175,3 – Opinions

– Il existe des opinions autorisées, des opinions obligatoires et d’autres interdites.

– Si vous n’arrivez pas à vous défaire d’opinions n’appartenant pas au catalogue officiel des opinions bien-pensantes, et même si elles ne sont  pas qualifiables d’une nauséabonde terminaison en istes, gardez-les soigneusement pour vous sous peine d’être affublé de la qualification infâmante de clivant, ce qui vous interdirait de participer à la communauté vide des centristes, des lâches et des laquais.  

——————————————————————————————————————————-

« Dés que nous tenons à une opinion, elle nous tient. » (Alain)

« Dans le choix et le refus des opinions, l’homme ne doit pas être conduit par l’amour ou la haine de qui les propose, mais par la certitude de la vérité. » (saint Thomas d’Aquin)

« La liberté d’opinion est une farce si l’information sur les faits n’est pas garantie et si ce ne sont pas les faits eux-mêmes qui font l’objet du débat. » (Hannah Arendt) – Nous sommes donc en pleine farce.

« Maintes fois je me suis étonné de ce que chaque homme, tout en s’aimant de préférence à tous, fasse pourtant moins de cas de son opinion sur lui-même que de celle que les autres ont de lui. Ainsi nous appréhendons davantage l’opinion de nos voisins sur nous-mêmes que la nôtre propre. » (Marc-Aurèle)

« Se tenir toujours prêt à changer d‘avis s’il se trouve quelqu’un qui redresse ton jugement et te fait abandonner ta manière de voir. » (Marc-Aurèle)

« Chasse dehors l’opinion et tu seras sauvé. Qui donc t’empêche de la chasser ? » (Marc-Aurèle)

« Vénère la faculté de te faire une opinion. » (Marc-Aurèle)

« Quand on a des opinions courantes, on les laisse courir. » (Barbey d’Aurevilly)

« Sachant bien qu’il est devenu moins dangereux d’assommer une rentière que d’exprimer une opinion. » (Marcel Aymé)

« L’opinion qu’on a de soi est celle qui change le moins. » (Anne Barratin)

« Par un mécanisme très fréquent, ses convictions s’accordent toujours avec ses intérêts. » (Maurice Barrès)

« Nous n’acceptons aucune foi nouvelle, que d’autres nous prescrivent, mais nous n’avons pas non plus la hardiesse de transmettre comme doctrine les produits de nos propres réflexions. » (saint Basile) – Certains intellos-propagandistes profanes pourraient s’en inspirer, en m’incluant peut-être moi-même.

« Que tout soit question d’opinion revient à dire que tout est question de croyance, éliminant par là tout impératif rationnel à travers lequel la pensée pourrait saisir le monde et le modifier. L’apologie de l’opinion condamne effectivement l’homme à un monde, présenté comme en-soi, fini et non modifiable et par rapport auquel chacun peut avoir ‘son idée’ sans qu’aucun critère de vérité puisse prétendre trancher. » (Miguel Benasayag) – Triomphe du relativisme.

« L’homme acquis à l’esprit du temps ne tient guère à son opinion mais il tient beaucoup au fait d’avoir une opinion,  il tient peu à ce qu’il dit, il tient ferme à ‘avoir quelque chose à dire’ … Il se croit autonome, il est conforme. » (Philippe Bénéton)

« Faute de pouvoir penser par lui-même, il s’efforce de penser ce qu’il faut penser. Il se raccroche aux moyens du bord, c’est-à-dire avant tout à l’air du temps et présente des idées reçues comme des opinions de son cru. Il se compose l’attitude que requiert l’exercice, il joue le rôle qu’impose sa fictive autonomie … Juger sans savoir, trancher dans l’à-peu-près, se fier à l’opinion ‘convenable’ et la présenter pour sienne. Il a désappris une règle fondamentale de l’indépendance d’esprit : la suspension du jugement quand la pensée n’est pas assez armée pour se prononcer. » (Philippe Bénéton) – Qui envisage de trouver une telle modestie chez nos contemporains ?

« Les non-réponses sont rares, même aux questions ardues, embrouillées … ‘Savoir ce que l’on pense n’est pas facile’ (Alain), mais ce n’est plus le cas, une très grande majorité semble avoir une opinion sur tous les sujets … Il (le sondé) abdique sa liberté de jugement en vertu du rôle qu’il se croit obligé de jouer … Il fait semblant d’avoir une opinion personnelle. » (Philippe Bénéton – sur les sondages)

« Tout est relatif, dit la modernité au nom de l’égalité. Mais tout n’est pas relatif puisque le principe de l’égalité échappe lui-même au relativisme, puisque ce principe est posé de manière dogmatique. Le discours moderne combine relativisme et dogmatisme … Toutes les opinions se valent, sauf celles qui ne se valent pas parce qu’elles offensent l’égalité moderne. » (Philippe Bénéton) – Notre société où règne le mensonge.

