585,1 – Possibilité / Impossibilité

– On croyait que tout était devenu possible, enfin. Surprise, il y a des limites, nous ne deviendrons pas des surhommes. Pourvu seulement que nous arrivions à rester des hommes. Ce n’est même pas acquis.

 ——————————————————————————————————————————-

« L’homme moderne : « proclame ouvertement que tout est permis, et il croit secrètement que tout est possible. » (Hannah Arendt)

« Jusqu’à présent, la croyance totalitaire que tout est possible semble n’avoir prouvé qu’une seule chose : tout peut être détruit. » (Hannah Arendt)

« Il faut préférer ce qui est impossible mais vraisemblable à ce qui est possible mais incroyable. » (Aristote)

« Le possible est une tentation que le réel finit toujours par accepter. » (Gaston Bachelard)

« Le possible est la marge d’amélioration et de perfectionnement ouverte à chacun. ‘Peut mieux faire’ est l’avertissement éthique par excellence. » (Jean Baechler)

« Les possibilités de l’humanité s’accroissent, mais avec elles grandit une perplexité qui la paralyse. » (Père Hans Urs Von Balthasar)

« Rien n’est impossible à la mauvaise volonté de l’homme. » (René Barjavel)

« Reculons l’impossible le plus loin possible. » (Anne Barratin)

« Il faut tenter l’impossible pour savoir où le possible finit. » (Anne Barratin)

« L’impossibilité du passage à l’acte entraîne le triomphe du chantage comme stratégie. » (Jean Baudrillard)

« Si, comme l’affirme Alain Ehrenberg, les souffrances humaines les plus courantes ont tendance à provenir d’un excès de possibilités, plutôt que d’une profusion d’interdictions, comme autrefois, et si l’opposition entre le possible et l’impossible a remplacé l’antinomie du permis et de l’interdit … on ne peut alors que s’attendre à ce que la dépression née de la terreur de l’inadaptation vienne remplacer la névrose causée par l’horreur de la culpabilité. » (Zygmunt Bauman)

« Ce qui fait qu’une situation devient possible, c’est l’idée qu’elle le soit. » (Miguel Benasayag)

« L’innovation technique efface toute trace, dans une poursuite permanente de la nouveauté qui nous installe paradoxalement dans du même … en nous introduisant d’emblée dans un monde où le passé n’est qu’un état de privation par rapport à ce dont nous disposons aujourd’hui … en définissant le passé comme un état de manque … ‘tout est possible, ce qui n’est pas encore possible le deviendra’ … Or chaque culture, chaque époque, chaque civilisation se structure suivant l’agencement complexe entre ce qui est logiquement possible , expérimentalement réalisable et fondamentalement interdit. » (Miguel Benasayag – Plus jamais seul, avec mon portable)

« Comment savoir exactement où commence et où finit l’impossible ? Et si nous n’en savons rien, vaut-il mieux pécher par excès ou par défaut ? » (Alain de Benoist)

« Le primat du génétique nous rappelle que ‘tout n’est pas possible’, que nous sommes peut-être libres, mais certainement programmés… » (Emmanuel Berl)

 A l’impossible nul n’est tenu, dit-on. – Napoléon, le plus grand lanceur de Lieux communs qu’il y ait eu, a déclaré que le mot ‘impossible’ n’était pas français. La génération présente, beaucoup moins épique, a un dictionnaire plus étendu … Plusieurs choses aujourd’hui sont devenues impossibles. Mais en est-il une seule qui le puisse être autant que de donner de l’argent à n’importe qui pour n’importe quoi ?… » (Léon Bloy – Exégèse des lieux communs – 1, LXXII)

« Si n’importe quoi est possible, rien n’a de signification ; il ne reste que des faits, sans plus … Et nous éprouvons l’étrange impression de la monotonie de la nouveauté … ‘Là où tout peut arriver rien n’est intéressant’ (Chesterton). » (Baudouin de Bodinat)

« Ne pas croire les choses possibles, c’est les rendre impossibles. Une des forces de la foi est d’ignorer l’impossible. » (Gustave le Bon)

« L’esprit de l’homme qui rêve se satisfait pleinement de ce qui lui arrive. La question de la possibilité ne se pose plus … la facilité de tout est inappréciable. » (André Breton – Manifeste 1 du surréalisme ) – L’auteur n’a jamais dû faire de cauchemars.

