de la mort du conjoint. » (Jean Borie – à propos de En rade de Joris-Karl Huysmans)

« Ce grand malheur de ne pouvoir être seul. » (Bossuet)  

« Aussitôt qu’elle est seule avec elle-même sa solitude lui fait horreur, elle trouve en elle-même un vide infini … tourmentée par son indigence, l’ennui la dévore, le chagrin la tue ; il faut qu’elle cherche des amusements au dehors, et jamais elle n’aura de repos si elle ne trouve de quoi s’étourdir… » (Bossuet – sur l’âme)

 « Un isolement commun qui a pour effet bénéfique d’atténuer le sentiment oppressant, chez chaque personne, d’être la seule à être seule. Dans les restoroutes et les cafétérias ouvertes la nuit, les halls d’hôtel et les cafés de gare, nous pouvons diluer un sentiment d’isolement dans un lieu public solitaire et redécouvrir ainsi un certain sentiment de fraternité. » (Alain de Botton)

« La solitude est une façon de se prendre en otage. » (Albert Brie)

« Tout notre mal vient de ne pouvoir être seuls : de là le jeu, le luxe, la dissipation, le vin, les femmes, l’ignorance, la médisance, l’envie, l’oubli de soi-même et de Dieu. » (La Bruyère)

« La solitude inspire des pensées plus justes que la vie en troupeau. » (Albert Camus)

« A de certains moments, la solitude est bonne, mais il ne faut pas se louer d’y vivre et même si l’on a du goût pour elle, on court fortune alors de n’en jamais sortir. La raison d’être de la solitude est de permettre de nous retrouver d’abord pour nous communiquer ensuite et de paraître au milieu d’une belle compagnie … Le courage intellectuel s’engendre, néanmoins, à partir de la solitude, le refus de la solitude appellera les accommodements … Un peuple est grand, à charge que les solitaires surabondent et dans un temps troublé, c’est en eux seuls que toute précellence se ramasse. » (Albert Caraco)

« C’est que je n’aime plus les femmes et que je connais les hommes. » (Chamfort – d’un homme n’allant plus dans le monde)

« C’est que je suis plus accoutumé à mes défauts qu’à ceux d’autrui. » (Chamfort – d’un homme goûtant la solitude)

« On est plus heureux dans la solitude que dans le monde. Cela ne viendrait-il pas de ce que dans la solitude on pense aux choses, et que dans le monde on est forcé de penser aux hommes ? » (Chamfort)

« Dans le monde tout tend à me faire descendre, dans la solitude tout tend à me faire monter. » (Chamfort)

« La solitude chez soi, c’est le drame de la vie, pour beaucoup ; pourtant les êtres les plus heureux que j’ai vus, c’étaient des solitaires. » (Jacques Chardonne)

« Je tâche de me retirer du monde avec ma propre estime ; dans la solitude, il faut prendre garde au choix que l’on fait de sa compagne. » (Chateaubriand)

« Moins un homme est solitaire, moins il est humain ; plus un groupe d’hommes est proche plus il nous paraît incompréhensible : Plus près de toi, Humanité, plus près de toi. Ce qui me fait irrésistiblement penser aux heures d’affluence dans le métro ; et Dieu sait qu’alors, si les corps sont proches, les âmes paraissent lointaines. » (Chesterton)

« Ose !

 Recherche le désert, la solitude                                                                                  

« Renonce d’abord     

« A la conscience commune

« Et après, on verra. » (Léon Chestov)

« Si quelqu’un avait pu monter jusqu’au ciel pour contempler l’univers entier et la splendeur des astres, il n’aurait pas vraiment joui du spectacle s’il n’avait eu personne pour le raconter. » (cité par Cicéron)

« La solitude ; elle n’apprend pas à être seul, mais le seul. » (Emil Cioran)

« Elle est l’aphrodisiaque de l’esprit comme la conversation est celui de l’intelligence. » (Emil Cioran)

« Compter en vain sur l’aubaine d’être seul. Toujours escorté par soi-même. »(Emil Cioran)

« Tant la solitude me comble que le moindre rendez-vous m’est une crucifixion. » (Emil Cioran)

« Ne dure que ce qui a été conçu dans la solitude. » (Emil Cioran)

« Le seul moyen de sauvegarder sa solitude est de blesser tout le monde, en commençant par ceux qu’on aime. » (Emil Cioran)

« Celui qui a vécu jusqu’au bout l’orgueil de la solitude n’a qu’un seul rival : Dieu. » (Emil Cioran)

« Chacun de nous fait l’impossible pour ne pas être voué à lui-même. » (Emil Cioran)

« La société dite développée est bâtie sur le postulat qu’il suffit de rompre l’isolement pour rompre la solitude, qui est le mal suprême … La solitude n’est pas un mal. Elle est un fait. » (Christian Combaz) – Et souvent bénéfique dans le vacarme actuel insensé.

