525,2 – Optimisme

-« Jusqu’ici, tout va bien. » – Dit, à hauteur du vingtième étage, l’homme qui tombe.

– Position confortable du bien-pensant, parfois de l’égoïste radical insoucieux de l’homme, négateur prétentieux de la chute ; obligation du bon citoyen. « Après moi, le…… »

– L’optimiste est celui qui commence ses mots croisés au stylo encre.

– « L’espérance qui véhicule simultanément notre amour de la vie et notre conscience de sa tragédie ; l’optimisme qui dépend de notre foi dans le progrès. » (?)

-Si on veut se faire une idée de l’optimisme béat qui a régné dans la seconde moitié du XIX° siècle et jusqu’en 1914, on lira quelques auteurs de cette époque (Auguste Comte, Victor Hugo… et surtout Ernest Renan dans l’époustouflant Avenir de la science), desquels on trouvera quelques extraits à la rubrique Editorial, 235,1   

– Si on veut se faire une idée de l’optimiste progressiste béat actuel, on feuillètera, L’entreprise de soi de Bob Aubrey (que ce recueil oublie)   

   ——————————————————————————————————————————-

« L’optimiste croit qu’une dame a terminé sa conversation téléphonique parce qu’elle a dit ‘au revoir’. » (Marcel Achard)

« L’optimisme repose sur un ‘ensemble ‘d’illusions positives’ … Les optimistes modifient davantage leur comportement en fonction des informations négatives qui leur paraissent pertinentes … Plus l’humeur d’une personne est positive, plus elle va se monter réceptive aux messages qui concernent son bien-être et sa santé. La conviction que l’on peut entreprendre quelque chose pour faire face … L’optimisme est bien plus lucide, flexible et discriminant qu’on ne le pensait. » (Christophe André) – Discriminant, quelle vilaine attitude ! 

« L’optimisme historique est lié à la foi dans la science, ou plutôt dans la vertu civilisatrice de la science. » (Raymond Aron) – Qu’en reste-t-il ?

« L’homme qui parviendrait à un optimisme absolu serait en fait le plus déprimé de tous : se dire que demain sera forcément meilleur qu’aujourd’hui, c’est vraiment ne pas aimer du tout aujourd’hui. » (François-Xavier Bellamy)

« En un sens, l’optimisme est un nihilisme : il décrète que ce monde ne vaut rien, puisque tout autre monde sera meilleur … Dévaluation d’aujourd’hui … Obligation d’aller toujours de l’avant. » (François–Xavier Bellamy) – Le fameux sens de l’histoire qui peut mener à Hiroshima et au Goulag.

« L’optimisme est l’alibi sournois des égoïstes, soucieux de dissimuler leur chronique satisfaction d’eux-mêmes. Ils sont optimistes pour se dispenser d’avoir pitié des hommes. » (Georges Bernanos)

« L’optimisme est une fausse espérance à l’usage des lâches et des imbéciles … La plus haute forme de l’espérance c’est le désespoir surmonté. » (Georges Bernanos)

« Je crois aussi ce monde désespéré, mais il regorge d’optimisme. Et le mot regorger est ici celui qu’il faut, car la propagande officieuse et officielle l’en gorge, elle l’en gave comme on gave une oie de Noël. » (Georges Bernanos) – Déjà il y a quelques soixante-dix ans.

« Le résultat le plus certain de l’optimisme est de favoriser outre mesure la besogne des incapables et des imposteurs. » (Georges Bernanos)

« Optimiste : Partisan de la doctrine qui affirme que noir est blanc. Doctrine ou croyance selon laquelle tout est beau (y compris le laid), tout est bon (y compris le mal), et tout ce qui va de travers va bien. » (Ambrose Bierce –  Le dictionnaire du diable)

« Les humanistes et les progressistes (ce sont en général les mêmes) n’ont pas le droit, pensera-t-on, d’être autre chose que des optimistes. Par le travail et par la vertu du Progrès, ce qu’il y  a de meilleur en l’homme va inévitablement se traduire en œuvres dans l’histoire. La société en sera embellie et portée à un plus haut point de perfection. » (Jean Borie – ironique)

