450,1 – Intelligence, Bon sens / Bêtise ; Imbéciles

-«  Le mot d’intelligence  a-t-il le moindre sens. » (?)

– Dogme du pédagogisme et de l’ambiance d’égalitarisme forcené : Si un seul n’est pas intelligent, tous doivent, et se doivent, d’être, ou de devenir, c…

– L’intelligence artificielle, bénie des média et des Gogos, permet de supprimer toutes les caissières, toutes (mon Franprix voisin). On se demande avec qui nos Anciennes échangeront alors leur seule petite dizaine de phrases quotidiennes ? Avec les robots ? Comme elle a permis de supprimer les employés des péages d’autoroute, comme elle permet de supprimer les gens de services réservation de billets à la SNCF, etc. (constatation certainement très limitée à l’expérience ordinaire d’un citoyen ordinaire menant une vie ordinaire)

 ——————————————————————————————————————————-

« Le bon sens est le concierge de l’esprit ; sa fonction est de ne laisser entrer ni sortir les idées suspectes. » (Comtesse d’Agoult – citée par Sonia Mabrouk) 

« Je plains ceux qui ont l’air intelligent ; c’est une promesse difficile à tenir. » (Alain)

« J’aime mieux une petite lueur de bon sens portée par de bons muscles qu’une grosse tête sur un petit corps. Sans les muscles l’idée n’irait pas loin. » (Alain)

« L’avantage d’être intelligent c’est qu’on peut faire l’imbécile ; alors que l’inverse est totalement impossible. »(Woody Allen)

« L’intelligence artificielle, le contraire de la bêtise naturelle. » (Woody Allen)

« Il y a des gens qui présument à ce point de leur esprit, qu’ils pensent pouvoir mesurer dans leur intelligence la nature de toutes choses ; ils estiment être vrai tout ce qu’eux jugent tel, et faux ce qu’ils rejettent. » (saint Thomas d’Aquin)

« Le propre du génie est de fournir des idées aux crétins une vingtaine d’années plus tard. » (Louis Aragon)

« L’intelligence, l’art de saisir les principes. » (Aristote)

« Rien dans notre intelligence qui ne soit passé par nos sens. » (Aristote)

« Ceux des individus humains qui sont en mesure de se prendre eux-mêmes pour objet d’une démarche réflexive. » (Marc Augé) – Voilà une définition de l’intelligence.

« Bon sens, capacité de saisir le vrai … de discerner le faux … faculté de discerner le vrai du faux, de saisir le moment où le raisonnement cesse de se référer à la réalité pour s’emballer attelé à ses propres présupposés, bref de discerner les vessies des lanternes … Les individus perdent le sens lorsqu’ils laissent l’idéologie pénétrer dans leur sphère d’autonomie … d’autant plus odieux que cette sottise d’inspiration idéologique est naturellement prolixe et prosélytique. » (Jean Baechler)

« L’intelligence n’est pas contagieuse, la bêtise l’est systématiquement. C’est bien pour cela qu’il faut se garder de trop fréquenter les imbéciles. On n’en sort jamais indemne. » (Olivier Bardolle)

« Le premier signe d’intelligence chez l’homme, c’est sa capacité de résistance au conformisme, à l’esprit de troupeau. » (Olivier Bardolle)

« Le bon sens poujadiste consiste à établir une équivalence simple entre ce qui se voit et ce qui est. » (Roland Barthes) – L’auteur, comme tout grand bourgeois gauchiste d’alors, détestait Pierre Poujade. Mais sa phrase sonne comme un hommage au bon sens. En effet, refuser de voir ce qui est est est bien plutôt l’apanage de ses successeurs en idéologie, les inquisiteurs-censeurs d’aujourd’hui. Le bon sens, c’est effectivement de voir et de dire ce qui existe, ce qui est prétention insupportable de nos jours.

« Partout où je vois le bon sens  je me sens en sûreté. » (Anne Barratin)

« Il y a des intelligences plates, comme les pays plats … Il y a des intelligences broussailles, les fleurs n’y poussent pas. » (Anne Barratin)

« L’intelligence n’a pas besoin d’ancêtres ; elle a besoin de successeurs. » (Anne Barratin)

« J’ai senti passer sur moi le vent de l’aile de l’imbécillité. » (Baudelaire) – Après un début d’AVC, qui avait dû le laisser presque intact pour le laisser proférer une aussi jolie phrase.

« Quelque chose de plus profond et de commun, apparemment, à toutes les compagnies mondaines : l’attirance pour l’intelligence faible, l’aversion pour l’esprit puissant. » (Julien Benda)

« J’accorde beaucoup plus d’importance au caractère qu’à l’intelligence pure … Dans la culture européenne, l’intelligence n’a d’ailleurs jamais été considérée comme un absolu. Le héros homérique, le chevalier médiéval, le ‘gentilhomme’ français, le ‘gentleman’ anglais ou le ‘caballero’ espagnol, représentent autant d’idéaltypes qui n’ont jamais donné une place centrale aux capacités cognitives, mais bien plutôt au caractère. » (Alain de Benoist)

« Originellement, nous ne pensons que pour agir. C’est dans le moule de l’action que notre intelligence a été coulée. La spéculation est un luxe, tandis que l’action est une nécessité. » (Henri Bergson)

« Nous ne sommes à notre aise que dans le discontinu, dans l’immobile, dans le mort. L’intelligence est caractérisée par une incompréhension naturelle de la vie. » (Henri Bergson)

« L’intelligence cherche certaines choses sans les trouver ; l’instinct les trouve, mais ne les cherchera jamais. » (Henri Bergson)

« Un outil à faire des outils. » (Henri Bergson – curieuse définition de l’intelligence) – Eclatant pragmatisme.