« Razumov désirait désespérément un conseil, un soutien moral. Sait-on ce que c’est que la véritable solitude ? Non pas le mot conventionnel, mais la terreur nue ? Pour les isolés eux-mêmes elle porte un masque. Le plus misérable des parias s’accroche à quelque souvenir, à quelque illusion … Nul être humain ne pourrait supporter le spectacle permanent de l’isolement moral sans devenir fou. » (Joseph Conrad – Sous les yeux de l’Occident)

« La Solitude qu’On n’ose sonder-

« Qu’à supputer on répugne

« Autant qu’à descendre en sa Tombe

« Pour en prendre la mesure –

« La Solitude dont la pire angoisse

« Est de se percevoir –

« Et de périr sous ses propres yeux

« D’un simple regard –

«  ………………………..

« Voilà, j’en ai peur – la Solitude

« Ses Grottes et ses Couloirs

« Le Créateur de l’âme à son gré

« Les illumine – ou les scelle. »  (Emily Dickinson)

« A présent chacun aspire à séparer sa personnalité des autres, chacun veut goûter lui-même la plénitude de la vie ; cependant, loin d’atteindre le but, tous les efforts des hommes n’aboutissent qu’à un suicide total, car, au lieu d’affirmer pleinement leur personnalité, ils tombent dans une solitude complète. » (Dostoïevski – Les frères Karamazov)

« Un solitaire a des manies, il n’a pas de passion. » (Louis Dumur)

« Il ne faut pas oublier une autre fonction de la religion … Les religions ont toujours peuplé le monde. L’homme s’est trouvé seul sur la terre, aucun animal n’était … son répondant, son semblable, et la femme s’est si vite assimilée à lui dans une condition commune qu’elle n’était plus l’Autre avec qui le dialogue incessant, mystérieux et compréhensible, aurait suffi pour rompre la solitude, l’errance et l’inconnu. L’homme s’est découvert seul au monde et il ne pouvait supporter cette condition. Il lui fallait un vis-à-vis, un face-à-face, un autre, semblable et différent, un autre qui peuple cette nature étrangère et hostile, qui l’englobe … Si la nature a horreur du vide, l’homme bien plus encore a horreur du vide de la nature … Alors la religion a peuplé le monde de dieux et de puissances, d’esprits et de démons, d’anges et de génies, mystères mais mystères accessibles qui permettaient à l’homme de n’être plus obscur à lui-même. » (Jacques Ellul)

« Pour entrer en solitude, un homme doit se retirer tout autant de sa chambre que de la société. » (Ralph Emerson)

« La solitude est à double tranchant : selon la virgule l’expression ‘on est bien (,) seul !’ signifie le bonheur ou le désarroi. » (Raphaël Enthoven)

« Une seule chose est nécessaire : la solitude.la grande solitude intérieure. Aller en soi-même, et ne rencontrer durant des heures personne, c’est à cela qu’il faut parvenir … S’il n’est pas de communion entre les hommes et vous, essayez d’être près des choses : elles ne vous abandonneront pas. » (Raphaël Enthoven)

« L’homme est devenu seul, il ne rencontre plus que des instruments ou des structures dont il est l’auteur … C’est toujours à lui qu’il a à faire. Il ne se perd pratiquement jamais de vue … La Création tend à devenir sa création. » (Alain Finkielkraut)

« Beaucoup mieux seul qu’avec des sots. » (La Fontaine – L’ours et l’amateur des jardins)

« C’est un ermite qui connaît les horaires des trains. » (Forain sur Degas ?)