« Par opinion dominante (doxa), il faut entendre l’opinion socialement convenable, cette opinion que l’on peut exprimer en public sans avoir à la justifier et sans risquer d’être mal vu … Comment dites-vous ? Dans quel camp êtes-vous ? » (Philippe Bénéton)  – De qui faites-vous le jeu ? Vous rendez-vous compte de ce que vous dites ? Ces propos sont nauséabonds… 

« Les opinions auxquelles nous tenons le plus sont celles dont nous pourrions le plus malaisément rendre compte, et les raisons mêmes par lesquelles nous les justifions sont rarement celles qui nous ont déterminés à les adopter. » (Henri Bergson)

« L’homme moyen n’est pas susceptible que de passions moyennes, il ne paraît moyen que parce qu’il s’accorde docilement à l’opinion moyenne. » (Georges Bernanos)

« Je veux bien changer d’opinion, mais avec qui ? » (Tristan Bernard)

« Toutes les opinions sont respectables, dit-on. – Pourvu qu’elles soient sincères, ajouta finement le marchand de poisson… » (Léon Bloy – Exégèse des lieux communs – 1, XX)

« La mort intellectuelle commence dés que les opinions deviennent trop fixes pour changer. » (Gustave Le Bon)

« Il faut posséder un esprit très indépendant pour se créer cinq ou six opinions personnelles dans le cours de l’existence. » (Gustave le Bon)

« Le milieu crée nos opinions ; les passions et l’intérêt les transforment. » (Gustave Le Bon)

« Le propre de l’hérétique, c’est-à-dire de celui qui a une opinion particulière, est de s’attacher à ses propres pensées. » (Bossuet)

« Les hérésies n’ont jamais été que des opinions particulières, puisqu’elles ont commencé par cinq ou six hommes. » (Bossuet)

« En même temps, dés qu’une opinion se répand dans le public, elle tend à imposer à l’individu de s’y conformer … C’est la tyrannie de l’opinion. » (Raymond Boudon)

« Le sujet social se forme des opinions sur une multitude de sujets en mobilisant toutes sortes d’a priori, à savoir des principes, des théories, des procédures, des démarches mentales, des hypothèses, des conjectures respectables et éprouvées. Cette mobilisation le conduit en général à des solutions satisfaisantes, mais ces instruments peuvent aussi être à l’origine de croyances douteuses. Dans ce cas, on dira : ‘il croit à des idées fausses, mais il a de bonnes raisons d’y croire’. » (Raymond Boudon)

« Dans notre société on dit que quelqu’un a du caractère quand il accorde plus d’importance à ses opinions qu’à celles d’autrui. » (Philippe Bouvard)

« L’outil pratique de cet idéal politique (la démocratie) est bien la parole … Deux promesses solidaires : d’une part, nous pouvons, ensemble, sur la base d’une égalité de parole, décider et discuter de notre destin ; d’autre part, nous pouvons pacifier la conflictualité tout en gardant la dynamique de nos différences. La démocratie est d’abord une pratique de la ‘prise de parole’, dans des dispositifs dont les normes sont régies par le principe de symétrie … Ce qui suppose que toutes les opinions soient également légitimes … ‘Ma parole vaut la vôtre’ … ce qui signifie, non pas équivalence des opinions, mais leur légitimité. » (Philippe Breton) – Rêvons, renonçons à l’insulte, à la calomnie, à la dissimulation, au mensonge, au lynchage, au mépris, à la censure, aux poursuites…

« L’intériorité est le lieu privilégié de formation des opinions … L’opinion est d’abord une connaissance spécifique qui se forme, se modèle, se produit, se réfléchit au sein d’un espace personnel propre. » (Philippe Breton) – Et comme l’exhibitionnisme obligé, associé à la hideuse transparence exigée ont détruit tout espace personnel, il n’ y a plus d’opinions que les vérités officielles imposées.

« Notre opinion est une idée que nous avons ; notre conviction est une idée qui nous a. » (Albert Brie)

« Il n’ y a que deux sortes d’opinions : les nôtres et les fausses. » (Albert Brie)

« C’est votre opinion, ce n’est pas la mienne … On a instillé dans le crâne encore mou des gosses la certitude que ce qu’ils pensent vaut bien ce qu’on leur enseigne. » (Jean-Paul Brighelli)

« Quand une opinion se déclare droite et vraie, cela signifie que toute opinion différente n’est ni l’un ni l’autre. » (Emile Burnouf – cité par Jean Grenier)

« D’homme à homme une opinion ne vaut point par son contenu, mais par le niveau où elle est saisie. » (Jacques Chardonne)

« Que les individus privés de tout sens transcendant possèdent des opinions de moins en moins affirmées et de plus en plus fluctuantes paraît tout aussi évident. » (Sébastien Charles – avec Gilles Lipovetsky) – Le zombie, citoyen rêvé.