« Il n’y a pas d’humanité sans société, et la société demande à l’individu un désintéressement que l’insecte, dans son automatisme, pousse jusqu’à l’oubli de soi … L’intelligence … conseillerait plutôt l’égoïsme … elle appelait donc un contrepoids … c’est la fonction fabulatrice qui élabore les religions … la religion que nous avons appelée statique ou naturelle. » (Henri Bergson)

« Le bon fonctionnement de l’esprit permettant sa disponibilité à l’égard d’une réalité se renouvelant sans cesse. » (Henri Bergson – définissant le bon sens)

« L’ennui c’est que ça ne sert à rien. » (Emmanuel Berl – répondant sur son intelligence)

« L’univers intellectuel est une solitude claire et glacée. Oui, l’intelligence peut tout traverser, ainsi que la lumière l’épaisseur du cristal, mais elle est incapable de toucher, ni d’étreindre. Elle est une contemplation stérile. » (Georges Bernanos)

« Le sens commun … sagesse du cœur, intelligence de la sensibilité qui accompagne l’être … détermine ce ‘qui va de soi’ et ‘n’est pas bien’ … ne dicte pas le Bien mais protège du Mal, des délires dogmatiques, des fanatismes religieux ou idéologiques, des logiques économiques implacables, des fascinations technicistes, des brutalités marchandes, des outrances du désir … Fonctionne comme un baromètre intérieur pour indiquer le sens des réalités, des responsabilités, des proportions et des limites. Il conseille le doute, le tri, la prudence. Il encourage la paix et la solidarité avec les  autres, la sérénité et la modestie vis-à-vis de soi-même … Ultime barrière mentale contre les assauts du non-sens. » (Jean-Paul Besset – considérations éparses simplifiées)

« Les penseurs modernes exaltent l’intelligence-glaive et méprisent l’intelligence-miroir. » (Sainte-Beuve)

«  L’impression que notre population est en général mieux ‘éduquée’ est fondée sur une ambiguïté du sens du mot ‘éducation’ ou sur l’escamotage de la distinction entre éducation littéraire et éducation technique. Un informaticien doté d’une haute formation n’a pas besoin d’avoir appris davantage de choses sur la morale, la politique ou la religion que le plus ignorant des hommes … Tout au contraire, l’enseignement étroit reçu, les préjugés et l’orgueil qui y sont associés peuvent avoir pour effet de le couper complètement de la culture générale que des gens plus simples étaient accoutumés à absorber par le truchement d’une quantité de sources traditionnelles diverses. » (Allan Bloom) – Voir la stupidité prétentieuse générale de nos élites.

« La culture et l’intelligence sont de deux ordres différents. On peut avoir l’une et être dépourvu de l’autre. On peut être cultivé et d’une bêtise épouvantable. L’intelligence ne s’apprend pas, elle s’exerce ; la culture, cela s’apprend. La culture privée d’intelligence est une maladie de l’accumulation. » (Christian Bobin) – L’auteur pensait-il à certaine bourgeoisie ?

« C’est grande folie de défier sans besoin l’intelligence d’autrui. » (Boccace)

« On ne se conduit pas avec son intelligence mais avec son caractère. »(Gustave Le Bon)

« Il y a une simulation de l’intelligence comme il y a une simulation de la vertu. » (Gustave Le Bon)

« La baisse du quotient intellectuel européen semble pourtant moins affecter l’intelligence elle-même, toujours capable de performances, que son influence sur d’autres fonctions : difficulté à raisonner, à argumenter sans qu’interfèrent des motivations émotionnelles et affectives censées arbitrer les conflits ; montée en puissance d’une niaiserie bien-pensante différente de la simple bêtise, jusque chez des êtres qu’on pensait intelligents ; incapacité grandissante à évaluer ses propres failles, ses points aveugles, évacués comme autant de préjugés d’un autre âge. Alors même qu’il s’érige en juge permanent du Bien et du Mal, l’individu postmoderne prétend néanmoins ne plus préjuger de rien, tout en se démettant de ses capacités de  discernement qui appartiennent faut-il croire au vieux monde. »  (Françoise Bonardel) – Ainsi fabrique–t-on d’innombrables et nouveaux laquais, dont on trouve le prototype chez le Bobo.   

« Un temps où le quotient émotionnel tend à remplacer le quotient intellectuel. » (Raymond Boudon) – Et l’impérialisme des hypocrites pleurnichards est simplement une catastrophe qui nous mène à la catastrophe concrète.

« Ceux qui ont a priori l’intelligence et ne s’en servent pas toujours intelligemment … parce qu’ils en sont empêchés par leur conformisme. » (Belinda Cannone) – L’espèce si répandue des laquais, et autres Bobos.

