630,2 – Instinct

« La raison non corrigée par l’instinct est chose aussi dangereuse que l’instinct non corrigé par la raison. » (Samuel Butler)

« L’homme est un animal et je présume qu’il en garde de beaux restes, mais c’est, un animal métaphysique. Il a perdu son confort intellectuel ou, si vous préférez, l’instinct.  Le vide laissé par l’instinct perdu s’appelle l’Absolu. » (Albert Caraco – contre l’Idéalisme)

« Nous raisonnons d’après notre jugement et nous agissons d’après nos instincts. » (Hyacinthe de Charencey)

« Nietzsche a pressenti … que ce qu’il y a de meilleur en l’homme n’est pas ce qui le distingue de la bête mais ce qu’il a de commun avec elle, au contraire. La liberté, le courage, la spontanéité, voilà ce qui a le plus de valeur en l’homme, selon Nietzsche, ce qui le séduit le plus en tout être vivant … ‘Socrate ne fut qu’un malentendu. Le besoin de la claire lumière du jour, de la compréhension en dépit de tout, le désir de rendre la vie claire, froide, prudente, consciente, dénuée d’instincts, hostile aux instincts, tout cela n’était que maladie … et non retour à la santé, à la vertu, au bonheur. Être contraint de lutter contre les instincts, c’est la formule de la décadence’. » (Léon Chestov – citant Nietzsche)

« La raison interrogative … toujours échappée des certitudes … est devenue la Raison qui éteint au fur et à mesure qu’elle avance les ténèbres de l’ignorance et désigne les vérités illuminées que tous doivent dès lors accepter pour telles …. Luttant contre des évidences instinctives et portées par la coutume, … le despotisme de la raison n’en est pas moins terroriste, elle l’est même davantage, car les évidences de l’instinct sont plurielles, elles dépendent des temps et des lieux, tandis que la certitude de la Raison noie sous son patronage toutes les autres raisons. » (Chantal Delsol) – La prétendue raison, édifiée comme privilège des élites, dont le peuple est privé,  et mise au service de la domination du gang.

« Tel est le scandale : non pas que nous ne puissions tout savoir, mais que nous nous trompions dans l’exercice même de la connaissance, alors que les animaux, avec leurs instincts, ont des facultés infaillibles. » (Descartes)

« Instinct. – Supplée à l’intelligence. » (Flaubert – Dictionnaire des idées reçues)

« Nous n’écoutons d’instincts que ceux qui sont les nôtres – Et ne croyons le mal que quand il est venu. » (La Fontaine – L’hirondelle et les petits oiseaux)

« L’instinct est plus fort que la raison. » (Anatole France)

« C’est sur la répression de l’instinct que repose ce qu’il y a de plus précieux dans la culture humaine. » (Sigmund Freud)

« Le déclin des instincts, dans un milieu où ils n’ont pas trouvé de substitut, entraîne avec lui des carences affectives. ‘L’homme semble par rapport à ses pères, s’acheminer vers une véritable amputation de ses facultés instinctives, rituelles et sentimentales.’. » (Georges Friedmann – citant Jean Fourastié)

« Freud n’en est pas à un instinct prés. » (René Girard – sur l’explication un peu courte de nombre d’interrogations chez Freud)

« L’instinct vaut quelquefois mieux que l’expérience. » (madame de Girardin)

« Ce remplacement graduel des réponses innées par les règles apprises a démarqué de manière croissante l’homme des autres animaux, même si celui-ci a conservé de nombreuses caractéristiques bestiales … Ce qui est en question n’est pas un conflit entre l’émotion et la raison, plutôt un conflit entre l’inné – les instincts- et l’appris – les règles. » (Friedrich von Hayek)

« L’instinct c’est l’âme à quatre pattes ; la pensée c’est l’esprit debout. » (Victor Hugo)

« L’instinct est un fait massif qui, au moment où il est là , n’a ni passé ni futur, ni avant ni après, ni hier ni demain … On a beau faire l’esprit fort … il suffit qu’il se montre pour obtenir de nouveau notre consentement … Le propre de l’instinct est de ne vouloir qu’une chose, mais de la vouloir à fond, et de rabâcher, et de souligner lourdement, de ne jamais s’arrêter en chemin. » (Vladimir Jankélévitch)

« Car l’instinct est une amitié qui ne trompe pas ; c’est cet ami fidèle, patient, inaltérablement officieux qui remplacera dans la conduite de nos actes la volupté versatile. » (Vladimir Jankélévitch)

« La discipline nous fait passer de l’état sauvage à celui d’homme. Un animal est par son instinct même tout ce qu’il peut être. Une raison étrangère a pris d’avance pour lui tous les soins indispensables. Mais l’homme a besoin de sa propre raison. Il n’a pas d’instinct et il faut qu’il se fasse lui-même son plan de conduite. Mais comme il n’en est pas immédiatement capable et qu’il arrive dans le monde à l’état sauvage, il a besoin du secours des autres … Une génération fait l’éducation de l’autre. La discipline empêche l’homme de se laisser détourner de sa destination, de l’humanité, par ses penchants brutaux. » (Emmanuel Kant – Réflexions sur l’éducation) – A l’époque on ne pensait pas à mettre le ‘pervers polymorphe’ détecté par Freud au centre du système éducatif. C’est dire qu’on formait et obtenait des hommes et des femmes et non pas de pervers zombies.