« Des opinions, oui ; des convictions, non. Tel est le point de départ de la fierté intellectuelle. » (Emil Cioran)

« N’a de convictions que celui qui n’a rien approfondi. » (Emil Cioran)

« Faire la part des choses témoigne d’une perturbation inquiétante. Qui dit vivant dit partial ; l’objectivité, phénomène tardif, symptôme alarmant, est l’amorce d’une capitulation. » (Emil Cioran)

« Dans cet univers provisoire nos axiomes n’ont valeur que de faits-divers. » (Emil Cioran)

« Quand il fait résider la philosophie dans l’art de dédaigner les objections, il définit sa propre méthode … Cependant, si outrée qu’elle semble, l’assertion ne laisse pas d’être vraie ou presque : qui défendrait une position, qui soutiendrait une idée s’il lui fallait multiplier ses scrupules, peser sans cesse le pour et le contre, conduire avec précaution un raisonnement ? Le penseur original fonce plutôt qu’il ne creuse … Pour émettre la moindre opinion sur quoi que ce soit, un acte de bravoure et une certaine capacité d’irréflexion sont nécessaires, ainsi qu’une propension à se laisser emporter par des raisons extra-rationnelles.» (Emil Cioran – à propos de  Joseph de Maistre)

« Comment être de ton avis, tu ne cesses d’en changer. » (Paul Claudel)

« Je ne suis ni pour, ni contre. Bien au contraire. » (Coluche)

« On agit quand on a une conviction, on opine quand on a une opinion, et prendre l’une pour l’autre est la maladie de l’époque. » (Régis Debray)

« Plus leurs opinions sont proches, plus les groupes se sentent frères et, par conséquent, plus ils se détestent. » (Auguste Detoeuf)

« Les opinions ne peuvent plus se discuter, puisque le critère désormais pertinent n’est plus ce à quoi elles renvoient objectivement, mais qu’elles font partie de l’identité de celui qui les exprime.  A ce compte, il n’y a évidemment plus de vérité, mais autant de vérités que d’opinions … substitution de l’idéal de ‘correction’ par celui de ‘sincérité’. » (Sebastian Dieguez)

« Les opinions fausses et stupides ont en fait de beaucoup plus grandes chances de survie que les analyses correctes et raisonnables ou que les opinions mesurées … car renoncer à une opinion juste et mesurée ne fera jamais perdre la face à personne, tandis qu’une opinion fausse devra être défendue bec et ongles au risque de se trouver déshonoré. Une opinion forte engage la responsabilité de celui qui l’assène, et sa réputation a généralement beaucoup plus de valeur que l’opinion elle-même, surtout si celle-ci est complètement idiote … L’attitude qui consiste à avoir des opinions fortes sur tout et n’importe quoi est qualifiée de ‘machisme discursif’ par Diego Gambetta. » (Sebastian Dieguez)

« C’est surtout lorsqu’il y va de notre amour-propre que nous avons le courage de nos opinions. » (Louis Dumur)

« Nos opinions traînent partout ; nous les ramassons dans le ruisseau plus souvent que dans notre esprit. »(Louis Dumur)

« Il est prudent d’avoir des opinions, il est sage de ne pas en avoir. » (Louis Dumur)

« Le succès précipite l’opinion de ceux qui n’en ont pas. » (Louis Dumur)

« Nous sommes plus attachés à nos convictions qu’à nos certitudes, car nous y mettons notre amour-propre. » (Louis Dumur)

« Le pouvoir d’attraction d’une opinion croît avec le nombre d’individus qui la partagent. » (Jean-Pierre Dupuy)

« Ce qui trouble l’homme, ce ne sont pas les choses, mais les opinions qu’il se fait des choses. » (Epictète)

« De peur d’être isolés, les individus adhèrent, pour la plupart, aux opinions majoritaires. » (Guillaume Erner)

« Dans les temps démocratiques, toutes les autorités deviennent suspectes, sauf  l’autorité de l’opinion. Il n’est aucun pouvoir que la société ne conteste, sinon précisément le pouvoir social. Ce pouvoir s’exerce avec une efficacité d’autant plus redoutable qu’il n’est pas ressenti comme tel par ses sujets. Affranchi de la tradition et de la transcendance, l’homme démocratique pense comme tout le monde en croyant penser par lui-même. Il ne se contente pas d’adhérer au jugement du public, il l’épouse jusqu’à ne plus pouvoir le discerner du sien propre. » (Alain Finkielkraut)

« Plus on est attaché à un système de valeurs, plus, en cas de crise ou d’effondrement, on est prêt à l’échanger, pourvu qu’on vous en donne un autre.  ‘Le véritable ennemi, c’est l’esprit réduit à l’état de gramophone, et cela reste vrai, que l’on soit d’accord ou non avec le disque qui passe à un certain moment’ » (Alain Finkielkraut – se référant à Hannah Arendt et citant George Orwell)

« Tout pousse dans nos sociétés à ce que l’on se fasse une opinion avant même d’écouter. » (Jean-Paul Fitoussi)

« Le baratin devient inévitable chaque fois que les circonstances amènent un individu à aborder un sujet qu’il ignore. La production  de conneries est donc stimulée quand les occasions de s’exprimer sur une question donnée l’emportent sur la connaissance de cette question. Ce genre d’écart est fréquent dans la vie publique … La conviction très répandue dans les démocraties qu’il est de la responsabilité du citoyen d’avoir une opinion sur tout … Il va de soi que le fossé entre les opinions d’une personne et son appréhension de la réalité s’élargira encore si celle-ci estime qu’il est de sa responsabilité morale d’émettre un jugement sur les événements et sur la situation de l’ensemble de la planète … Abandon de l’idéal d’exactitude pour l’idéal alternatif de ‘sincérité’. Au lieu de parvenir à une représentation exacte du monde, l’individu s’efforce de donner une représentation honnête de lui-même. » (Harry G. Frankfurt – De l’art de dire des conneries) – D’où les services que peuvent rendre certains sondages habilement présentés pour donner l’illusion du soutien à la doxa qu’on veut imposer.