 « L’intelligence est presque inutile à celui qui ne possède qu’elle. L’intellectuel pur est un être incomplet, malheureux, car il est incapable d’atteindre ce qu’il comprend. La capacité de saisir les relations des choses n’est féconde qu’associée à d’autres activités, telles que le sens moral, le sens affectif, la volonté, le jugement, l’imagination…» (Alexis Carrel)

« L’animal possède une imagination et une intelligence pratiques, tandis que l’homme seul a développé une fore nouvelle : une imagination et une intelligence symbolique. » (Ernst Cassirer)

« Prenez garde, vous êtes intelligent, vous allez finir à droite. » (Jacques Chardonne – à un jeune écrivain)

« L’intelligence courte croit tout voir, parce qu’elle reste les yeux ouverts ; l’intelligence supérieure consent à fermer les yeux, parce qu’elle aperçoit tout en dedans. » (Chateaubriand)

« Toute ma vie on m’a fait payer mon intelligence. » (un Chinois – cité par Simon Leys)

« Si nous voulons conserver une décence intellectuelle, l’enthousiasme pour la civilisation doit être banni de notre esprit, de même que la superstition de l’histoire. » (Emil Cioran)

« L’intelligence s’était réduite, à la mesure du vocabulaire. » (Jean Clair) – Facile à constater, même s’il est interdit de le dire, comme toutes les  évidences.

« Même l’intelligence ne fonctionne pleinement que sous l’impulsion du désir. »(Paul Claudel)

« Le mec nous vendait de l’intelligence, et il n’avait pas un échantillon sur lui. » (Coluche)

«  Le rejet du bon sens est un lieu commun du parti intellectuel … ‘L’hérésie des hérésies était le sens commun’ (George Orwell – 1984)… Si un peu de réflexion éloigne du sens commun, beaucoup de réflexion y ramène …  Il possède des vertus qui préservent de l’esprit systématique … ‘Transcender le sens commun ne veut pas dire le nier : en le niant, on risque fort de rétrograder vers l’informe, le propre du fanatisme est de mettre le sens commun en déroute’  (Gabriel Marcel)  … Trois causes principales expliquent le rejet du sens commun (par les prétendus intellectuels) : un renouveau d’une idéologie politique anti-préjugés, le dogmatisme hostile aux lieux communs (c’est-à-dire en fait au peuple) de certains cénacles, un parti pris prétendument scientifique (marxisme) de la fausse conscience dépréciant la perception spontanée … Que l’on veuille travailler la sclérose du sens commun n’implique pas qu’il faille présupposer son absurdité et le frapper d’ostracisme … Et l’on voit ‘ très souvent ceux qui n’ont jamais mis leurs soins dans les lettres, juger beaucoup plus solidement et clairement les choses, que ceux qui ont passé tout leur temps aux écoles’ (Descartes) ... ‘Le génie honore le bon sens ; le faux esprit philosophique le méprise’ (Portalis) … ‘Il est dans la raison, il n’est pas toute la raison, il est la raison à l’état brut, la raison sans la réflexion et sans la science … il montre où est l’erreur, il ne dit pas où est la vérité’ (Adolphe Franck) … Il n’est pas là pour nous faire accomplir de grandes choses, mais pour nous empêcher de commettre des bêtises. » (Marc Crapez – suite de considérations et citations éparses sur la notion de bon sens)

« L’entendement intellectuel n’est que tribut payé à notre propre pesanteur. » (saint Jean de la Croix)

« Le bon sens est le bouclier que l’intelligence brandit quand elle est forcée d’argumenter. » (Charles Dantzig)

« Elle est prévue pour nous seconder : mais elle a pour fonction de nous remplacer. » (Luc Dellisse – sur l’intelligence artificielle)

« La possibilité même de ce que l’on appelle le bon sens, traduit l’existence d’une réalité humaine qui nous précède et à laquelle nous sommes contraints de nous accommoder … C’est nécessaire, imposé, obligatoire …  Le résultat de la gloire de l’émancipation a été que le bon sens se trouve carrément relégué aux oubliettes … Ce qu’indique le ‘tout est possible’ … Tous les raisonnements de simple bon sens qui ne vont pas dans le sens de l’idéologie dominante sont récusés et traduits comme des jugements réactionnaires, passéistes, violents et à détruire … Il est devenu impossible de prononcer des propositions de bon sens ( ex : un enfant a besoin d’autorité, et s’il en est privé il ne devient pas un ange mais un casseur, etc.) Pour la Modernité, le bon sens apparaît comme une anthologie de préjugés et de tabous qu’il est urgent d’abolir … Quand une réalité est insupportable à l’opinion dominante, il est interdit de la prononcer. Chacun doit faire comme si le contraire était vrai (procès d’un parlementaire pour avoir dit qu’un couple d’homosexuels ne pouvait pas procréer). Puisqu’un jour ce sera possible, ‘tout étant possible’, le discours ne doit pas refléter la réalité présente, mais la réalité future, et même il peut la faire advenir ! Il est non seulement faux, mais meurtrier pour la démiurgie présente, de prononcer des impossibilités de cette sorte … A force de mensonges officiels répétitifs et imposés, qu’est-ce qui est réel finalement ? … Monde déjanté … Nous n’aimons pas la réalité qui se donne. Nous n’aimons que la réalité inventée par nous selon nos désirs. »  (Chantal Delsol)