« La technique nous entretient dans la religion de l’avidité. Avec elle le possible devient souhaitable, le souhaitable nécessaire. Le mieux nous est dû. » (Pascal Bruckner)

« Les possibles gravitaient alors en abondance autour d’eux. » (Pascal Bruckner – sur l’enfance)

« Nous sommes devenus de purs individus (dit le sociologue), au sens où aucune loi morale ni aucune tradition ne nous indiquent du dehors qui nous devons être et comment nous devons nous conduire. Le couple autorisé-interdit qui organisait la société et les comportements jusque dans les années 50 a fait place au système possible-impossible, lequel ne relève plus tant de la loi que des aptitudes individuelles. » (Belinda Cannone)

« Les grands réformateurs politiques et sociaux sont en fait constamment soumis à cette nécessité de faire de l’impossible un possible … C’est la grande mission de l’utopie que de laisser le champ libre au possible en tant qu’il s’oppose à la soumission passive à l’état actuel des choses. » (Ernst Cassirer)

« L’impossible, nous ne l’atteignons pas, mais il nous sert de lanterne. »(René Char)

« Le ‘tout est possible’ structure toujours nos mentalités. Mais récusant les planifications collectivistes (prometteuses de ‘lendemains qui chantent’), il s’exerce par la main du désir individuel … Nous sommes chacun démiurge de nous-même. Tout est à notre choix… le sexe comme le prénom … Le changement n’est que de façade entre l’homme nouveau du marxisme et l’homme nouveau contemporain. » (Chantal Delsol)

 « L’irruption du possible dans l’impossible.  La pire horreur devient désormais possible, a-t-on dit ici et là (sur les attentats du 11 septembre 2001). Si elle devient possible, c’est qu’elle ne l’était pas. Et pourtant, objecte le bon sens, si elle c’est produite, c’est bien qu’elle était possible … La guerre (de 1914) apparaissait à Henri Bergson ‘tout à la fois comme probable et comme impossible’, ‘Qui aurait cru qu’une éventualité aussi formidable pût faire son entrée dans le réel avec aussi peu d’embarras ?’ S’il faut prévenir la catastrophe on a besoin de croire à sa possibilité avant qu’elle ne se produise. Si, inversement, on réussit à la prévenir, sa non-réalisation la maintient dans le domaine de l’impossible, et les efforts de prévention en apparaissent rétrospectivement inutiles … On ne croit pas que la catastrophe va se produire alors même qu’on a toutes les raisons de savoir qu’elle va se produire, mais une fois qu’elle s’est produite elle apparaît comme relevant de l’ordre normal des choses. Sa réalité même la rend banale. Elle n’était pas jugée possible avant qu’elle se réalise ; la voici intégrée… Moins d’un mois après l’effondrement du World Trade Center, les responsables américains ont dû raviver le souvenir… Le vingtième siècle est là pour nous montrer que les pires abominations peuvent être digérées par la conscience commune… » (Jean-Pierre Dupuy – sur les politiques de prévention, et même sur le principe de précaution)  

« Nous ne croyons pas ce que nous savons … La catastrophe n’est pas crédible … La peur de la catastrophe n’a aucune force dissuasive … Tout nous porte à penser que nous ne pouvons étendre indéfiniment, ni dans le temps ni dans l’espace, le mode de développement qui est actuellement le nôtre. Mais remettre en cause ce que nous avons appris à assimiler au progrès aurait des répercussions si phénoménales que nous ne croyons pas ce que nous savons pourtant être le cas. » (Jean-Pierre Dupuy)