« Si on est conservateur, on estime que tout ce qui s’écarte de l’héritage du passé est funeste, si on est libéral, on pense qu’il faut prudemment augmenter ce qui est déjà acquis dans le présent, et si on est socialiste, on cherche une organisation sociale différente de celle actuellement régnante. » (Marcel Gauchet)

« Je me méfie des idées qui rapportent et des opinions confortables ; je veux dire dont celui qui les professe peut tirer profit. » (André Gide) 

« L’opinion se forme plus facilement, mais plus injustement aussi, après l’audition d’un seul témoin qu’après qu’on a prêté l’oreille aux témoignages contradictoires. » (André Gide)

« Pourquoi pas ? La remarque qui désarçonne d’emblée tout échange possible de convictions sensées. » (Jean-Pierre Le Goff)

« Le danger des opinions extrêmes c’est que, sorties du cerveau qui les engendra, comme d’une fleur où elles étaient gracieuses, elle s’en vont, germes insensés, se décomposer dans les terrains les plus revêches . » (Rémy de Gourmont)

« N’importe qui ne devrait pas avoir le droit d’avoir une opinion. Le droit d’avoir une opinion devrait être accordé comme une dignité. » (Sacha Guitry)

« Celui qui s’abstient d’avoir une opinion devient bientôt suspect à tous les partis. » (Sacha Guitry)

« Ce que plusieurs savourent dans la liberté d’opinion, c’est la certitude de n’avoir pas à répondre de leurs pensées dans la chair. » (Jean Guitton)

« Deux erreurs contraires qui limitent la vérité et qui aident à la définir ne doivent pas être mises au même niveau et sur le même plan. Il n’y a pas de véritable ‘via media’ entre les contraires, bien que l’idée d’occuper ce lieu soit très rassurante. Ces évidences sont passées sous silence car l’opinion se rassure dans la ‘via media’ qui, condamnant également la droite et la gauche lui donne l’illusion d’avoir du génie. » (Jean Guitton)

« C’est un étonnement, lorsque l’on fréquente les moines, les prêtres, les officiers, de voir l’extrême liberté de leurs pensées avec ce que pourtant ils font profession de vénérer. Au contraire un pur intellectuel ne sait guère critiquer sans irrespect. Lorsqu’on s’est voué, on  a plus d’aisance pour percevoir d’un cœur égal et calme ce qui manque à la cause. » (Jean Guitton)

« On peut dire de notre temps qu’il est celui de ‘l’opinion opiniâtre’ : tout un chacun tient à avoir des idées sur tout et n’en démordra pas. » (Richard Hoggart)

« Les opinions influent rarement sur la conduite … On risquera toujours de se tromper, quand on voudra juger des opinions des hommes par leur conduite, ou de leur conduite par leurs opinions … Les principes religieux sont toujours mis de côté, quand ils s’opposent à des désirs ardents ; sans être incrédule, on se conduit alors comme si on ne croyait rien … Avec une conduite irréprochable, on peut être un ignorant sur bien des choses et raisonner très mal … Ne jugeons pas des hommes par leurs opinions, ni des opinions par les hommes ; jugeons des hommes par leur conduite. » (baron d’Holbach)

« Lorsqu’une opinion mène à l’absurde, elle est certainement fausse ; mais il n’est pas certain qu’elle le soit parce qu’elle entraîne des conséquences dangereuses. » (David Hume)

« Au fil des ans, les sociétés occidentales ont instauré un monolithisme qui n’aura bientôt plus rien à envier à celui des anciennes sociétés totalitaires … Monolithisme de nature idéologique qui concerne toute une série de champs : la question raciale, la question religieuse, la question dite des ‘orientations sexuelles’, bientôt celle du réchauffement climatique, où seules sont admises les opinions dominantes. Ceux qui ne la suivent pas n’ont aucune chance qu’on leur propose un dialogue argumenté, ils ne peuvent attendre que l’excommunication violente, l’injure sous la forme de la ‘reductio ad Hitlerum’. » (Roland Hureaux) – Il s’agit bien d’instaurer un régime de terreur, et pas si douce que cela.

« N’épluchons pas ce qui n’est pas douteux. » (Joseph Joubert)

« Ne coupez pas ce que vous pouvez dénouer. » (Joseph Joubert)

« Il est lâche, tyrannique, d’attaquer dans des temps ou des lieux où personne ne peut les défendre des opinions qui ont régné et qui ont servi longtemps de trophées à la sagesse des temps anciens. C’est là chercher un triomphe de goujat, c’est ne se battre qu’à jeu sûr. » (Joseph Joubert)

« L’esprit qui domine possède son ferme jugement et n’a que faire des opinions. » (Ernst Jünger)

« Le pays des pamphlétaires, de Voltaire … réinventer le délit d’opinion ! » (Hervé Juvin – à propos des lois mémorielles)

« Des hommes politiques aiment à se qualifier ainsi (hommes de conviction) ; mais qu’est-ce qu’une conviction ? c’est une pensée qui s’est arrêtée, qui s’est figée, et l’homme de conviction est un être borné. » (Milan Kundera)

« Leur changement n’est ni leur création, ni leur invention, ni caprice, ni surprise, ni réflexion, ni folie … Il n’est qu’un ajustement très prosaïque à l’esprit changeant de l’Histoire …  dévoilement de non-individualité … C’est pourquoi ils ne s’en aperçoivent même pas ; en fin de compte, ils restent toujours les mêmes : toujours dans le vrai, pensant toujours ce que, dans leur milieu, il faut penser … Ils ne changent que pour se confondre avec les autres ; le changement leur permet de rester inchangés …  Gardent-ils dans leur mémoire l’histoire de leurs changements ?» (Milan Kundera – Les Testaments trahis – sur les changements d’opinion sur Lénine, sur l’Europe… sur tout) – On reconnaît le Bobo-laquais.