« Rien n’existe dans nos intelligences qui ne naisse d’abord dans nos sens. » (Démocrite)

« Le bon sens est la chose du monde la mieux partagée : car chacun pense en être si bien pourvu, que même ceux qui sont les plus difficiles à contenter en tout autre chose n’ont point coutume d’en désirer plus qu’ils n’en ont. » (Descartes)

« Ce n’est pas assez d’avoir l’esprit bon, mais le principal est de l’appliquer bien … Et l’on voit souvent ceux qui n’ont jamais mis leurs soins dans les lettres, juger plus solidement et plus clairement dans les choses qu’ils rencontrent, que ceux qui ont passé tout leur temps aux écoles.  » (Descartes) – « On trouve dans le peuple … relativement plus de distinction dans le goût et plus de tact dans le respect qu’au sein de ce demi-monde de l’esprit qui lit les journaux. » (Nietzsche) –  Sur le demi-savoir.

« Les pays qui ont le plus investi dans le numériques sont ceux qui ont le plus chuté dans les classements (classements internationaux Pisa) … La génération qui a vu apparaître les écrans sera moins intelligente … les ‘millenials’ sont la première génération qui aura un quotient intellectuel moyen inférieur à celui de la génération précédente … Si vous touchez au langage, à l’attention, à la culture, au sommeil, vous affectez mécaniquement l’intelligence. » (Michel Desmurget) – Des écrans à l’école, le Gogo est séduit. L’intérêt de l’enfant ne présente électoralement aucun intérêt. Pour l’intelligence, pas besoin de test, il suffit de les fréquenter et de voir les faciès hébétés –  « Face à l’océan infini des savoirs, la tendance de l’enfant est plus à l’écœurement et à la démobilisation qu’à l’exploration amoureuse de savoirs variés. »  (Anne Coffinier)

« C’est un homme intelligent, il sort de polytechnique – Pourquoi, diable, l’a-t-on laissé sortir ? » (Auguste Detoeuf)

« Les grandes intelligences se cherchent parmi la foule comme des compatriotes à l’étranger. » (comtesse Diane)

« Le plus intelligent de tous, c’est celui qui, au moins une fois par mois, se traite lui-même d’imbécile. » (Dostoïevski)

« Une femme elle peut sentir, elle peut sentir très fort … des choses qu’un homme ne sent pas… Moi je crois qu’il faut faire les choses qu’on sent … et sentir les choses qu’on fait. C’est la sincérité qui compte … C’est le cœur, très féminin, ça vous ne pouvez pas comprendre, le cœur c’est très réel… c’est l’intuition qui compte, l’intelligence est inférieure … ‘Je fais, je crois, comme ça, je crois. Je sens ça comme ça. Ce que je fais je le sens comme ça’ etc. » (Tony Duvert – citant une dame poétesse et peintre)

« La tentation de l’intelligence moderne est de se croire détachée de son objet, libre de modifier la matière sans tenir compte de notre incarnation, de notre réciprocité au monde. Détaché, l’esprit multiplie le divers ; il y admire sa fécondité, et tient l’idée d’unité pour stérile. » (Pierre Emmanuel)

« L’intelligence est un capitaine qui est toujours en retard d’une bataille, et qui discute après celle-ci. » (Léon-Paul Fargue)

« La marque d’une intelligence de premier plan est qu’elle est capable de se fixer sur deux idées contradictoires sans pour autant perdre la possibilité de fonctionner … par exemple comprendre que les chose sont sans espoir et cependant être décidé à les changer. » (Francis Scott Fitzgerald)

« Nous avons tort de considérer notre intelligence comme une force autonome et de ne pas voir combien elle dépend de la vie affective … Les hommes à l’esprit le plus aiguisé se comportent soudain avec aussi peu de jugement que des simples d’esprit, dés que le jugement qu’on attend se heurte en eux à une résistance affective. » (Sigmund Freud)

« Quelque chose qui ne peut pas durer : l’irresponsabilité de l’intelligence. Ou bien elle cessera, ou bien la civilisation occidentale cessera. » (Charles de Gaulle) – Journalistes et gens des média – Spécialité bien française. 

« X est intelligent, mais il a l’air d’avoir rencontré des idées plutôt qu’il ne les a extraites de lui. » (André Gide)

« Comme si l’amour avait quelque chose à voir avec l’intelligence ! Nous aimons chez une jeune femme toute autre chose que l’intelligence … la beauté, la jeunesse, le piquant, l’abandon, son caractère, ses défauts, ses caprices et Dieu sait quoi encore … mais nous n’aimons pas son intelligence. Nous l’estimons, cette intelligence, si elle est brillante, et par là une jeune fille peut gagner infiniment à nos yeux. L’intelligence peut aussi être bonne à nous retenir quand nous aimons déjà. Mais l’intelligence ne sera pas capable de nous enflammer, d’éveiller en nous une passion. » (Goethe)