« Quoi qu’on dise, les optimistes sont des gens décourageants. Ils ne cessent de dire que ça ira mieux demain. Vous voyez bien qu’il est inutile de compter sur eux pour que ça aille mieux aujourd’hui. » (Albert Brie)

« Le bonheur diversifié qui nous est proposé de tous les côtés et dans tous les domaines … N’est-ce pas à profusion que nous sont offertes toutes les occasions d’être heureux, culturellement, culinairement, physiquement, touristiquement, érotiquement… exerce une terreur à l’optimisme à laquelle il est difficile d’échapper. » (Annie Le Brun)

« Ce qui ne pardonne pas, c’est la croyance au bonheur. Celui de l’humanité s’entend. L’épreuve de réalité, en broyant l’illusion, broie alors le croyant. Que de désastres à porter au compte de l’optimisme. Les pires tragédies sont encore celles qu’engendre le refus de la tragédie. » (Régis Debray – La puissance et les rêves)

« Il s’est formé parmi nous une caste qu’on pourrait appeler  celle des ‘Amis du Désastre’. Sa fonction paraît être, soit de nier purement et simplement les évolutions fâcheuses, soit d’expliquer, lorsque c’est impossible, qu’elles sont loin d’être aussi fâcheuses qu’il y paraît, ou qu’elles sont les prémices, peut-être un peu longuettes, soit, de grands bonheurs à venir. Les Amis du Désastre exercent leur talent, assez logiquement dans les domaines où le désastre semble le plus manifeste : l’éducation, la sécurité, le langage et le paysage … Ces ‘intellectuels organiques’ ont la triste fonction d’expliquer au peuple qu’il ne sait pas ce qu’il dit, qu’il ne voit pas ce qu’il voit, qu’il ne ressent pas  ce qu’il ressent … Il est faux que la violence aille en augmentant ; c’est seulement qu’on porte plainte plus facilement. » (Renaud Camus)

« L’optimiste est un masochiste malgré lui. » (Paul Carvel)

« Les fidèles du progrès opposent un acte de foi : ‘On trouvera bien un moyen’. » (Bernard Charbonneau) – A quelque écueil que ce soit.

« Les optimistes ont ridiculisé l’espérance. » (Jacques Chardonne)

« L’optimisme à l’état pur atteint l’aboutissement démentiel qu’il contenait en puissance. La théorie tout est bien devient orgie de tout ce qui est mal. » (Chesterton)

« L’humanité ne produit des optimistes que quand elle a cessé de produire des heureux. » (Chesterton)

« Cassandre se lamente doublement : avant et après le désastre. Alors qu’à l’optimiste sont épargnées les affres de la prescience. » (Emil Cioran)

« Qui provoque les catastrophes ? Les possédés de la bougeotte, les impuissants, les insomniaques, les artistes ratés qui ont porté couronne, sabre ou uniforme, et, plus qu’eux tous, les optimistes, ceux qui espèrent sur le dos des autres. » (Emil Cioran)

« Autant l’optimisme béat, c’est-à-dire inactif, est une sottise, autant l’optimisme compagnon de l’effort est légitime. » (Léon Daudet)

« Prendre rang côté soleil, celui des gens de bonne compagnie, esprits positifs, constructifs, en recherche de solution, etc. » (Régis Debray)

« Celui qui commence ses mots croisés avec un stylo à bille. » (une définition de l’optimiste)

« Il faut prendre une attitude positive, être positif, dit-on. – Il s’agissait avant tout de gagner de l’argent. Ce qui ne rapportait pas n’était pas positif … De nos jours, nous avons approfondi la chose et l’avons porté au niveau des valeurs, tout considérer d’un œil favorable, cœur et esprit ouverts à tout ce qui se passe, jugements optimistes, attitude active, participation à tout … ‘keep smiling’, extraverti, sportif, accueillant au progrès et satisfait de la pensée contemporaine … Qu’une issue : la participation … La création est bonne, la chute n’existe pas, le monde évolue suivant une création continuée … Dés maintenant, tout est saucé, racheté, conduit par le Bien et la Vérité. » (Jacques Ellul – Exégèse des nouveaux lieux communs)

« Optimiste. – Equivalent d’imbécile. » (Flaubert – Dictionnaire des idées reçues)

« La pire des politiques consiste à ne jamais envisager que le mieux, par exemple, la paix idéale ou l’égalité parfaite, car alors l’homme politique risque très rapidement d’être entraîné dans des complications qu’il a écartées aveuglément. » (Julien Freund) – Oui, mais avant il aura été élu par la masse stupide des Gogos.