« ‘J’existe dans la mesure où je suis branché avec d’autres’ … Cela se traduit par une attente, voire une addiction envers la communication, l’impossibilité de la solitude et l’incapacité absolue de se représenter autrement ‘qu’en rapport’ … l’idéal de l’humanité était de se posséder, c’est-à-dire d’être capable d’avoir la maîtrise de son rapport avec l’extérieur … De cette éthique de soi découlait la capacité de solitude, la valorisation de l’imaginaire et des activités intellectuelles comme activités fondamentalement solitaires, dont l’illustration concrète est la lecture silencieuse et personnelle … C’est l’explication avec l’autre qui était subordonnée à la capacité d’explication avec soi qui est mise à mal. » (Marcel Gauchet) – « Il y a un refus de la solitude, alors que le processus d’individualisation implique un isolement grandissant. » (Claudine Haroche)

« La toute-puissance imaginaire du ‘moi’ dans la solitude. » (René Girard – sur les êtres faibles en proie au ressentiment)

« Tel a un grand foyer dans son âme, et personne ne vient jamais s’y chauffer, et les passants n’en aperçoivent qu’un petit peu de fumée en haut par la cheminée, et puis s’en vont leur chemin. » (Vincent Van Gogh – cité par Henri de Lubac)

« Peut-être n’y a-t-il qu’un seul désir ; celui de mettre fin à notre solitude. » (Nicolas Grimaldi)

« Si tu trouves le courage d’être seul, tu pourras aussi découvrir combien il est agréable de n’être pas toujours obligé de faire preuve de ceci ou de cela, de donner des explications, de se justifier … L’occasion de coïncider avec soi-même … de ressentir l’unité avec tous les êtres et toutes les choses, le sentiment de la solidarité qui nous relie … ‘Qui connaît l’ultime solitude connaît les choses ultimes’. » (Père Anselm Grün – citant Nietzsche)

« La destruction de ces ‘nous’ qui nous emmitouflaient. » (Jean-Claude Guillebaud – sur l’effacement des cultures particulières, paysanne, ouvrière, nationale…) 

« Il y a des gens qui augmentent votre solitude en venant la troubler. » (Sacha Guitry)

« La plus grande des solitudes est de se trouver en face d’une personne qui ne pense pas la même chose que vous. » (Sacha Guitry)

« Rien n’est plus cher à l’éclosion que le retrait. » (Héraclite)

« La solitude est synonyme d’indépendance ; je l’avais souhaitée et atteinte au bout de longues années. Elle était glaciale, mais elle était également paisible, merveilleusement paisible et immense, comme l’espace froid dans lequel gravitent les astres. » (Hermann Hesse – Le loup des steppes)

« Même aux hommes inoffensifs, il arrive, une fois ou deux dans leur vie, d’entrer en conflit avec les belles vertus de piété et de reconnaissance. Chacun doit, une fois, faire le pas qui le sépare de son père, de ses maîtres. Chacun doit éprouver la dureté de la solitude, bien que la plupart des hommes la supportent mal et, bientôt, se réfugient à nouveau auprès de leurs semblables. » (Hermann Hesse)

« L’âme s’étourdit elle-même dans son propre vertige. » (Fortin de la Hoguette – sur le vertige destructeur de l’équanimité)

« La solitude n’admet pas les nouveaux visages. » (Victor Hugo)

« La solitude est bonne aux grands esprits et mauvaise aux petits : elle trouble les cerveaux qu’elle n’illumine pas. » (Victor Hugo)

« L’homme le plus fort du monde est celui qui est le plus seul. » (Henrik Ibsen)

« Un système politique est d’autant plus estimable qu’il respecte les solitudes, d’autant plus haïssable qu’il consacre les rassemblements. » (Patrice Jean – cité par Elisabeth Lévy)

« Cette zone de recueillement où ‘tout passe, se calme, se ralentit, se tranquillise et dépose ses propre excès’ … ’Une ‘clôture’ qui protège, une quiétude qui ‘ouate les remparts’, une ‘alcôve’, une défense pour ‘amortir les chocs’ et mettre le ‘cœur en repos’ … La révolution a chassé mon esprit du monde réel en me le rendant trop horrible. » (Joseph Joubert – évoquant sa séparation, son éloignement, sa discrétion…)

« L’occasion d’un salutaire retour sur soi-même ; pour peu qu’il y ait quelqu’un. » (Basile de Koch)

« La solitude serait un endroit idéal si on pouvait choisir les gens qu’on évite. » (Karl Kraus)

« Il faut se retirer, pour penser, de la foule, et s’y confondre pour agir. » (Lamartine)