« Il arrive que le bon sens soit la chose du monde sinon partagée, du moins la plus partageable. » (André Glucksmann)

« Consciente ou inconsciente, si elle (l’intelligence) n’a pas tous les droits, elle a droit à toutes les absolutions. » (Rémy de Gourmont)

« Le sens commun : son trait fondamental et le plus caractéristique est d’être une conception fragmentaire, inconséquente, incohérente, conforme à la situation sociale et culturelle de la multitude dont il est la philosophie … Dans le sens commun prédominent les éléments ‘réalistes’, matérialistes, c’est-à-dire le produit immédiat de la sensation brute, éléments acritiques … Agrégat chaotique de conceptions disparates où on peut trouver tout ce qu’on veut. » (Antonio Gramsci) – Non, le bon sens est souvent prise de distance d’avec les illusions et réflexion critique sur nos dérives.

« Être assez intelligent, c’est n’être pas intelligent, précisément. Être à moitié quoi que ce soit d’ailleurs est inutile car c’est toujours l’autre moitié qui fait défaut. » (Sacha Guitry)

« L’ouverture d’esprit caractérise l’intelligence (‘intus legere’ ; faculté de lire à l’intérieur des êtres) … Elle est voisine de la sympathie ; c’est une sympathie de l’esprit qui se met au diapason de la chose à connaître … Être intelligent, c’est posséder cette faculté de coïncidence. » (Jean Guitton)

« Avoir du bon sens, c’est, par une lumière assez soudaine qui agit à la manière d’un sens, discerner où passe la ligne de partage entre le vrai et le faux, le juste et l’injuste, l’excessif et le mesuré. S’il ne se sépare guère de la raison …  le bon sens est une raison incarnée, éprouvée par l’usage. Il existe des gens qui, sans culture, ont un bon sens inconnu d’eux-mêmes qui fait qu’ils ne se trompent guère … Il nous met en communication directe avec son objet, sans nous faire connaître les intermédiaires. » (Jean Guitton) – Il voit le but, et y va tout droit sans s’embarrasser…

« L’homme n’a pas adopté de nouvelles règles de conduite parce qu’il est devenu intelligent ; il est devenu intelligent parce qu’il a adopté de nouvelles règles de conduite … Les outils fondamentaux de la civilisation, le langage, la morale, le droit et la monnaie sont tous le fruit d’une croissance spontanée et non d’un dessein. » (Friedrich von Hayek)

« L’intelligence critique, puissance humaine hautement contrefactuelle, puisqu’elle doit juger ce qui est à la lumière de ce qui n’est pas. » (Mark Hunyadi)

« Plus les hommes devenaient intelligents, plus les hommes arrivaient à un stade psychologique supérieur, plus les sentiments diminuaient et disparaissaient. » (Pierre Janet –XIX° siècle) – Aussi bien l’extension illimité du sensible (pleurnicheries, larmoiements et gémissements) à laquelle on assiste actuellement s’accompagne à l’évidence d’un déclin brutal de l’intelligence.  

« Là où il faut prendre de graves décisions et accomplir des sacrifices, dans la conduite d’une armée par exemple, le caractère prend le pas sur l’intellect. C’est pourquoi l’homme chargé du commandement est la plupart du temps plus simple, plus ‘limité’ que son chef d’état-major, qui pratique l’art de la guerre comme une science. » (Ernst Jünger) – De même des chefs d’entreprise, des chefs d’Etat (pas des nôtres, encore plus ‘limités’ en caractère qu’en intelligence, voir un Jacques Chirac !)

« La joie que prend à elle-même une tête qui pense bien. » (Franz Kafka)

« Le bon sens réunit tout d’abord la majorité, mais contre lui. » (Alphonse Karr)

« Vivre à partir de l’intelligence ne signifie jamais se réaliser soi-même, car l’intelligence occupe un lieu excentrique au point central de l’être et voit tout du dehors, en vertu de quoi une option de l’intelligence ne signifie jamais une option de l’être … Elle n’est qu’un instrument qui ne peut jamais devenir plus qu’un outil impersonnel, et propre exclusivement à l’exécution de tâches terrestres. » (Hermann von Keyserling) – L’auteur accordait une large primauté à l’esprit.

« L’homme n’est content de rien, sauf de son intelligence ; moins il en a plus il est content. » (August Von Kotzebue)

« L’intelligence est la capacité de discerner ce qui est essentiel, le ‘ce qui est’. » (Krishnamurti)

« A l’encontre du sens commun (et des théories égalitaires, progressistes, socialistes, éducatives…), à l’âge adulte les différences d’aptitudes cognitives imputables au milieu social sont très faible en regard des héritages génétiques. » (Hugues Lagrange) – Si c’est exact, c’est plutôt triste.