« Il s’est spontanément créé un discours d’euphémisation au nom du respect inconditionnel des personnes, qui permet d’escamoter ce qui dans les faits serait susceptible de jeter le doute … Un discours d’évitement qui véhicule en même temps un optimisme obligatoire … Les choses ne peuvent qu’aller bien, et si elles vont mal c’est parce qu’il subsiste des rémanences du passé dont il s’agit de se purger au plus vite : le racisme, les discriminations, le passéisme. » (Marcel Gauchet)

« Il y a des gens qui se sont fabriqués, une fois pour toutes, une conception satisfaisante du monde. Après, ça va tout seul. Leur existence ressemble à une promenade en barque, par temps calme : ils n’ont qu’à se laisser glisser au fil de l’eau. » (Roger Martin du Gard – Les Thibault)

« Vouloir rassurer c’est toujours contribuer au pire. » (René Girard)

« Les mille liens qui existent entre une représentation positive du futur, la foi dans le progrès humain, la vitalité démographique d’une société et son inventivité sont indiscutables. Comme le sont … les effets systémiques  d’un affaiblissement de cet optimisme … Le ‘syndrome commémoratif’ dont nous sommes quotidiennement affectés… » (Jean-Claude Guillebaud)

« Le principe de l’évolution implique qu’il existe à la base de l’évolution une disposition interne, une présupposition existant en soi, qui se réalise dans l’existence … Le changement abstrait qui s’opère dans l’histoire a déjà été représenté comme un progrès vers le mieux, le plus parfait (à l’opposé des phénomènes cycliques répétitifs) … Chez l’homme, la détermination est une véritable aptitude au changement et, plus précisément, une aptitude de devenir meilleur, plus parfait : une impulsion vers la perfectibilité. » (Hegel) – Que de dégâts à venir implique un tel optimisme ! On frôle le délire. Attention, Hegel ne parle pas d’évolution dans la nature, au sens de Darwin, mais d’évolution socio-historique. D’ailleurs il écrivait bien avant celui-ci.

« Je tordrai les Boches avant deux mois. » (généralissime Joffre – août 1914) – On n’en finirait pas de relever les déclarations de ce sinistre et incapable boucher, l’homme des offensives répétées et suicidaires (pas pour lui) ; Je les grignote, osait-il dire.

« Au lieu de se plaindre de ce que la rose a des épines il faut se féliciter de ce que l’épine est surmontée de roses. » (Joseph Joubert)

« On sait tous (tout en ne voulant pas le savoir, dans une démarche typique du déni de ceux atteints d’une maladie incurable) que l’effondrement est imminent. Tous, à part une ultraminorité climatosceptique de ravis de la crèche marchande qui « n’y croient pas », soit parce qu’ils sont vieux, sans enfants et n’en ont plus rien à faire du monde après eux, soit parce qu’ils sont complotistes et qu’ils confondent le GIEC et les Illuminati. » (Jérôme Leroy)

« Rien n’est plus dangereux qu’un optimisme mal fondé : il n’en peut sortir que du désespoir. » (cardinal Henri de Lubac) – Sur les ambitions progressistes, marxistes. 

« Aimer les braves gens qui m’entourent, fuir les méchants, jouir du bien, supporter le mal et me souvenir d’oublier, voilà mon optimisme, il m’a aidé à vivre. » (André Maurois)

« La vision téléthon du monde. » (Philippe Muray)

« L’optimisme est une philosophie de faibles, de tendres qui ont besoin de consolation. » (Georges Palante)

« L’auxiliaire naturel du conservatisme social. » (Georges Palante) – Le conservatisme exprime la dominante idéologique à un moment donné. Elle peut bien consister comme actuellement à soutenir un progressisme exacerbé et délirant.