« Si l’homme, comme le pensait Freud, ‘devient névrosé parce qu’il ne peut supporter le degré de renoncement exigé par la société’, il devient déprimé parce qu’il doit supporter l’illusion que tout lui est possible. » (Alain Ehrenberg)

« La question de l’action n’est pas : ai-je le droit de le faire ? Mais : suis-je capable de le faire ? Nous sommes désormais profondément engagés dans une expérience commune où la référence au permis est emboîtée dans une référence au possible. » (Alain Ehrenberg)

« Je médite sans fin ce paradoxe : Plus s’élargit le champ des possibles, et plus on va vers l’unification des comportements. » (Alain Finkielkraut)

« Le pouvoir comme permission, le pouvoir comme possibilité. La possibilité vaut permission (de nos jours). C’est la définition même de la démesure, mais à la différence de ce que les Grecs désignaient sous le nom ‘d’hubris’, notre démesure ne s’identifie pas à la démence. Elle n’est pas fureur mais froideur, elle n’est pas folie mais calcul, elle ne sort pas du logos, elle en relève. » (Alain Finkielkraut)

« L’homme est ainsi bâti, quand un sujet l’enflamme – L’impossibilité disparaît à son âme –Combien fait-il de vœux, combien perd-il de pas – S’outrant pour acquérir des biens ou de la gloire ? » (La Fontaine – Les deux chiens et l’âne mort)

« Ce défaut de la raison qui consiste à rejeter comme impossible ce que l’on se représente comme improbable. » (André Frossard)

« Il y a d’admirables possibilités dans chaque Être. Persuade-toi de ta force et de ta jeunesse. Sache te redire sans cesse : ‘il ne tient qu’à moi.’ » (André Gide)

« Voir le difficile traité facilement nous donne l’idée de l’impossible. » (Goethe)

« Créer, c’est renoncer à la capacité infinie des possibles pour n’en retenir qu’un seul. » (Jean Guitton)

« La loi cachée de la terre conserve celle-ci dans la modération qui se contente de la naissance et de la mort de toutes choses dans le cercle assigné du possible … Le bouleau ne dépasse jamais le ligne de son possible. Le peuple des abeilles habite dans son possible. La volonté seule, de tous côtés s’installant dans la technique, secoue la terre et l’engage dans les grandes fatigues, dans l’usure et dans les variations de l’artificiel ? Elle force la terre à sortir du cercle de son possible, tel qu’il s’est développé autour d’elle,, et elle la pousse dans ce qui n’est plus son possible et qui est donc l’impossible. Que par ses plans et ses dispositifs la technique réussisse mainte invention et qu’elle produise un défilé ininterrompu de nouveautés ne prouve aucunement que ses conquêtes puissent rendre possible même l’impossible. » (Martin Heidegger) – Un peu ardu.

« Tant que dure la jeunesse, et en deçà du point d’équilibre, … le renouvellement inépuisable des possibles qui se reconstituent, semble-t-il, indéfiniment au-devant de l’homme nous permet tous les espoirs et reconduit l’avenir de lendemain en lendemain et en surlendemain. Alors l’espoir prédomine … sur le remords et le regret, et le surplus que nous apporte le repentir excède le résidu que nous laisse le remords : nous ne déferons pas le fait d’avoir fait, mais nous ferons autre chose ; nous ferons mieux, dans l’autre direction, qui est celle du futur. » (Vladimir Jankélévitch)

« Il découle spontanément de la propension des choses que ’le bateau flotte sur l’eau, que le char roule par terre’. C’est que les choses tendent d’elles-mêmes vers ce qui est du même genre, qu’elles se correspondent … De la disposition particulière qui naît de leur rencontre résulte la possibilité ou l’impossibilité ; il est pour chaque chose un lieu et un temps propres qui ne peuvent être modifiés ou transgressés. » (François Jullien) – Sur la pensée chinoise  et le rejet de l’activisme.