« C’est rassurant de trouver l’intelligence et l’ignorance où on veut qu’elles se trouvent. » (Pascal Lainé)

« Le peuple réclame des tempéraments plus que des intelligences. » (Louis Latzarus)

« Si c’est le sentiment qui porte l’intelligence et qui l’anime, c’est l’intelligence à son tour qui éclaire le sentiment et qui l’apaise. » (Louis Lavelle)

« N’est pas intelligent celui qui ne fait aucune faute, de tels hommes n’existent pas et ne peuvent pas exister. Intelligent est celui qui ne fait pas de fautes particulièrement importantes et qui s’entend à les corriger vite et aisément. » (Lénine – Le gauchisme, maladie infantile du communisme)

« Découvrir de petites erreurs fut toujours le fait des têtes qui se sont élevées un peu ou point du tout au-delà de la médiocrité ; les intelligences dont on note l’élévation se taisent ou ne s’expriment jamais que sur l’ensemble. » (Georg Christoph Lichtenberg)

« A mesure qu’on est plus éclairé, on a moins de lumière. » (prince de Ligne)

« L’intelligence est étrangère à la répétition, à l’habitude. Elle se situe en dehors des processus rigoureusement mécaniques qui régissent les aspects superficiels de l’univers. L’intelligence est a-causale, intemporelle. Elle échappe aux conditionnements du temps, de la durée, de la continuité. » (Robert Linssen – interprétant Krishnamurti)

« L’intelligence ne cherche pas naturellement ce qui est ‘intelligent’. Elle cherche ce qui est ‘vrai’ … L’intelligence est-elle faculté du vrai, ou faculté de satisfaire coûte que coûte un goût de la clarté, de l’ordonnance, de la systématisation ? Est-elle une force de pénétration au cœur du réel, ou un outil à construire des architectures mentales ? … Celui qui la détourne de sa fin en recherchant des choses intelligentes, celui-là n’est plus vraiment intelligent … Le jeu de son intelligence est faussé … Il est un culte de l’intelligence qui, en fait, la trahit et la moque, parce qu’il n’est pas le culte de la vérité.» (cardinal Henri de Lubac)

« Quand les talons claquent, les cerveaux se vident. » (maréchal Lyautey)

« Ce n’est pas un hasard si l’on parle d’intelligence artificielle et non de bon sens artificiel, la première peut l’être, le second, non ! » (Sonia Mabrouk) – De là à prouver sa valeur humaine supérieure.

« Toute intelligence est … le résultat à la fois ternaire et unique d’une perception qui appréhende, d’une raison qui affirme, et d’une volonté qui agit. » (Joseph de Maistre)

« Les sens reçoivent les impressions et les transmettent à l’intelligence, celle-ci peut seule les rendre intelligibles … C’est cette puissance de généraliser qui spécialise l’homme et le fait ce qu’il est. » (Joseph de Maistre)

« La faculté de raisonner est redoutable lorsqu’elle s’exerce sans contrepoids et lorsqu’elle est supportée par des assises empiriques insuffisantes. » (Gabriel Marcel)

« Le pire ennemi de l’intelligence … aujourd’hui ce n’est plus l’ignorance, mais l’instruction faussée, tronquée, truquée, telle que la société bourgeoise la donne au peuple. » (Marcel Martinet – La culture prolétarienne) –Depuis 1935, remplacer bourgeoisie par esprit progressiste de démolition.

« La faculté de citer est un substitut commode à l’intelligence. » (Somerset Maugham)

« Rien de plus urgent que de la restaurer (l’intelligence). » (Charles Maurras) – Tâche herculéenne, qui consisterait d’abord à ramener à plus de discrétion la notion aussi stupide qu’anarchique de libre examen.

« L’intelligence humaine a à songer à être féconde, c’est-à-dire à développer les conséquences au lieu de discuter les principes. » (Charles Maurras)

« Pour sortir du chaos moral, il faut rétablir l’ordre mental ; à plus forte raison, sans l’intelligence, ne peut-on débrouiller le chaos social. Ni la bonne volonté ne suffit, ni les bons sentiments. Il est un ordre supérieur qu’il faut connaître et observer si on veut penser et agir. » (Charles Maurras)

« Les faiblesses du cœur ne font tort qu’à l’homme. Celles de l’intelligence blessent et vicient profondément l’œuvre même. » (Charles Maurras)

« Le Sahara de l’intelligence. » (H. L. Mencken, sociologue américain – sur le Sud américain)

« Le développement massif de l’aliénation trouve sa source véritable et ses points d’appui principaux dans la guerre totale que les industries combinées du divertissement, de la publicité et du mensonge médiatique livrent quotidiennement à l’intelligence humaine. » (Jean –Claude Michéa)

« Trop d’esprit gâte, on voit mal les choses à force de lumière. » (Molière – L’école des femmes)

« J’aime les paysans, car ils ne sont pas assez savants pour raisonner de travers. » (Montesquieu)

« Lorsqu’on parle le langage de l’intelligence on déçoit toujours quelqu’un : le passionné, le sensible ou le sot. » (Henry de Montherlant)

« Le but suprême de l’intelligence est la communion. » (Emmanuel Mounier)

« L’instinct est la plus intelligente de toutes les variétés de l’intelligence. » (Nietzsche)

« L’intelligence des femmes se manifeste sous forme de maîtrise parfaite, de présence d’esprit, d’exploitation de tous les avantages. » (Nietzsche) – Ce qui, joint à l’utilisation de tous les moyens, lui assure la supériorité  dans les conflits de couple.