« Il arrive que la solitude soit pour nous une tentation … Mais le sage ne cherche en elle qu’une sorte d’exercice spirituel qui doit prouver sa valeur et sa fécondité dans ces relations avec le dehors qu’elle avait paru d’abord abolir. » (Louis Lavelle)

« Dans la solitude il faut agir comme si on était vu du monde entier, et quand on est vu du monde entier agir comme si on était seul. »  (Louis Lavelle)

«  La solitude radicale de ceux qui survivent trop longtemps à leurs propres secrets et à leur propres fautes, c’est-à-dire, au bout du compte, de chacun d’entre nous. » (Jérôme Leroy – à propos d’un livre de John le Carré, L’héritage des espions)

« Les jouissances par lesquelles le sujet trompe sa solitude. L’expression même ‘tromper sa solitude’ indique le caractère illusoire et purement apparent de cette sortie de soi. » (Emmanuel Levinas)

« L’une des pires conséquences de l’agitation nourrie par l’angoisse, est l’incapacité manifeste des hommes modernes à rester seuls en face d’eux-mêmes, ne serait-ce qu’un moment. » (Konrad Lorenz)

« Rien de ce que crée l’homme ou de ce qui demeure au plan de l’homme n’arrachera l’homme à sa solitude. Celle-ci ne peut être que creusée davantage à mesure qu’il se découvre lui-même. Car elle n’est autre que l’envers de la communion à laquelle il est appelé. Elle en a l’ampleur et la profondeur. » (cardinal Henri de Lubac)

« Malheur à celui qui ne peut être seul un seul jour de sa vie, et qui préfère converser avec des sots plutôt qu’avec lui-même. » (Xavier de Maistre)

« S’il existe une solitude où le solitaire est abandonné, il en existe une où il n’est solitaire que parce que les autres hommes ne l’ont pas encore rejoint. » (André Malraux) – On apprécie d’être seul, sans rejeter la compagnie des autres, solitude que l’on choisit, plutôt qu’on ne la subit.

« La solitude est essentielle à la fraternité. » (Gabriel Marcel)

« Les autres hommes me connaissent comme objet, non comme sujet. Dieu me connaît tout entier, en tant même que sujet. Ainsi sans Dieu personne ne me connaîtrait dans ma vérité, personne ne ferait justice à mon être, donc il n’y aurait aucun espoir possible pour moi. Inconnu de Dieu, mais cependant expérimentant mon existence personnelle et ma subjectivité, je connais l’expérience de la solitude désespérée. » (Jacques Maritain)

« Rester seul avec soi, sans l’apport d’un élément extérieur, ne serait-ce que la fuite des images à la télévision ou le bruit de fond d’une radio permettant d’échapper à l’intériorité, ces images et ce bruit envahissant progressivement tous les lieux publics, cet isolement est, semble-t-il, devenu insupportable à la majorité de nos contemporains. L’esseulement réveille ce qui pourrait bien être le trait dominant de nos sociétés, l’angoisse de la solitude. » (Gérard Mendel)

« De ces êtres, si incompréhensibles aujourd’hui, qui ont le goût de la solitude : une solitude qui était plus un accomplissement que de la misanthropie ou la contestation de l’ordre social qu’elle est devenue dans une société qui a fait du ‘vivre-ensemble’, de la transparence, du festif, de la convivialité, une des figures de la démocratie, où les solitaires sont suspects aux vertueux hédonistes du nouvel ordre moral. » (Richard Millet) – Je veux vous voir tous en rang, dit le groupuscule dominant, tous Charlie, par exemple.

« Chirac fuit la solitude car il n’a rien à se dire. » (Mitterrand ?) – L’homme vide.