« Qui veut faire l’ange fait la bête. » (Blaise Pascal)

« Il y a une chose que l’optimisme libéral est congénitalement impuissant à comprendre : la raison pour laquelle la marche en avant peut produire de la marche arrière. » (Jacques Rancière – sur les modernisations accélérées et les déclassements entraînant des régressions)

« L’optimisme idéologique (distinct de l’optimisme dû au tempérament et à un don naturel) n’est que la façade d’un monde sans espérance, qui veut cacher son propre désespoir sous ce voile trompeur. La violence des explosions d’angoisse (Tchernobyl) est une sorte d’autodéfense contre le doute qui menace la foi en une future société sans dommages … La peur traumatique qui éclate lorsqu’un accident quelconque … fait surgir un doute au sujet du dogme du progrès … L’optimisme idéologique est aussi une tentative de faire oublier la mort en parlant constamment d’une histoire qui s’achemine vers la société parfaite …. Il est toujours, en profondeur, un masque du désespoir. » (cardinal Joseph Ratzinger)

« Cet optimisme (ne pas confondre avec l’espérance)  est la vertu théologale d’un nouveau Dieu et d’une nouvelle religion, la vertu de l’histoire divinisée, d’un Dieu ‘Histoire’ … Sa promesse est l’utopie qu’il faut réaliser au moyen de la ‘Révolution’ … pour parvenir à la société parfaite dans laquelle l’histoire atteint sa finalité et dévoile sa divinité … Le péché de tous les péchés étant le pessimisme, car douter de l’optimisme, du progrès, de l’utopie constitue une attaque frontale contre l’esprit des temps modernes. » (cardinal Joseph Ratzinger) 

« Dans ce cas, l’optimisme public n’était qu’une sorte de tranquillisant pour les fidèles, permettant de créer le climat dans lequel on pourrait détruire l’Eglise le plus tranquillement possible et  s’approprier le pouvoir sur elle. » (cardinal Joseph Ratzinger – sur l’état de l’Eglise hollandaise dans les années 1970) – Tactique d’aveuglement classique à extrapoler au domaine profane. Il est rare qu’un conditionnement orchestré à l’optimisme sur une situation, une institution quelles qu’elles soient ne vise pas à dissimuler l’objectif du renversement de cette situation, de la destruction de cette institution.

 « Le progressisme est une religion de l’optimisme … Tout aujourd’hui est meilleur qu’hier. » (Robert Redeker)

« Cela n’est pas juste, donc cela disparaîtra. » (Ernest Renan) – Bel optimisme, très fin du XIX° siècle.

« Les moyens immoraux de gouvernement (police machiavélique, restrictions à certaines libertés…) ont été jusqu’ici nécessaires et  légitimes. Ils cesseront de l’être quand l’Etat sera composé d’hommes intelligents et cultivés. » (Ernest Renan) – Cela n’en prend guère le chemin. Bel exemple de l’optimisme renanien .

« Les gens heureux n’ont pas le droit d’être optimistes ; c’est une insulte au malheur. » (Jules Renard)

« Se bercer de récits d’apothéose au moment où se propage la dévastation n’est pas faire preuve de bravoure mais de lâcheté. » (Olivier Rey – Leurre et malheur du transhumanisme) – C’est Bernanos (voir plus haut, l’optimisme, égoïsme des lâches) qui a  raison.  

« ‘Jamais l’Europe n’avait été plus puissante, plus riche, plus belle, jamais elle n’avait cru plus intimement à un avenir encore meilleur’ … avant la pulsion de destruction qui, en 1914, a submergé les Européens. »  (Jacques Le Rider – citant Stefan Zweig) – L’optimisme béat de cette époque a mené à la plus grande et stupide boucherie. L’optimisme déraisonnable, la croyance abêtie au progrès,  fait toujours le lit de la haine.