« Il est plus facile de prendre une opinion nouvelle que de détruire une opinion reçue. » (Jean-Benjamin de Laborde)

 « Dans la pratique, la diversité sert à légitimer un nouveau dogmatisme, dans lequel des minorités rivales s’abritent derrière un ensemble de croyances qui échappe à la discussion rationnelle … Chaque groupe essaye de se claquemurer derrière ses propres dogmes … L’opinion devient ainsi fonction de l’identité raciale ou ethnique, du sexe ou de la préférence sexuelle. » (Christopher Lasch – La révolte des élites)

« Dire que toutes les opinions ont une valeur égale, c’est dire qu’elles n’en ont aucune, c’est-à-dire qu’elles sont en effet des opinions, qu’elles ne contiennent aucune vision claire de la vérité, qu’elles expriment seulement des préférences du désir ou des vraisemblances de l’imagination. » (Louis Lavelle) – Relativisme : néant.

 « On peut discuter avec une opinion : une conviction, mieux vaut la tuer. » (T. E. Lawrence – Les sept piliers de la sagesse)

 « Aucun jugement élaboré n’a plus vraiment droit de cité. Et si quelqu’un s’autorise à en porter un, c’est pour aussitôt se voir contredire par un avis opposé … S’ensuit une paralysie de toute action un tant soit peu concertée. Et un vif sentiment d’impuissance … Sera désormais discrédité d’office n’importe quel ‘c’est çà’ énoncé, du seul fait qu’il s’autorise à sortir du lot, à s’énoncer … L’effet escompté finalement est de contraindre tout le monde à cesser de tenir une position, à se résigner au prêt-à-penser … Il s’agit bien de ‘réduire les têtes’ (Dany-Robert Dufour). » (Jean-Pierre Lebrun) – Pluralisme, disparition de toute transcendance, de toute position d’exception. Confusion et souffrance générales, tel est devenu notre lot.

« Nous croyons vivre dans un monde où on peut dire n’importe quoi, mais déjà nous censurons nos opinions les plus minoritaires. » (Elisabeth Lévy)

« L’absence alléguée d’opinion cache toujours une adhésion inconsciente à l’air du temps (ou alors une bêtise si crasse qu’elle est rarissime) … Au tour de passe-passe consistant à transformer ses opinions en vérités, je préfère le respect de la règle du jeu :  ‘mes vérités’ sont des opinions. » (Elisabeth Lévy)

« Le ‘chasseur de réacs’ entend ce qu’il attend … Il a transformé ses opinions … en dogmes incontestables : le métissage est forcément désirable, le mariage gay nécessairement un progrès, la différence toujours une richesse… » (Elisabeth Lévy) – On n’a pas à expliquer ni à justifier ce qui est évident pour tous les honnêtes gens, sauf pour les imbéciles et les salauds.

« Il se livrait au trafic d’opinions. Il était professeur de philosophie. » (Georg Christoph Lichtenberg)

« J’ai souvent une opinion lorsque je suis couché et une autre lorsque je suis debout. » (Georg Christoph Lichtenberg)

« Rien ne concourt davantage à la paix de l’âme que de n’avoir point d’opinion. » (Georg Christoph Lichtenberg) – D’où l’utilité sociale de la télévision et de France-inter qui en fournissent de bien propres généreusement et gratuitement

« Habituellement, on cherche à changer les opinions sans changer la tête ; En France, à présent on coupe au plus court : on emporte et les opinions et la tête. » (Georg Christoph Lichtenberg) 

« Ne pas juger les hommes sur leurs opinions, mais sur ce que leurs opinions font d’eux. » (Georg Christoph Lichtenberg)

« Rien ne contribue autant à la sérénité de l’âme que de n’avoir aucune opinion. » (Georg Christoph Lichtenberg)

« On est aussi désagréable en société à quitter tout de suite son avis qu’à le soutenir avec trop de rudesse. » (prince de Ligne)

« Pour trouver la vérité, il faut tourner le dos à la multitude … Les  opinions communes sont la règle des opinions saines pourvu qu’on les prenne à contre-sens » (Malebranche)

« On ne peut pas être neutre ; le silence est une opinion. » (Henry Maret)

« L’opinion remplace le jugement, et bientôt l’impression va remplacer l’opinion. » (Charles Maurras)

