070,2 – Laideur

«  C’est laid un élément qui ne s’accorde pas au tout dont il fait partie. » (saint Augustin)

« Le siècle de la laideur. » (Balthus, le peintre – sur le vingtième siècle)

« Sa figure a l’air d’avoir été prise entre deux portes. » (Balzac – féroce, sur une dame)

« Le besoin d’embellissement et d’élargissement qui tourmente les villes modernes aura bientôt rendu notre vieille Europe aussi insipide que l’Amérique, qui n’a pas eu de passé … On sait pourtant que l’un des derniers monuments que cette époque-ci se soit élevé à elle-même, édifié en portail d’un entassement de tours de bureau, est un cube blanc et vide par où s’engouffre le vent. » (Baudouin de Bodinat) – L’arc prétentieux, inutile et grotesque de la Défense.

« Qu’il s’agisse de lieux d’études ou de cadres de vie, de campus ou de banlieue … leur piètre état de conservation dépend au moins autant, sinon plus, du degré de socialisation, de culture, de civilisation, de civisme et de civilité … de ceux qui les hantent ou les habitent, que des sommes dévolues à leur entretien. » (Renaud Camus)

« Le rapport à la laideur est un rapport au mal. » (Jean Clair) – Cela est clair, si je puis dire, quand on accepte de regarder certaines réalisations (ne disons pas œuvres) contemporaines.

 « La beauté ne fait pas partie du plan capitaliste … La laideur occasionnée par le progrès, laideur de la barre de cité, du périphérique autoroutier ou du bidonville. Déchet et laideur semblent ses productions majeures. » (Dostaler et Maris)

« En fait de vertu, la laideur, c’est déjà la moitié du chemin. » (Heinrich Heine)

« La transformation de la musique en bruit est un processus planétaire, qui fait entrer l’humanité dans la phase historique de la laideur totale. » (Milan Kundera)

« France, ta beauté fout le camp ! Avertissait-on dans les années 1970. Hier, le saccage de la France se faisait au nom de la modernisation, aujourd’hui c’est au nom de l’écologie. Après les lotissements standardisés, les zones commerciales, les ronds-points, les panneaux publicitaires à l’entrée des villes, voici venu le temps des éoliennes. Quiconque traverse la France en est le témoin : partout se dressent ces gigantesques pylônes, vrombissants, clignotants nuit et jour. Les rivages des océans, les plaines céréalières, les collines provençales, aucun arpent de terre ni de mer n’est à l’abri. ‘Bientôt, peut-être, dix éoliennes pour un clocher’. » (Bérénice Levet)

« La laideur c’est rassurant ; il n’y a aucun défi à relever. Il suffit de s’abandonner à sa malchance, de s’en gargariser, c’est si confortable. La beauté, c’est une promesse, il faut pouvoir la tenir. » (Amélie Nothomb)

« Etant donné nos facultés prodigieuses à répandre actuellement la laideur, aussi belle ne serait déjà pas si mal. » (Olivier Rey – sur la déclaration d’E. Macron s’engageant à reconstruire Notre-Dame  plus belle en cinq ans)

« Mirabeau était l’homme du monde qui ressemblait le plus à sa réputation ; il était affreux. » (Rivarol)

« Avec la langue et le règne du fric, nous importâmes le mauvais goût ; et notre sens de la beauté en prit un sale coup. » (Michel Serres – sur l’états-unienne hideur) – La laideur marche toujours de pair avec la vulgarité.  Nous ne pouvions nous vautrer dans celle-ci sans nous complaire dans la compagnie de celle-là. 

« L’horreur règne en ces lieux … Par quel miracle la douce France accepta-t-elle massivement d’être crucifiée sous les insolences brutales et répétitives des maîtres mondiaux de l’argent ? Comment se fait-il que des urbanistes, des maires, des architectes, pourtant élevés à contempler des cathédrales sublimes et des paysages divins aient oublié si vite le goût raffiné de leur pays pour copier aussi servilement l’états-unienne hideur ? … Avec la langue et le règne du fric, nous importâmes le mauvais goût. » (Michel Serres – C’était mieux avant) – On peur rajouter les hideux, prétentieux et grotesques ronds-points.

« S’accommoder de la laideur, c’est se souiller. » (?)

« Elles est supérieure à la beauté car elle dure. » (?)

Ce contenu a été publié dans 070, 2 - Laideur, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.