370,2 – Schizophrène

– Citoyen tentant de concilier quelque harmonie personnelle et de conserver quelques grammes de cervelle malgré le suivi de l’actualité, des changements impératifs et des réformes indispensables, des promesses, des polémiques et des controverses, des petites phrases qui font le quotidien médiatique.

 ——————————————————————————————————————————-

« C’est vraiment une belle distinction que celle de l’enveloppe et de la chose enveloppée. On ne peut pas mettre en accusation la chose enveloppée au nom de l’enveloppe ; et on peut très bien défendre l’enveloppe au nom de la chose enveloppée. » (Emmanuel Berl – sur le double jeu du bourgeois, les oripeaux extérieurs et l’homme intérieur … Le bourgeois se sauvera toujours, puisque c’est un domaine où tout devient vrai pourvu qu’on l’affirme)

« Plus les images et les discours sur la sexualité deviennent envahissants et débridés, plus on légifère et punit ce qu’on estime encore déviant, pédophilie, et harcèlement notamment. » (Belinda Cannone) – Que notre époque pousse la contradiction  à son maximum, nul n’en doute.

« La schizophrénie démocratique est la marque de notre temps. L’individu aujourd’hui est scindé entre le lopin de son existence privé (liberté très relative) … et l’immense espace dans lequel se déroule sa vie sociale, et sur lequel il n’a aucun titre de propriété, où les individus sont sommés de se plier comme à un destin aux modes de vie non voulus … Clivage entre l’illusion d’indépendance qu’engendre la petite éthique dans la sphère des comportements individuels et notre captivité sans reste à l’égard des modes de vie qui nous aliènent à notre monde social… » (Mark Hunyadi) – Voir la tyrannie des modes de vie à la rubrique, Mœurs, Modes, Modes de vie 740,4   

« J’ai découvert, à la fin, que pour conserver un peu de bon sens, un peu de justice habituelle, un peu de bonté d’âme et de droiture de jugement, il fallait en détourner entièrement son attention (du monde politique) et le laisser aller comme il plaira à dieu et à ses lieutenants sur la terre. Je ne lis donc plus aucun journal… » (Joseph Joubert)

« Le schizophrène est seul, sans frontières défendables. » (Henri Michaux – cité par  Georges Poulet) – « Tout esprit surpris dans une espace ouvert. » –  Des méfaits de la trop grande ouverture.

Ce contenu a été publié dans 370, 2 - Schizophrène , avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.