« Il ne faut surtout pas sortir de l’opinion moyenne, surtout ne pas se singulariser, tout en donnant son avis. Voilà comment les idées ambiantes de la société s’imposent comme normes de correction … L’exhibitionnisme va de pair avec une absence de tabou : tout peut être en principe abordé. Curieusement, cette absence de tabou se marie bien avec une correction politique généralisée ; on peut parler de l’inceste dont on a été victime (comme tout le monde) mais il ne faut surtout pas dire que les fonctionnaires ne travaillent pas ou que l’enlèvement et le meurtre d’un jeune homme juif par de jeunes hommes noirs qui pensaient que tous les juifs ont de l’argent est un crime raciste. » (Yves Michaud)

« Chose étrange de voir comme avec passion,

« Un chacun est chaussé de son opinion. » (Molière)

« C’est mettre ses conjectures à bien haut prix que d’en brûler un homme tout vif. » (Montaigne)

« Ce sont choses que j’ai toujours vues de singulier accord : les opinions supercélestes et les mœurs souterraines. » (Montaigne) – L’hypocrisie n’est pas d’aujourd’hui même si elle fructifie.

« Tout le monde a le droit d’avoir ses propres opinions mais pas ses propres faits. » (Patrick Moynihan)

« Il est logique qu’à un monde sans antagonismes, sans frontières, sans souverainetés localisées, corresponde aussi une opinion unifiée ; par rapport à laquelle le désaccord serait un crime. » (Philippe Muray)

« On donne son opinion selon sa condition. » (Marguerite de Navarre)

« Les convictions sont des cachots. » (Nietzsche)

« Les convictions sont des ennemies de la vérité encore plus dangereuses que les mensonges. » (Nietzsche)

 « Se croyant le droit d’avoir une opinion … sans un effort préalable pour se la forger … L’individu trouve dans son esprit un répertoire d’idées toutes faites. Il décide de s’en tenir à elles et de considérer comme complète sa provision d’idées … Sa confiance en lui-même est paradisiaque … Il trouve parfaite cette accumulation de lieux communs, de préjugés, de lambeaux d’idées, de mots vides…Il a les ‘idées’ les plus arrêtées sur tout ce qui arrive et sur tout ce qui doit arriver dans l’univers. » (José Ortega y Gasset – Sur l’homme-masse) – Si par hasard il est dépourvu d’idées, la propagande officielle se chargera de lui fournir celles qui conviennent, ne serait-ce que par l’intoxication sondagière.

« Certaines opinions sont si stupides que seul un intellectuel peut les soutenir. » (George Orwell)

« J’avais vingt ans … Il me semblait alors, comme il semble à tout le monde que mes convictions étaient le fruit du raisonnement et je ne m’apercevais pas que mon raisonnement n’était qu’une tentative en vue de donner une apparence logique à ce que de toute façon mes convictions m’obligeaient à croire … Les hommes croient, et presque tous de bonne foi, que leurs convictions se sont formées par une suite de syllogismes rigoureux ayant pour point de départ des faits réels et incontestables. » (Vilfredo Pareto)

« Les opinions, ces petites cages confortables. » (Louis Pauwels)

« Dépris de l’opinion d’autrui sur moi, comme de moi-même. » (Louis Pauwels – sur les bienfaits de la vieillesse)

« L’opinion est à la connaissance ce que l’image est à l’objet. » (Platon – cité par Marc Crapez)

 « Il serait plus exact de parler d’émotions plutôt que d’opinions, pour tenir compte du fait qu’elles changent d’une semaine à l’autre, comme le montrent les sondages. » (Neil Postman)

« Le maître qui a en face de lui des usagers et se trouve conduit à discuter d’égal à égal avec l’élève … Le potache qui réclame contre Platon ou Kant le droit a sa propre opinion. » (Jacques Rancière – sur l’égalité démocratique)

« On finit toujours par mépriser les gens qui sont trop facilement de notre avis. » (Jules Renard)

« C’est l’opinion qui doit être pluraliste, pas l’information … Le mal le plus pernicieux, c’est l’opinion déguisée en information. » (Jean-François Revel)

« Je suis toujours un peu inquiet quand j’entends quelqu’un faire l’éloge d’une personnalité politique en disant d’elle, sans préciser : ‘C’est un homme ou une femme de conviction’, laquelle ? Hitler aussi était un homme de conviction. » (Jean-François Revel)

« L’action sur la publication des opinions obéira à deux stratégies – D’un côté la prévention qui consiste à contrôler en amont tous les projets de publication : c’est le système de la censure … Interdiction de publier sans examen préalable … Mécanisme d’autorisation, administration spécialisée – De l’autre, la répression, liberté de publier mais pas n’importe quelles opinions, série de contraventions , délits et crimes prévus par la loi …   La puissance publique se manifeste après coup. » (Dominique Reynié) – Avec Internet, cette dernière forme de contrôle est la seule praticable. Une troisième forme de contrôle est très pratiquée de nos jours, par censure implicite, sans que cela soit expressément défendu et annoncé, il est interdit, et tout le monde le sait, de dire certaines choses, d’aborder certains sujets sous peine de lynchage médiatique et de mise à l’écart complète, l’objectif suprême étant d’acculer les déviants au suicide. Ainsi va la censure dans certaines démocraties, dont la nôtre.

