565,3 – Rumeur

– Procédé plus discret que la polémique et le lynchage pour démolir quelqu’un sans se mouiller. Souvent vengeance honteuse qui n’ose. Un des nombreux délices du monde médiatique (à condition que la rumeur ne s’attaque pas à un personnage puissant ou à une de nos vénérées grandes consciences).

– L’outil s’appelle maintenant Buzz, outil d’autant plus redoutable qu’il utilise le moyen de diffusion étendu et quasi anonyme privilégié des gogos : internet, la rumeur à grande échelle.

« Rumeur, c’est mal, ‘buzz’, c’est excellent. » (Philippe Val) – C’est pareil, mais le nom change tout. 

– Ce qu’on appelle les réseaux sociaux (facebook et autres) est devenu l’outil privilégié de diffusion des rumeurs. C’est ainsi qu’ils sont utilisés par des organisations subversives comme l’Etat islamique (et sans doute d’autres) pour populariser un climat, un climat de toute puissance pour ces organisations et d’angoisse pour la masse des Gogos. N’importe quel message est assuré d’être relayé par des imbéciles (désolé, pas encore de féminin à ce terme) qui font le jeu des dites organisations.

 ——————————————————————————————————————————-

« Les cancans, c’est comme le cliquetis des verres, c’est le cliquetis des langues. » (Anne Barratin)

« Rumeur : bruit qui court. Arme favorite des assassins de réputation. » (Ambrose Bierce – Le dictionnaire du diable)

« Le contraire des bruits qui courent des affaires ou des personnes, est souvent la vérité. » (La Bruyère)

« La rumeur a été à l’origine superstitieuse, naïve, auto-intoxiquée. Mais, plus récemment, la surveillance a commencé à mettre en place dans la population des gens susceptibles de lancer, au premier signal, les rumeurs qui pourront lui convenir. » (Guy Debord – La société du Spectacle) – C’est souvent ainsi, à partir de campagnes médiatiques, que démarrent les manœuvres de délation qui vont conduire à la mort civile d’un malheureux imprudent, ou téméraire.

« Millénarismes et utopies ont été et sont des phénomènes de l’imagination collective devenant imagination constituante. » (Henri Desroche) – De même pour la rumeur.

« Au fur et à mesure que l’on s’éloigne de la source et que le fait est colporté par plus d’individus, l’exactitude objective et scientifique perd de son importance et la crédibilité s’attache à la multitude qui adhère à cette nouvelle. » (Jacques Ellul) – Le phénomène est proche de celui de la Mode.

« Pareils aux accusations de sorcellerie … il existe dans le monde intellectuel des phénomènes de rumeurs qui, lorsqu’elles atteignent leur paroxysme, peuvent conduire au bûcher un savant et une œuvre. Un beau jour, une accusation surgit de nulle part et se met à circuler : elle passe de livres en articles, d’articles en livres et, du seul fait d’être partout reproduite, elle finit par acquérir la force d’une évidence. Chacun l’emprunte à l’autre et plus personne ne se demande si elle est fondée … Acune preuve n’est exigée … La rhétorique de l’insinuation en tient lieu … Pour la réfuter, aucun fait, si déterminant soit-il, ne sera suffisant … Que l’accusé se taise et son silence passera pour un aveu. Qu’il réponde et il fait naître une controverse qui accréditera le soupçon. » (Didier Eribon) – Il suffit, par exemple, de glisser qu’Untel est proche de (quelque personnage ou idée ou doctrine  immatriculés définitivement comme abominables). L’insinuation condamne sans qu’on se compromette.

« Ce ne sont pas les faits, mais les bruits, qui causent les émotions populaires. Ce qui est cru fait tout. » (Joseph Joubert)

« Le mensonge est comme la boule de neige : plus il roule et plus il grossit. » (Luther)

« Le plus vieux média du monde. » (Jean-François Revel)

« D’abord l’appel au bon sens : le critique n’a pas besoin de définir ses critères de jugement, il n’est que le porte-parole de l’opinion publique, le porte-voix de la rumeur ; le bon sens n’est jamais aussi fier que dans l’exclusion. Il suffit d’affirmer : D. de Roux est fasciste pour faire venir aux lèvres du bon entendeur un rigoureux ‘le fascisme ne passera pas’ … Le crime n’a pas besoin d’être démontré … La chasse aux sorcières se nourrit d’indices. » (Dominique de Roux – sur les nouveaux inquisiteurs)

« La rumeur, de tous les maux le plus véloce. Son mouvement fait force et sa marche accroît sa puissance … Ses pieds sont agiles, ses ailes sont rapides, c’est un monstre effroyable, gigantesque … autant de langues, autant de bouches qui parlent, autant d’oreilles qui se dressent. » (Virgile)

 « La révolution de l’information instantanée, c’est aussi la révolution de la dénonciation. La rumeur n’est plus un phénomène local, mais mondial. La délation de masse, quelle qu’elle soit, devient un vrai pouvoir. » (Paul Virilio) – Voilà enfin une activité dans laquelle notre compétitivité peut quasiment égaler celle des Américains.

« Les psychoses collectives engendrent naturellement l’appel au sang. » (Vladimir Volkoff)

Ce contenu a été publié dans 565, 3 - Rumeur , avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.