« J’ai connu beaucoup de gens qui se plaignaient de leur mémoire, jamais de leur intelligence. » (Jean d’Ormesson)

« L’homme intelligent se surprend toujours à deux doigts de la sottise ; il fait un effort pour échapper à cette sottise imminente, et c’est dans cet effort que consiste l’intelligence. » (José Ortega y Gasset)

« Vous devez faire partie de l’intelligentsia pour croire une telle chose ; nul homme ordinaire ne saurait être aussi stupide. » (George Orwell)

« L’intelligence est un double mal ; elle fait souffrir et personne ne songe à la considérer comme une maladie … Elle rend malheureux, solitaire… Je pense trop, je ne peux pas m’empêcher d’analyser et de tenter de comprendre comment tout ce bazar tient et marche … J’en ai assez de ma liberté de penser, de toutes mes connaissances, de ma satanée conscience ! … Il est écrit dans ‘L’Ecclésiaste’ que ‘qui accroit sa science, accroit sa douleur’ … L’acuité d’observation lui donnait une image cynique des rapports humains … En essayant de tout comprendre, il avait appris à ne pas vivre, à ne pas aimer, et qu’on pouvait interpréter son extrême probité intellectuelle comme une peur de s’engager dans la vie et d’y occuper une place définie … La stupidité atteinte, plus besoin de penser à ses désirs, à sa morale, à ses actes, à ses amis, à sa vie, plus besoin de comprendre, de chercher : votre milieu vous fournit tout ça clés en mains. » » (Martin Page – Comment je suis devenu stupide)

« L’intelligence, c’est s’abstenir de conclure. » (Louis Pauwels)

« L’imbécile veut changer le monde, l’intelligent se contente de le gérer. » (Louis Pauwels)

« Quel serait le destin de l’homme doué, ou plutôt accablé, d’une intelligence extraordinairement supérieure … Il ne manquerait pas d’être considéré comme un fou. Quelle situation horriblement pénible. » (E. A. Poe) – Après lynchage en règle par la meute sévissant sur les réseaux prétendus sociaux  – Affirmation de Poe à laquelle Paul Valéry répondait en la contestant que « l’hypothèse de la supériorité générale de l’esprit implique la prévision des conséquences funestes de sa manifestation et que ce très grand esprit saurait se cacher en soi-même. »

« Le sens commun ne s’enseigne pas. » (Quintilien)

« Il ne suffit pas de fuir, il faut fuir dans le bon sens. » (Charles Ferdinand Ramuz) –  « Dans ‘bon sens’, il y a le mot ‘sens’. » (Sonia Mabrouk)

« Rencontrer le défaut d’intelligence est plus pénible à celui qui en a qu’à celui qui en est dépourvu. » (Ernest Renan)

« Quand on a raison vingt-quatre heures avant le commun des hommes, on passe pour n’avoir pas le sens commun pendant vingt-quatre heures. » (Rivarol)

« L‘intelligence ferme des portes, la sottise ouvre à tout. » (Clément Rosset)

« Le cerveau a trop et trop peu d’envergure pour la vie sociale, trop peu pour comprendre les vraies fonctions des institutions, trop dans sa prétention d’imaginer là où il ne comprend pas. Les grandes décadences et les grandes catastrophes naissent de là … La participation est la meilleure et la pire des choses. La meilleure si chacun ‘fonctionnant’ est en même temps un ‘comprenant’. La pire si chaque ‘fonctionnant’ veut participer selon l’image archi-fausse qu’il se fait de l’ensemble. » (Raymond Ruyer)

« Il ne faut pas confondre l’intelligence, comme le bon peuple naïf autrefois, avec l’instruction, ou aujourd’hui avec l’intellectualité et le maniement des idées ou du vocabulaire à la mode. » (Raymond Ruyer)

« Les demi-savant, sortis de l’ignorance naturelle (la bêtise), sans être arrivés à l’autre (la docte ignorance, l’intelligence authentique), ‘ils troublent le monde et jugent mal de tout’. » (Raymond Ruyer – citant Blaise Pascal) – Nos prétendues élites !  

« Les performances des êtres uniquement pourvus d’intelligence, aussi étonnantes soient-elles, restent souvent aussi, en tant que performances intellectuelles, derrière celles venant d’une personnalité plus vaste, même si la capacité intellectuelle de celle-ci, considérée en soi, reste derrière celles-là. L’individu qui n’a que son intelligence n’est pas même parfaitement intelligent. » (Georg Simmel) – On peut y voir, entre autres, l’éloge de ce qu’on appelle la culture générale.