« Je pardonne aux gens qui ne sont pas de mon avis, je ne leur pardonne pas de ne pas suivre le leur. » (Rivarol)

« Mes opinions sont les vôtres. » (Ségolène Royal – à l’approche du référendum sur le traité constitutionnel européen) – Qui osera prétendre que nous n’avons pas de grands politiques, et sachant se mettre à la portée du populo !

« Il pense par contagion et attrape une opinion comme un rhume. » (John Ruskin)

« Dés que le ressentiment a transformé l’objectivité en validité universelle ou en consentement unanime, il est naturel qu’on tienne pour opinion subjective tout ce qui n’est pas, ou difficilement, communicable, tout ce qui n’est pas démontrable, bref tout ce qui ne peut être perçu ou conçu par le plus bête des hommes … En vertu du beau critère de l’unanimité des masses, au sujet du vrai et du bien, par lequel la masse donne libre cours à son ressentiment contre tout ce qui lui est inaccessible. » (Max Scheler)

« Attribuer une valeur à l’opinion des hommes, c’est leur faire trop d’honneur. » (Schopenhauer)

« Le prix que nous attachons à l’opinion d’autrui et notre constante préoccupation à cet égard dépassent presque toute portée raisonnable. » (Schopenhauer)

« L’opinion des autres sur moi ne m’importe qu’en fonction de la mienne sur eux. » (Louis Scutenaire)

« Tel est le malheur des guerres d’opinions, soit politiques, soit religieuses, chacun voyant la vertu de son côté et le crime dans l’autre camp, croit tous les moyens légitimes pour arriver à son but et enfreint sans scrupules les règles de la morale et de la justice. » (Louis-Philippe de Ségur)

« Les opinions mises en avant avec le plus de chaleur ne sont souvent que les manifestes de la guerre des intérêts. » (Louis-Philippe de Ségur)

« Juger des opinions à leur valeur et non pas à leur nombre. » (Sénèque)

« Les opinions des femmes ne sont souvent que la suite de leurs sentiments. » (madame de Sévigné) 

« Si quelqu’un avait fait un catalogue de toutes les opinions qu’il a pu avoir depuis son enfance jusqu’à sa vieillesse sur l’amour, la politique, la religion, le savoir, quel affreux chaos de contradictions n’y trouverait-il pas ? » (Jonathan Swift)

« C’est parfaitement observé, dis-je, quand je lis dans un auteur un passage où son opinion s’accorde avec la mienne. Quand nous différons, je déclare qu’il s’est trompé. » (Jonathan Swift)

« Je vais afficher des opinions hardies et novatrices. Je serai pour la repentance, la vigilance,  la transparence et la bonne gouvernance ; contre l’intolérance, les maltraitances et toutes les formes de survivances. Je professerai hardiment que racisme, sexisme et nationalisme m’inspirent une ‘vraie colère’. Je vais accabler de mon dédain la France ‘moisie’ et appeler de mes vœux une démocratie aérée, proportionnelle, régionale, paritaire et européenne. Je vais flétrir les ‘nostalgiques’ de quoi que ce soit. Je vais considérer comme un tunnel d’obscurantisme tout le passé historique jusqu’à l’avènement de Jospin L. Je vais dire avec le PDG de la multinationale Vivendi qu’il faut encourager la révolte … Je vais être contre tous les intégrismes, tous les chauvinismes, tous les archaïsmes, tous les élitismes et les immobilismes. Je dois en oublier. J’ai encore beaucoup à apprendre pour dépouiller le vieil homme et entrer dans la modernité. » (François Taillandier) – Magnifique programme, mais oh combien risqué !

« Notre opinion, la seule chose qui nous est très chère et que nous aimons à voir partager avec nous. » (Talleyrand)

« Une opinion a beau être répandue, elle ne ‘manifeste’ guère si elle est modérée, mais, si peu répandue que soit une opinion violente, elle ‘manifeste’ beaucoup … Par les manifestations, ce sont les opinions violentes qui ont le plus tôt et le plus nettement conscience de leur existence, et par là leur expansion est favorisée étrangement. » (Gabriel Tarde)

« Avoir des opinions contradictoires n’est certes pas le fait d’un esprit pratique, mais c’est celui d’un grand esprit. » (Edmond Thiaudière)

« Qu’en pensera-t-on ? dit alors celui qui ne pense rien. » (Gustave Thibon)

« Plus les conditions deviennent égales, plus les hommes se laissent aisément aller au courant de la foule et ont de peine à se tenir seuls dans une opinion qu’elle abandonne. » (Alexis de Tocqueville)

« Nous croyons prendre tout seuls nos décisions ; mais si tous les grands média, du matin au soir et jour après jour, nous martèlent le même message … Ces informations, à supposer même qu’elles ne soient pas fausses, ont été sélectionnées, triées, regroupées pour nous conduire vers telle conclusion. » (Tzvetan Todorov)