« Dans le processus de perfectionnement, la différence entre le possible et l’impossible est évacuée, tout est possible, tout n’est qu’une question de temps … Et comme l’on a supprimé la différence entre ce qui est possible et ce qui ne l’est pas, et que tout est par principe possible, un jour viendra où, une fois créée les conditions techniques requises, la différence entre ce qui est permis et ce qui ne l’est pas disparaîtra aussi. » (Karel Kosik) – Même pas question d’attendre, d’ores et déjà tout est permis, comme l’annonçait Dostoïevski il y a déjà plus d’un siècle  « Si Dieu n’existe pas, tout est permis. »

« Le possible est ce qui peut ne pas avoir lieu. » (Jaques Lacan)

« Dans un monde où tout est possible, en un certain sens rien ne l’est. » (Christopher Lasch)

« Il est vrai que l’éventail hypermoderne des possibles génère du mal-être. » (Gilles Lipovetsky)

« L’amour ne va pas à des possibles ni à de pures essences, il va à des existants, on n’aime pas des possibles, on aime ce qui existe. » (Jacques Maritain)

« Tout le monde tien le possible pour impossible la veille du jour où il se produit : ainsi les guerres et les découvertes scientifiques… » (Serge Moscovici)

« L’impossibilité est le refuge des poltrons. » (Napoléon Bonaparte)

« Tout le monde savait que c’était impossible. Il est venu un imbécile qui ne le savait pas et il l’a fait. » (Marcel Pagnol)

« Rendre la vie impossible, c’est tout à fait possible. » (Alain Paucard – au sein  du couple)

« Ce type de décadence morale qui se fonde sur la perte de la tradition, sur la coupure de cette évidence interne que les us et coutumes avaient autrefois apportée à l’homme. Plus rien ne va de soi ; tout est possible ; rien n’est impossible. Il n’y a plus de valeur porteuse, aucune norme n’est inviolable. Ne comptent plus que le moi et l’instant. » (cardinal Joseph Ratzinger)

« Nous avons plus de force que de volonté, et c’est pour nous excuser à nous-mêmes que nous nous imaginons que les choses sont impossibles. » (La Rochefoucauld)

« Rien n’est impossible ; il y a des voies qui conduisent à toutes choses ; et si nous avions assez de volonté, nous aurions toujours assez de moyens. » (La Rochefoucauld) 

« Il faut se répéter sans se lasser que ce qui existe sur terre n’est qu’une ombre du possible, une option entre mille autres. » (Christiane Singer)

« Si l’on attend que les conditions soient réunies pour entreprendre quoi que ce soit on ne fera jamais rien … C’est parce que je décide de faire quelque chose que je réunis les conditions de sa possibilité. » (Martin Steffens)

« La multiplication des possibles, associée à la raréfaction des repères, produit une immense perplexité. » (Paul Thibaud) – Pour ne pas dire anxiété et angoisse – Voir sur ce sujet aux rubriques Dépression, Angoisse, 080, 5 et Décision, 195, 1 et même Liberté, 475, 1  

« L’enfant croit tout possible, l’adulte élimine l’impossible de son champ de vision et d’attente, l’enfant retrouvé contemple et adore l’impossible en tant qu’impossible. » (Gustave Thibon)

« Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait. »(Mark Twain)

« Le diable ne demande jamais rien d’impossible. » (Paul Valéry)

« Les maîtres ne montrent que ce qui est possible dans l’ordre de l’impossible. » (Paul Valéry)

« L’impossibilité de remettre le dentifrice dans le tube » (illustration classique des retours en arrière impossibles)  

« Soyez réalistes, demandez l’impossible. » (slogan de mai 68)

« Il est impossible d’effacer les taches du léopard. » (proverbe)

« C’est en cherchant l’impossible que l’homme a toujours réalisé le possible. » (?)

« Espérons l’impossible, car c’est peut-être une bassesse de mettre son espoir en lieu sûr. » (?)

« L’impossibilité n’est souvent que faiblesse de la volonté. » (?)

Ce contenu a été publié dans 585, 1 - PER, COL - Possibilité / Impossibilité, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.