615,1 – Prudence / Imprudence ; Audace

– La première est à l’opposé de la chute dans la folie et la mort où conduit la transgression de toute limite, la démesure forcenée, l’hubris de l’homme qui veut se porter au-delà de la condition humaine. Fortement liée à la sagesse, elle est la capacité à tenir compte du réel, des circonstances et à y adapter ses principes et son action.

« Apprécier les conditions de la réussite de l’acte. » (?)

– « Cette grande vertu a été dévaluée, traitée comme une  petite vertu, trop courte habileté faite de précaution et d’astuce, conférant une sécurité empirique, un précaire ‘savoir-vivre’ et ‘savoir-faire’… alors que chez Aristote … elle dénomme une disposition stable grâce à laquelle la raison discerne, choisit… » (Michel Menu) – « Mère de toutes les vertus. » (adage)

On peut aussi voir à la rubrique Principe de précaution, 590,2 

 ——————————————————————————————————————————-

« Quand la prudence est partout le courage n’est nulle part. » (Alain)

« « L’égoïste manque à sa destinée par une erreur de jugement … Dans les calculs de la prudence, les douleurs l’emportent toujours ; la crainte est toujours plus forte que l’espérance. » (Alain)

« La prudence ne commande pas à la sagesse, mais la sagesse à la prudence. La prudence introduit et prépare la route de la sagesse. » (saint Thomas d’Aquin)

« La prudence comporte plusieurs éléments : la mémoire des expériences acquises – Le sens intérieur d’une fin particulière – La docilité à l’égard des sages et des aînés – La prompte attention aux conjonctures – L’investigation rationnelle, progressive – la prévision des convergences futures – La circonspection des opportunités – La précaution dans les complexités … Le bon conseil dans sa rectitude, le jugement droit sur les actions particulières, le discernement des conditions exceptionnelles. » (saint Thomas d’Aquin – Somme théologique)

« Le propre d’un homme prudent c’est d’être capable de délibérer correctement sur ce qui est bon et avantageux pour lui-même non pas sur un point partiel mais d’une façon générale … En un sens général, sera un homme prudent celui qui est capable de délibération. » (Aristote)

« On n’admet pas communément qu’il puisse exister de jeune homme prudent. La cause en est que la prudence a rapport aussi aux faits particuliers qui ne nous deviennent familiers que par l’expérience dont un jeune homme est dépourvu. » (Aristote)

« Nous appelons habiles les hommes prudents aussi bien que les roués. » (Aristote)

« Être prudent, c’est agir en fonction de la conjoncture singulière et des données concrètes, non par esprit de système ou par obéissance passive à une norme … c’est préférer la limitation de la violence au châtiment du présumé coupable ou à une justice dite absolue, c’est se donner  des objectifs concrets, accessibles … et non des objectifs illimités et peut-être dépourvus de signification. » (Raymond Aron)

« La prudence est un amour qui choisit avec sagacité. » (saint Augustin)

« La prudence est une disposition … à agir en tenant toujours compte de ce qui est le propre de l’agir confiné dans la singularité, à savoir l’incertitude radicale des circonstances et des conséquences. » (Jean Baechler)

« La prudence n’a qu’un défaut ; elle est l’ennemie de l’élan. » (Anne Barratin)

« Il est toujours prudent d’avoir des rames de rechange. » (Anne Barratin)

« La prudence n’est pas la méfiance, la prudence vient de l’esprit et la méfiance du caractère. » (Anne Barratin)

« Un acte, une habitude, une institution, une loi n’engendrent pas seulement un effet, mais une série d’effets. De ces effets, le premier seul est immédiat, il se manifeste simultanément avec sa cause, on le voit. Les autres ne se déroulent que successivement, on ne les voit pas ; heureux si on les prévoit … Il arrive presque toujours que, lorsque la conséquence immédiate est favorable, les conséquences ultérieures sont funestes, et vice-versa. Le mauvais économiste poursuit un petit bien actuel qui sera suivi d’un grand mal à venir, le vrai économiste poursuit un grand bien à venir au risque d’un petit mal actuel. Du reste il en est ainsi en hygiène, en morale, plus le premier fruit d’une première habitude est doux, plus les autres sont amers. » (Frédéric Bastiat – Ce qu’on voit et ce qu’on ne voit pas – 1850) – Ainsi nos politiciens agissent-ils. Quand les conséquences nocives se révèleront, ils auront passé la main à leurs successeurs, eux-mêmes ayant empoché les bénéfices de leur mauvaise action initiale. Bravo la démocratie et les pièges à Gogos que sont l’alternance et le renouvellement.