« La solitude effraie une âme de vingt ans. » (Molière – Le misanthrope)

« Il y a moyen de faillir en la solitude comme en compagnie. » (Montaigne)

« L’ambition, l’avarice, l’irrésolution, la peur et les concupiscences ne nous abandonnent point pour changer de contrée. » (Montaigne – De la solitude)

« Vive qui m’abandonne, il me rend à moi-même. » (Henry de Montherlant)

« Chaque vertu cardinale de l’homme est pour lui une cause de solitude. L’intelligence isole. L’indépendance isole. La franchise isole. Le courage isole. La sagesse isole. » (Montherlant)

« Chaque vertu cardinale de l’homme est pour lui une cause de solitude. L’intelligence isole. L’indépendance isole. La franchise isole. Le courage isole. La sagesse isole. » (Montherlant)

« Le fameux bonheur d’être deux a fait plus d’infortunes que le malheur d’être seul. » (Paul Morand)

« La solitude est le prix que nous devons payer pour être nés en cette période moderne, si pleine de liberté, d’indépendance et de notre propre égoïsme. » (Natsumo)

« Défaut d’éducation : personne n’apprend, personne n’aspire, personne n’enseigne à supporter la solitude. » (Nietzsche)

« Tout est perdu, ce que je suis et ce que j’ai,

« Comme de l’eau qui n’a personne pour la boire,

« Comme un morceau de pain que nul n’aura mangé,

« Et voilà qu’il me reste une âme dérisoire,

« Pleine d’un don immense et lourd, sans rien donner. » (Marie Noël – citée par Gustave Thibon)

« La ‘bonne distance’ suivant Shopenhauer (la fable des porcs-épics et la distance à trouver pour se protéger du froid sans trop se piquer) … Trop de proximité nous fatigue, nous use et augmente l’entropie ; trop de distance nous isole et l’on souffre de sa propre compagnie, trop pesante … Ni fait pour vivre seul, ni fait pour vivre en groupe. Or, le groupe commence avec l’autre… » (Michel Onfray)

« Celui qui vit sous le regard des autres fait comme les autres dans le seul dessein d’éviter d’avoir à être jugé par eux. L’incapacité à la solitude joue un rôle majeur dans le consentement. » (Michel Onfray) – Il est évident que la fameuse transparence, n’est qu’un outil supplémentaire conçu et encensé pour servir le conformisme, la servilité et in fine promouvoir soumission et lâcheté.

« L’homme qui n’aime que soi ne craint rien tant que d’être seul. » (Blaise Pascal)

« J’ai autant de joie à vous trouver gai dans la solitude que j’avais de douleur quand je voyais que vous l’étiez dans le monde. » (Jacqueline Pascal – à son frère)

« Pourquoi devrait-on être mieux en communiquant avec un autre qu’en étant seul … Etrange … Pourquoi nous faut-il nous récupérer dans les autres … Mystère. » (Cesare Pavese)

« Dans cette société fortement individualiste, il appartient … au sujet seul de se forger un statut et un rôle … devenir lui-même l’auteur de ses propres valeurs et le juge de leur application … Solitude prométhéenne… Lorsque la tradition est oubliée ou méprisée … l’homme est d’autant plus disposé à s’ériger en juge impitoyable (sur ses actes, comme même sur ses mouvements les plus secrets et fugitifs). » (Evelyne Pewzner)

« La diète des aliments nous rend la santé du corps, et celle des hommes la tranquillité de l’âme. » (Bernardin de Saint Pierre)

« Il refuse d’être seul. Il est l’homme des foules. » (Edgar Poe)

« Il existe un point où aucune rencontre humaine n’est capable de combler notre solitude. » (cardinal Joseph Ratzinger)

« La solitude est utile. Il faut parfois ne parler qu’avec soi-même ; on entend alors de dures vérités ou d’agréables mensonges, suivant qu’on s’analyse ou qu’on s’imagine. » (Henri de Régnier)

« La solitude n’est possible que très jeune, quand on a devant soi tous ses rêves, ou très vieux, quand on a derrière soi tous ses souvenirs. » (Henri de Régnier)

« Si tu crains la solitude n’essaie pas d’être juste. » (Jules Renard)

« Une seule chose est nécessaire : la solitude, la grande solitude intérieure. Aller en soi-même et ne rencontrer personne pendant des heures, c’est à cela qu’il faut parvenir. » (Rainer Maria Rilke)

« La société suscite en moi des réactions qui me font me déplaire. Je me préfère seul. » (Jean Rostand)

« La solitude vivifie, l’isolement tue. » (Père Joseph Roux)

« Ne naissons-nous pas tous isolés ? Je dis plus, tous ennemis les uns des autres, tous dans un état de guerre perpétuelle et réciproque ? » (marquis de Sade)

« La pire des solitudes c’est de s’ennuyer en sa propre compagnie. » (Jacques Salomé)