« Plus les choses allaient mal, plus ils semblaient contents. Ils avaient l’optimisme du pire, cette croyance forcenée des minorités fanatiques et opprimées : il leur faut l’Antechrist pour que revienne le Christ ; elles attendent l’ordre nouveau, des crimes de l’ordre ancien qui le mènent à la ruine ; et elles ne s’inquiètent pas si elles-mêmes seront ruinées, et avec elles leurs rêves. » (Romain Rolland – Clérambault) – Fréquente attitude.

« Si vous répugnez à l’optimisme laissez tomber l’enseignement. » (Fernando Savater)

« Depuis que le progrès est devenu automatique, l’optimisme quant à l’avenir s’est transformé en une mélancolie processuelle. Nous ne nous embarquons plus à Gênes pour les temps modernes, nous sommes sur un tapis roulant qui nous conduit vers l’imprévisible … Personne ne peut savoir où va l’escalier, seulement il est impossible de refouler l’idée que même le tapis roulant le plus long doit se terminer quelque part et qu’il déposera les utilisateurs. » (Peter Sloterdijk)

« Les maîtres du monde contemporain sont poussés, par les forces économiques, dans la voie de l’optimisme. » (Georges Sorel) – Et également, maintenant, par la lâcheté générale (optimisme, égoïsme des lâches, Bernanos)

« On affiche un optimisme effréné, au mépris de toute expérience historique… de telle sorte que chacun postule dans le donné fortuit du moment une continuité linéaire tout à fait éminente, non parce qu’il l’a scientifiquement démontrée, mais parce qu’il la souhaite. On compte ici sur des possibilités sans limite, jamais sur une fin naturelle, et l’on tire de chaque moment considéré une théorie de la continuité tout à fait enfantine. » (Oswald Spengler – Déclin de l’Occident)

« On ne peut médire des optimistes : il n’y a qu’à les laisser parler. Ou bien les attendre … à la première douleur d’entrailles. » (André Suarès)

« Comme si la politique, dans la modernité, présupposait toujours l’optimisme historique dont l’humanisme progressiste a représenté l’élaboration doctrinale la plus attrayante. » (Pierre-André Taguieff) – Politiciens toujours menteurs, citoyens toujours gogos et cocus.

« Dans la société sans frontière des réseaux, l’optimisme intégral est la seule morale et l’unique dogme religieux. » (Pierre-André Taguieff)

« La vague de moralisme a touché la vertu d’espérance, au point d’instituer une nouvelle figure du terrorisme intellectuel. Il faut désormais, sous le regard vigilant de commissaires politiques autoproclamés, faire preuve de bonnes dispositions à l’égard de l’avenir, manifester publiquement son enthousiasme … déclarer qu’on espère et qu’on croit au progrès, se féliciter de vivre à une époque aussi ‘formidable’ que la nôtre, sous peine d’être stigmatisé comme réactionnaire. » (Pierre-André Taguieff) – Soit bien pire qu’un vieux con, un méchant con !

« Optimisme d’estrade et de stade. » (Pierre-André Taguieff) – Belle formule. Rien ne vaut une victoire de l’équipe de France pour faire remonter la cote d’un président.

« C’est là le dernier mot de l’optimisme. Ce n’est pas du feu ni même de la boue que renaît l’oiseau merveilleux (le phénix), c’est de la chose la plus stérile et morte par essence : de la cendre. » (Gustave Thibon)    

 « En un sens l’optimisme est une hypocrisie. Quand les choses vont mal et sont graves, il y a toujours quelques bonnes voix pour minimiser le mal et sa gravité. » (Bertrand Vergely)

« Espoir, non pas que le futur ne sera pas fait de désastres, mais que l’esprit humain, racheté, saura survivre à tous les désastres. » (Evelyn Waugh – cité par Simon Leys)

« On trouvera bien une solution. » (éternelle incantation de l’incurable optimiste)

« Optimisme ; forme supérieure de l’égoïsme, de la paresse. »  (?)

« Misanthrope : optimiste aigri. » (?)

« Tout ce qui est plus vrai se trouve, et tout ce qui est meilleur finit par arriver. » (?)

Ce contenu a été publié dans 525, 2 - Optimisme , avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.