« Une certaine bassesse intellectuelle, la méfiance ou la haine du grand que ces malheureux appellent prudence m’avaient rempli d’amertume. » (Bernanos)

« La société contemporaine est fondamentalement imprudente. les frontières existent, et lorsqu’on les aura franchies il sera par définition trop tard ; comme les héros de la tragédie antique n’apprennent qu’ils sont dans ‘l’hubris’, l’excès, qu’une fois la catastrophe advenue. » (Cornelius Castoriadis)

« Qui joue avec les chats doit s’attendre à être griffé. »(Miguel de Cervantès)

« Il y a une prudence supérieure à celle que l’on qualifie ordinairement de ce nom : l’une est la prudence de l’aigle, et l’autre celle des taupes. La première consiste à suivre hardiment son caractère, en acceptant avec courage les désavantages et les inconvénients qu’il peut produire. » (Chamfort)

« La vraie prudence a ceci de commun avec la grandeur d’âme qu’elle nous préserve du soupçon et des craintes exagérées. Elle nous enseigne moins encore à nous défier de nos ennemis qu’à savoir à qui donner notre confiance et à choisir nos amis. » (Hyacinthe de Charencey)

« Hâtez-vous, mais lentement. » (Chilon)

« Le plus satisfaisant de tous les biens de l’homme, c’est la prudence. » (Cicéron)

« Il n’est jamais trop tard pour ne rien faire. » (Confucius)

« L’imprudence n’est pas dans la témérité, elle est dans un projet faux et mal concerté. » (Crébillon)

« Ayez confiance en Dieu, mais gardez votre poudre sèche. » (Oliver Cromwell)

« Ne te montre pas soupçonneux envers tout le monde, mais prudent et ferme. » (Démocrite)

« Prudence : attitude de celui qui s’abstient de tout ce qu’il croit pouvoir être source de dommage. » (dictionnaire) – Sans doute ancien nom du principe de précaution. Le terme prudence était utilisé quand on n’inventait pas des expressions nouvelles et ronflantes pour faire savoir que nous sommes les meilleurs.

« Cette vertu qu’il appelait ‘prudence’ dont la tâche est de ‘conserver la mémoire des expériences acquises, d’avoir le sens exact des fins, la prompte attention face à la conjoncture, la recherche rationnelle et progressive, la prévision des contingences futures, la circonspection face aux occasions, la précaution devant les complexités et le discernement devant les conditions exceptionnelles’. » (Umberto Eco – citant saint Thomas d’Aquin)

« Toute voie où l’on se lance à fond devient une impasse. » (Roger Martin du Gard – Les Thibault

« Les trop prudents, par excès de réflexion, trouvent partout des difficultés. » (Baltasar Gracian)

« Le silence est le sanctuaire de la prudence. » (Baltasar Gracian)

« La prudence est la modestie des couards. » (Henri Jeanson)

« Faire d’avance un plan exact et détaillé, c’est ôter à son esprit tous les plaisirs de la rencontre et de la nouveauté dans l’exécution de l’ouvrage. » (Joseph Joubert) – Et risquer de s’enfermer en cas d’imprévu.

« La prudence est de savoir délibérer des moyens. » (François Jullien)

« Plutôt être d’imprudents êtres mobiles que de prudents être figés. » (John Keats – cité par Dominique Noguez)

« Dans beaucoup de prudence il y a toujours un peu de lâcheté. » (Charles Lemesle)

« Il n’y a point de parti parfaitement sûr, et souvent on n’évite un danger que pour en courir un plus grave. La prudence consiste à éviter le pire. » (Machiavel)

« J’ai opinion qu’il soit meilleur d’être hardi que prudent, à cause que la fortune est femme, et qu’il est nécessaire pour la tenir soumise, de la battre et heurter. Et l’on voit communément qu’elle se laisse plutôt vaincre de ceux-là, que des autres qui procèdent froidement. Ce pourquoi elle est toujours amie des jeunes gens, comme femme, parce qu’ils ont moins de respect, plus de férocité, et avec plus d’audace lui commandent. » (Machiavel) – Aujourd’hui, l’auteur serait castré d’abord, lynché ensuite, pour une telle comparaison.

« Tous croient que rien n’arrivera parce qu’ils ont fermé la porte. » (Maurice Maeterlinck)

« Elle, au contraire, n’affirmera jamais avant midi que le soleil est levé de peur de se compromettre. Elle sait ce qu’il faut faire ou ne pas faire le 10 octobre 1808, à 10 heures du matin, pour éviter un inconvénient qui arriverait autrement dans la nuit du 15 au 16 mars 1810. » (Joseph de Maistre – Affectueusement, sur son épouse, surnommée madame Prudence)

« La prudence, si tendre et circonspecte, est l’ennemie de toutes exécutions. » (Montaigne)

« On frémit à l’idée que des enfants puissent être élevés – élevés ! c’est-à-dire poussés vers le haut – dans le respect du principe de précaution. La prudence est une vertu. Le principe de précaution est un frein et une tare. » (Jean d’Ormesson)