« L’individu qui connaît le désir d’être seul et qui supporte la solitude … offense les autres et provoque l’envie de la collectivité. » (Helmut Schoeck)

« On ne peut être vraiment soi qu’aussi longtemps qu’on est seul ; quiconque n’aime pas la solitude n’aime pas la liberté, car on n’est libre qu’étant seul. » (Schopenhauer)

« La solitude présente deux avantages : être avec soi-même et ne pas être avec les autres. » (Schopenhauer)

« L’homme qui est dirigé par la Raison est plus libre dans la Cité où il vit selon le décret commun, que dans la solitude où il n’obéit qu’à lui-même. » (Spinoza)

« L’homme qui redoute la solitude craint sans doute les reproches de sa conscience. » (baron de Stassart)

« Un mauvais esprit devient pire dans la solitude. » (Publius Syrus)

« Si la solitude est féconde et même seule vraiment féconde, c’est qu’elle alterne avec une vie intense de relations, d’expériences et de lectures, dont elle est la méditation. » (Gabriel Tarde)

« Qui s’isole cherche son bon plaisir, il s’irrite contre tout secours. »(Ancien Testament – Livre des Proverbes)

« Si vous craignez la solitude, ne vous mariez pas. » (Anton Tchekhov)

« Plus le troupeau est troupeau, plus le pasteur est seul. Il faut que de temps en temps une brebis s’égare pour qu’une solitude vienne parler à la sienne. » (Gustave Thibon)

« L’existence humaine n’est pas menacée par l’isolement, car celui-ci est impossible ; elle est menacée par certaines formes de communication, appauvrissantes et aliénantes. » (Tzvetan Todorov)

« Je vois qu’il n’y a pour moi de bonheur et de poésie que là où je suis seul. » (Tolstoï – Journal)

« Un homme seul est toujours en mauvaise compagnie. » (Paul Valéry)

« La solitude est à l’esprit ce que la diète est au corps ; mortelle lorsqu’elle est trop longue, quoique nécessaire. » (Vauvenargues)

« Qui rêve de tout faire tout seul sans autrui, sinon le tyran qui aspire à être l’unique ? … La ’folle solitude’ d’Olivier Rey résumant les projets contemporains d’homme auto-construit, avec le projet de ne plus passer par l’autre pour reproduire l’humanité (l’utérus artificiel) … Judith Butler parle de vouloir en finir avec le genre afin ‘d’ouvrir le champ des possibles’ … Ce sont les mathématiques (qui n’ont pas comme préoccupation la conduite de la vie) qui ouvrent le champ des possibles. Les êtres humains sont-ils des possibles ? Livrables à une pure combinatoire ? » (Bertrand Vergely)

« L’âme seulette a mal au cœur d’un ennui dense. » (Paul Verlaine)

« Ne te laisse mettre en prison par aucune affection. Préserve ta solitude. » (Simone Weil)

« La grande douleur des pauvres, c’est que personne n’a besoin de leur amitié. Personne ne vient chez nous avec le sentiment qu’il pourra recevoir quelque chose de nous ! Personne ne croit que nous, les pauvres, nous pouvons donner quelque chose. Personne n’a besoin de notre amitié ! » (Père Maurice Zundel – citant une femme pauvre) – Bouleversant. – « Recatégorisées en victimes collatérales du ‘consumérisme’, les pauvres sont aujourd’hui, et ce pour la première fois de l’histoire, purement et simplement un souci et une nuisance. Ils ne possèdent aucun mérite … Ils n’ont rien à offrir … Ils forment un trou noir qui aspire tout ce qui l’approche. » (Zygmunt Bauman)

« Il n’appartient qu’à Dieu d’être seul. » (proverbe)

« Si tu veux aller vite avance seul, si tu veux aller loin, avance avec quelqu’un. » (proverbe africain)

« La prison a au moins une avantage, on n’y est jamais seul ; on ne peut pas en dire autant du dehors. » (?)

« L’ennui est la marque des esprits médiocres. Ils s’ennuient dans la solitude parce qu’ils se rencontrent eux-mêmes. » (?)

« Mieux vaut être seul que mal accompagné. » (?)

« La solitude ; abandon et force. » (?)

« La solitude rend sensible, et non pas étranger à l’autre. » (?)

« Le destin de l’homme occidental. » (?)

Ce contenu a été publié dans 685, 1 - PER - Solitude , avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.