320,2 – Reproches

– Ne se pratiquent plus, sauf pour ceux qui sont classés comme vilains (les …phobes, certains …istes), puisque tout est à comprendre et se comprend (enfin, tout ce qu’admet l’idéologie totalitaire actuelle). Pour ces individus malfaisants notre société dictatoriale ne leur adresse plus des reproches (qui pourraient être compréhensibles et discutés) mais pratique la menace, la délation et l’injure.

– Une façon d’échapper à une remarque reprochante mineure : la réponse dite d’escalade (procédé relevant du terrorisme relationnel). Répondre par un obus de 155, à une griffure. Petit exemple : vous vous plaignez du vacarme causé dans la cuisine par des manipulations bruyantes d’ustensiles. On ne répond pas calmement à cette remarque assez anodine, mais on vous propose d’emblée de prendre vos repas à une autre heure, hors de toute présence, indépendamment, et pourquoi pas, de cesser toute cohabitation.

 ——————————————————————————————————————————-

« La vanité française consiste à se reprocher toutes les fautes, sauf la faute décisive : la paresse de penser. » (Raymond Aron) 

« Ne pas déguiser ses reproches envers ceux qui se trouvaient les avoir mérités, et ne pas laisser ses amis se demander :’Que veut-il, ou que ne veut-il pas ?’, mais être d’une évidence nette. » (Marc-Aurèle)

« Les reproches à soi-même ne sont jamais trop méchants. » (Anne Barratin)

« Le reproche (la parole vraie sur le mal subi) me permet précisément de me libérer de la haine et du besoin de vengeance : au moins j’ai dit ma vérité et retrouvé ma dignité à mes propres yeux. » (Lytta Basset)

« Il n’y a pour l’homme, qu’un vrai malheur, qui est de se retrouver en faute et d’avoir quelque chose à se reprocher. » (La Bruyère) – Surtout quand excuse, réparation, ne sont plus possibles.

« À l’image du juge Clamence dans La Chute, le révolté d’aujourd’hui gagne sa supériorité par une autoflagellation permanente qui permet au pénitent de devenir l’accusateur de tous ses pairs. Coupables de tous les maux, nos sermonnaires n’endossent en réalité plus aucune responsabilité, ni ne tirent aucune réelle leçon pour l’avenir. » (Adèle Deuez) – Mais le révolté d’aujourd’hui n’est qu’un fils de famille aussi excité que frustré. 

« Le reproche se tait au bruit de la victoire. » (Jean-François Ducis)

« Que dorénavant on me blâme, on me loue – Qu’on dise quelque chose, ou qu’on ne dise rien – J’en veux faire à ma tête. » (La Fontaine – Le meunier, son fils et l’âne)

«  Tout reproche adressé à une femme est un acte misogyne. » (Pierre Jourde)

« Combien la tentation critique (malgré ses dangers) vaut-elle mieux que le naïf contentement de soi. » (cardinal Henri de Lubac – sur l’institution Eglise)

« Les reproches de nos ennemis font plus d’effet sur nous que les conseils de nos amis. » (chevalier de Méré)

« En rassemblant les reproches de tout ordre qu’on fait depuis toujours au pape, au Vatican, au Saint-Siège, on pourrait tracer un portrait assez ressemblant du ressentiment du genre humain. » (Philippe Muray)

« Ce qu’on te reproche, cultive–le, c’est ton point fort. » (Nietzsche)

« Il y a des reproches qui louent et des louanges qui médisent. » (La Rochefoucauld)

« Une bonne allusion vaut tous les reproches, outre qu’elle est d’un usage plus commode. Pour être bonne, une allusion doit être si directe qu’on soit frappé sûrement, si détournée qu’on doute d’avoir été visé » (Jean Rostand)

« C’est augmenter ses défauts que de les désavouer quand on nous les reproche. » (marquise de Sablé)

« Le plaisir de l’accusation ou du reproche… qui donnent parfois à celui qui l’adopte ou s’y complaît le sentiment d’exister ou celui d’un certain mérite. » (Jacques Salomé)

« Je lance une accusation ; l’autre nie ; c’est donc que le reproche était justifié. » (Peter Sloterdijk) – Mécanique de toutes les procédures totalitaires.

« Rien n’est blessant comme un reproche injuste. » (Sophocle)

« On ne doit pas craindre d’offenser qui que ce soit quand il le faut. » (Christine de Suède)

« S’irriter d’un reproche, c’est reconnaître qu’on l’a mérité. » (Tacite)

« Un blâme fait plus d’effet sur un homme avisé que cent coups sur un sot. » (Ancien Testament – Livre des Proverbes)

« Qui veut moucher autrui doit avoir les doigts propres. »(proverbe)

Ce contenu a été publié dans 320, 2 - Reproches , avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.