« Parce que l’intelligence n’est pas, tout de suite, une grandeur théorique, mais qu’elle est une qualité du comportement d’êtres vivants ouverts à l’environnement, elle doit passer par l’école de l’eau froide. » (Peter Sloterdijk)

« Il ne s’agit pas d’acquérir, il s’agit de creuser. » (Marc de Smedt)

« Qu’est ce que l’intelligence ? – Crois ce que tes yeux voient, ne crois pas ce que tes oreilles entendent. » (Alexandre Soljénitsyne – cité par André Glucksmann)

« Le bon sens est le concierge de l’esprit : son office est de ne laisser ni entrer ni sortir les idées suspectes. » (Daniel Stern)

« Le bon sens est pour chacun de nous le sens dans lequel il marche. » (Edmond Thiaudière)

« L’intelligence crée en nous un désir de communication et de partage qui, s’il ne reçoit pas de réponse au même niveau, se change automatiquement en refus et isole au lieu d’unir. » (Gustave Thibon)

« Il faut beaucoup de bon sens pour discerner les circonstances où il convient de le perdre. » (Gustave Thibon)

« Il distinguera soigneusement ‘l’intellect passif’, ou cette puissance qui reçoit les impressions, de ‘l’intellect actif’, ou de l’intelligence proprement dite qui raisonne sur les impressions. Les sens ne connaissent que l’individu ; l’intelligence s’élève seule à l’universel. » (saint Thomas – cité par Joseph de Maistre)

« La théorie de l’égalité appliquée aux intelligences. » (Alexis de Tocquevillle – définissant la démocratie)

« Le public impose ses croyances et les fait pénétrer dans les âmes par une sorte de pression immense de l’esprit  de tous sur l’intelligence de chacun. » (Alexis de Tocqueville)

« Si on définit l’intelligence comme la faculté d’apprendre des choses nouvelles, de trouver des solutions à des problèmes se présentant pour la première fois, qui donc est plus intelligent que l’enfant ? » (Michel Tournier)

« L’intelligence est la faculté de relativiser les absolus bruts livrés par l’expérience. » (Michel Tournier)

« L’intelligence : faculté de reconnaître sa sottise. » (Paul Valéry)

« Une femme intelligente est une femme avec laquelle on peut être aussi bête qu’on veut. » (Paul Valéry)

« Être de mon avis, c’est être intelligent. » (Jules Vallès) 

« C’est un jugement sans réflexion, senti en même temps par tout un ordre, par tout un peuple, par toute une nation, par tout le genre humain. » (Giambattista  Vico – sur le sens commun)

« Le bon sens protège des élucubrations. Il fait percevoir ‘ce qui est’. » (Pierre de Villiers)

« Ce prétendu bon sens négatif, dérisoire, qui rétrécit simplement toutes choses et dont les observations ne portent jamais que sur des réalités insignifiantes, sur celles que leurs passionnés zélateurs appellent emphatiquement des ’choses terre à terre’. » (un personnage de Villiers de l’Isle Adam – L’Eve future)

« Parmi les droits de l’homme, cher Monsieur,  ne figure pas le droit d’être un imbécile. Vous n’avez pas le droit d’être idiot. » (réponse de Voegelin à un étudiant qui tenait des propos indulgents sur Hitler – cité par Karl Kraus) – Combien parmi les hystériques des droits de l’homme ?

« Il m’arrive de penser que le signe le plus convaincant que d’autres formes de vie intelligente existent dans l’univers est qu’aucune n’a essayé d’entrer en contact avec nous. » (Bill Watterson – cité par Olivier Rey)

« L’absence reconnue et acceptée de dons intellectuels contraint à l’exercice désintéressé de l’intelligence. » (Simone Weil)

. L’intelligence est vaincue dés que l’expression des pensées est précédée … du petit mot ‘nous’. » (Simone Weil)

« Dans le domaine de l’intelligence, la vertu d’humilité n’est pas autre chose que le pouvoir d’attention. » (Simone Weil)

« L’intelligence est vaincu dès que l’expression des pensées est précédée, explicitement ou implicitement, du petit mot ‘nous’ … Une vie publique telle que la nôtre leur aurait paru un hideux cauchemar ; ils n’auraient jamais cru possible qu’un représentant du peuple pût abdiquer sa dignité au point de devenir le membre discipliné d’un parti. »  (Simone Weil – évoquant les acteurs de 1789)

« Les femmes ont toujours été des protestations pittoresques contre le bon sens. Elles ont vu dés le début les dangers qu’il représentait pour elles. » (Oscar Wilde) – Ce qui témoignerait de leur perspicacité.

« Grande science est faible si bon sens ne la guide. » (dicton)

« Vient le temps où tout le monde va perdre la tête et à celui qui garde le bon sens, on lui dira : ‘Tu as perdu la tête’. » (apophtegme monastique) – Tout à fait d’actualité.

« Il vaut mieux être le serviteur d’un homme intelligent que la maître d’un imbécile. » (proverbe)

« Il ya quelque chose qui ne peut pas durer : c’est l’irresponsabilité de l’intelligence. Ou bien elle cessera ou bien la civilisation occidentale s’éteindra. » (?)

« Toute l’intelligence du monde ne peut rien contre une sottise à la mode. » (?)

« C’est grâce à son intelligence que l’intelligent comprend pourquoi l’imbécile réussit. » (?)

« Le bon sens est le concierge de l’esprit : son office est de ne laisser entrer ni sortir les idées suspectes. » (?)

« On lui prête du génie, mais il ne le rend jamais. » (?)

« Le bon sens, la faculté de discerner spontanément le vrai du faux. » (?)

« Le bon sens est le concierge de l’esprit, son office est de ne laisser entrer ni sortir les idées suspectes. » (?)

Ce contenu a été publié dans 450, 1 - PER - Intelligence, Bon sens / Bêtise ; Imbéciles, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.