« L’instinct est enfin pris pour ce qu’il est : un pseudo-concept dévastateur qui servit à interdire de poser le problème du savoir-faire chez l’animal en privant ce dernier de toute intention dans l’acte technique. » (Dominique Lestel – résumé par Alain Gras) – On voit l’objectif de la manœuvre, par comparaison induite : l’exaltation de la raison, la valorisation de l’homme et la dévalorisation de l’animal permettant de l’asservir et de le massacrer sans scrupules.

« L’instinct est un nom qui désigne on ne sait quoi (dire que les oiseaux migrateurs trouvent la bonne direction par instinct n’est qu’une façon d’admettre que nous ignorons comment ils trouvent leur chemin) … Pulsion irréfléchie ou spontanée ressentie largement par les membres d’une espèce donnée. » (C. S. Lewis)

« Pour vous bien conduire, gardez-vous de réfléchir, mais suivez un mouvement d’instinct. Chacun a le sien. Saisissez-en le moment. Prenez votre parti. C’est par inspiration que vous ferez juste ce que l’on doit faire. » (prince de Ligne)

« Le parlement des instincts. L’homme, comme l’animal, ressemble à un bateau commandé par plusieurs capitaines. Chez l’homme, tous ces capitaines se trouvent en même temps sur la passerelle de commandement et chacun d’eux donne son avis ; parfois  ils arrivent à un compromis sage, mais parfois ils sont incapables de se mettre d’accord et alors le bateau est privé de tout commandement raisonnable. Chez l’animal, par contre, les capitaines se soumettent à une convention qui veut qu’un seul d’entre eux ait le droit de se rendre sur la passerelle de commandement et que chaque capitaine ait à se retirer dés qu’un autre accède à la passerelle. » (Konrad Lorenz – reprenant une métaphore de Julian Huxley) – Entendons par instincts, pulsions.

« Les instincts primaires étant par nature même rebelles à un report de leur satisfaction, leur transformation répressive demeure une nécessité pour toute civilisation. » (Herbert Marcuse)

« Il n’y a pas chez l’homme, comme chez les autres animaux, une sorte de tuf solide de vie instinctive constituant une structure arrêtée de comportement, suffisamment déterminée pour rendre possible l’exercice de la vie. Tout le jeu des instincts, si nombreux, si puissants qu’ils soient, reste ouvert chez nous, comporte une indétermination relative qui ne trouve son achèvement normal et son réglage normal que dans la raison. » (Jacques Maritain)

« Si nous respectons à la fois le culturel et le biologique et si nous considérons la culture comme une force supérieure au besoin instinctif, il semblerait justifié de protéger les faibles, subtils et délicats besoins instinctifs pour qu’ils ne soient pas submergés par la culture puissante et sans pitié (combien de chiens, de chats ou d’oiseaux ont-ils besoin d’aide pour découvrir comment être un chien, un chat ou un oiseau ?) … Or la civilisation occidentale a généralement cru que l’animal en nous est un animal mauvais, et que nos pulsions les plus primitives sont néfastes, jalouse, égoïstes et hostiles … Cette fausse conception a commandé l’armature de la civilisation et toutes ses institutions : l’école, l’Eglise, la justice, la législation considérées comme des forces destinées à restreindre une animalité mauvaise … Or, la raison saine et les pulsions instinctives saines visent la même direction et ne s’opposent pas chez l’individu sain (bien qu’elles puissent être antagonistes chez le sujet malade)…  Besoins instinctifs et rationalité se situent probablement en synergie et non en opposition … (Abraham Maslow)  – « La raison, en devenant un garde destiné à surveiller son prisonnier, la nature humaine, est devenue elle-même captive et, de ce fait, les deux aspects de la nature humaine, la raison et l’émotion, ont été amoindris. » (Eric Fromm)

« L’instinct est la plus intelligente de toutes les variétés de l’intelligence. » (Nietzsche)

« Que les instincts se refroidissent de quelques degrés et la vie s’arrêtera. La vie est liée à la haute température et à l’ébullition de la non-raison … Le ‘moi’ est une colonie d’instincts. » (Nietzsche)

« Chaque instinct est avide de domination : comme tel il essaie de philosopher. » (Nietzsche)

« Être forcé de lutter contre les instincts (c’est là la formule de la décadence). Tant que la vie est ascendante, bonheur et instinct sont identiques. » (Nietzsche)

« La fragilisation et la moralisation maladives, au moyen desquels l’animal ‘homme’ finit par apprendre à avoir honte de ses instincts. » (Nietzsche)

« Le commun des hommes agit suivant l’instinct du moment, ou suivant l’habitude qui est l’instinct de tous les moments. » (Jean-Baptiste Say)

« Moins nous sommes éclairés et mieux l’instinct nous guide, parce qu’alors il agit librement sans être altéré par d’autres combinaisons d’idées et sans que notre orgueil s’oppose à cette espèce de domination. » (Constance de Théis)

« Hormis le cas où notre instinct est manifestement mauvais, il vaut mieux agir avec lui que réagir contre lui. » (Edmond Thiaudière)

« Les petites préoccupations technico-organisationnelles étaient secrètement dictées par ce sentiment si typiquement occidental, la peur de l’instinct … L’instinctif, suspect et dangereux … ‘L’homme ne valant que châtié, amendé, métamorphosé par la science … Ce préjugé a été meurtrier pour tous les autres fils de l’instinct. Il a rendu les classes cultivées dédaigneuses, haineuses pour les classes non cultivées.’ » (Pierre Thuillier – citant Jules Michelet)

« L’instinct de la femme vaut mieux que la réflexion de l’homme. » (Ivan Tourgueniev)

« Le bon instinct n’a pas besoin de la raison mais il la donne. » (Vauvenargues)

 

Ce contenu a été publié dans 630, 2 - Instinct, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.