« Le Ketman c’est l’attitude qui consiste à taire ses conviction et, si le  silence même est dangereux, à tromper l’adversaire en affichant l’opinion attendue … dissimulation … falsification des préférences … Tout ceci a un fumet qui rappelle les ‘pratiques des démocraties populaires , sauf que, dans ces dernières elles étaient reçues pour ce qu’elles étaient et produisaient un ‘jeu conscient, collectif, plutôt qu’une adaptation individuelle, destinée à protéger la pensée et les sentiments individuels’ … La pratique assidue du Ketman est peut-être ce à quoi nous serons réduits … pour avoir la paix, recueillir l’approbation, éviter l‘infamie et, dans certains cas, ne pas se faire tuer. » (Michèle Tribalat – citant Czeslaw Milosz) – Nous y sommes déjà réduits face à la terreur exercée par la pensée unique et obligatoire, devant les tribunaux médiatiques et la meute des lyncheurs, et même devant certains juges portant hermine…

« Le sage est sans opinion. » (Lao-Tseu)

« Il n’y a pas d’opinions, mais des gens qui donnent la leur. » (Miguel de Unamuno)

« Il n’y a pas à choisir entre les opinions : il faut les accueillir toutes, mais les composer verticalement et les loger à des niveaux convenables. Ainsi Hasard, Destin, Providence. » (Simone Weil)

« Quand les gens sont de mon avis il me semble que je dois avoir tort. » (Oscar Wilde)

« Les discussions sont extrêmement vulgaires, car dans la bonne société tout le monde a la même opinion. » (Oscar Wilde)

« Tout le monde après avoir bu a une opinion. » (proverbe)

« Avoir des opinions dispense d’avoir des idées. » (?)

« Nous avons plus souvent l’effronterie de nos opinions que le courage de les défendre. » (?)

« L’intérêt est toujours la boussole que suivent les opinions. » (?)

« Les opinions ne sont reconnues comme légitimes que pour autant qu’elles concordent avec les diktats du moment. » ( ?)

« Quand on a donné son opinion, on ne devrait plus l’avoir. » (?)

« La conviction est devenu un mot désuet, voire suspect. » (?)

Ci-dessous, extraits d’un livre de Philippe Béneton, Les fers de l’opinion.

 « Le ‘C’est vous qui le dites’ n’oppose pas des raisons à d’autres raisons, il soustrait la question au débat … Ne rien dire qui porte atteinte à l’égale liberté de  choix … J’ai ma propre opinion, je ne dois rien à personne, je suis votre égal … L’opinant ne bois qu’à sa propre fontaine … Mon jugement vaut celui de tout autre, je détermine moi-même ce qui donne du  sens. .. L’opinion est un avoir qui dit que je suis autonome au même titre qu’autrui … Quand les opinions sont censées s’appuyer sur le jugement de la masse des opinants, il devient incorrect de prendre ses distances … Il est inconvenant d’invoquer des niveaux de réflexion, le fait qu’il y a des expériences sérieuses et des expériences frivoles, que tous les arguments ne se valent pas. L’idée d’un sens extérieur et supérieur porte atteinte à l’égalité … Les opinions se valent sauf celles qui offensent l’égalité … ‘C’est son affaire’, quiconque parle autrement manque de tolérance ou manque à l’égalité … Dans le nouveau monde moral, le mal est clairement circonscrit, il s’incarne dans les propos et les attitudes qui blessent l’égalité, la démocratie, les droits de l’homme … Peu importe qu’une proposition soit juste, il suffit qu’elle soit bien intentionnée … le moralisme oppose les bonnes et les mauvaises intentions, il n’est pas tenu de réfuter les objections, il les disqualifie … Les questions ne sont pas bienvenues, les réponses vont de soi … Par opinion dominante, entendre l’opinion socialement convenable, cette opinion que l’on peut exprimer en public sans avoir besoin de la justifier et sans risquer d’être mal vu … Le pouvoir d’influence fausse l’expression des préférences, à l’étape suivante il est d’autant plus influent. L’opinion dominante devient de plus en plus dominante … Effet de renforcement, effet d’enrôlement … ‘redoutant plus l’isolement que l’erreur, ils se joignirent à la foule sans penser comme elle’ (Alexis de Tocqueville – à propos de l’Ancien Régime) … Pour une large part, une opinion d’avant-garde, la logique est celle du débordement. La liberté indéterminée a toujours des conquêtes à faire, l’égalité radicale des positions à prendre …Tri des jugements convenables et des autres. ’Dans quel camp êtes-vous ?’, cette rhétorique bloque, intimide, réduit au silence … Banalisation des modèles de vie dits ‘modernes’, comment ne pas l’être ? …  Le devoir d’opinion met l’opinion sous influence, sondages (En la forçant, donnant une impression de consensus, d’unanimité, il renforce l’opinion dominante préfabriquée) … Les choix, les jugements et les hommes se valent mais seulement dans les limites que fixe le dogme égalitaire. Au-delà, ils se dévaluent … et dans les limites que fixe l’appartenance au monde moderne. Au-delà, ils se dévaluent … L’homme émancipé s’oppose par définition aux règles de vie du vieux monde, il adopte par définition celles du nouveau monde … ‘Paroles de révolte’, on décerne maintenant des prix de blasphème ou d’insubordination … Les dominants orchestrent la rébellion au service de leur domination … L’allégeance à l’opinion dominante prend l’allure d’une libération …  ‘Valeurs modernes’ contre tabous … Il ne s’agit pas de discuter au fond tel jugement, il s’agit de savoir si les sentiments de son auteur sont légitimes ou non. »

Ce contenu a été publié dans 175, 3 - Opinions , avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.