« Une millimétrique prudence. » (Daniel Pennac)

« L’adversité met la prudence au cœur de l’homme. » (Pindare)

« Erreur que de donner le nom de prudence à une trop longue délibération. On raisonne sur l’événement présent alors qu’il est déjà passé. » (Alexander Pope)

« La prudence n’est qu’une qualité, il ne faut pas en faire une vertu. » (Jules Renard)

« Le sens de la ‘prudentia’, appelée de manière significative mère de toutes les vertus, n’est pas rendu par le terme prudence, dans son acception habituelle. Elle signifie le contraire d’une attitude envers la vie faite de petitesse, de mesquinerie et de calcul, de rejet de tout ce qui ne promet pas  un avantage utilitaire immédiat … ‘La prééminence de la prudence signifie que réaliser le bien présuppose la connaissance de la réalité. Seul peut faire le bien celui qui sait ce que sont les choses et quels sont leurs rapports réciproques. La prééminence de la prudence signifie que les ‘bonnes intentions’ et la ‘bonne volonté’ ne suffisent nullement. Accomplir le bien présuppose que nos actions soient adaptées à la situation réelle, c’est-à-dire aux réalités concrètes … Une objectivité clairvoyante … La prudence implique une conversion de la connaissance de la vérité en décisions adaptées à la réalité’. » (E. F. Schumacher – citant Josef Pieper) – La détermination constante du gang politico-médiatique d’occulter la réalité, de la cacher, de mentir systématiquement pour empêcher qu’elle ne soit vue ou même pressentie, s’explique parfaitement par son acharnement  forcené à empêcher toute connaissance de la réalité  et donc que soit entreprise toute action tendant au bien.

« L’imprudence est un bien grand fléau. » (Sophocle)

« C’est dans les accalmies surtout qu’il est prudent de veiller au grain ; la ruine est là sans qu’on y ait pris garde. » (Sophocle)

« L’imprudence est la qualité des saints. » (Père Zanotti-Sorkine)

« La prudence porte sur les moyens pas sur les fins (selon Aristote). Il ne s’agit pas de fuir tous les risques … ni même de les réduire absolument, mais simplement de les proportionner à la fin que nous visons. » (André Comte-Sponville)

« L’irrésolution tient à la faiblesse du jugement, mais on ne manque jamais d’en faire honneur à la prudence. » (baron de Stassart)

« L‘homme qui dévie du chemin de la prudence reposera en compagnie des ombres » (Ancien Testament – Livre des Proverbes)

« L’homme ne sait jamais ce que fait ce qu’il fait. » (Paul Valéry) – D’où prudence.

« Sens de la mesure face à l’excès, sens de la prévoyance face à l’avenir. » (Bertrand Vergely)

« En évitant de céder à l’impulsion immédiate, la prudence permet d’être présent quand il faut l’être … ‘Juste milieu entre la lâcheté et la témérité’ (selon Aristote) … S’il n’est pas prudent d’être téméraire en bravant le danger, il ne l’est pas non plus d’être lâche en ne risquant rien. » (Bertrand Vergely) – C’est sans doute en raison du début de la citation que nos politicards tweetant instantanément sur tout et n’importe quoi ne sont jamais là où et quand il faut (sans compter leur défaut complet du moindre courage).

« Le conservatisme se définit … par une confiance dans une vertu fort décriée : la prudence (pourtant la première des vertus cardinales). » (Jean-Philippe Vincent) – Parler de prudence à nos progressistes hystériques !

« Il faut être prudent, et non pas timide. » (Voltaire)

« Dans le doute, abstiens-toi. » (sage maxime)

« Qui est prudent ne dira jamais ses pensées à autrui avant de connaître celles de cet homme. » (proverbe)

« Il ne faut pas se moquer des chiens que l’on ne soit hors du village. » (proverbe)

« En pont, en planche et en rivière, valet devant, maître derrière. » (proverbe) 

« Regarde avant de sauter. » (proverbe)

« Le génie ne peut pas être prudent ; avec la prudence il ne pourrait jamais élargir le cercle de l’activité humaine. » (? – sur Ferdinand de Lesseps, son triomphe contre tous à Suez, son échec à Panama)

« Le précautionnisme, refus de tout risque de la vie, connaît un moment de triomphe » (?) – Reflet de la trouille généralisée de tout qui saisit nos contemporains (et qu’on leur inculque par ailleurs)

« On peut être prudent sans finesse, mais on ne peut être fin sans prudence » (?)

« La barbe n’est pas la prudence. » (?)

« Prudence n’est pas méfiance. » (?)

Ce contenu a été publié dans 615, 1 - PER - Prudence / Imprudence ; Audace, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.