330,3 – Humilité

– Qu’avez-vous que vous n’ayez reçu ? (vos dons).

– L’humilité est une vertu, mais il est recommandé de n’en user qu’avec modération. Le monde n’est pas accueillant à ceux qui se tiennent trop en retrait et il aura vite fait de nous ignorer, pour finir par nous écraser. Sans se vouloir ni prétendre premier toujours et en tout, il n’est pas du tout conseillé de se voir dernier, ou même dans la fameuse moyenne, jadis vantée par une éducation bien intentionnée mais réductrice, et à la limite de la castration.

– Méfions-nous du succès (matériel, de notabilité,…) non pas en lui-même mais parce qu’il risque fort de nous amener à négliger ceux restés plus humbles dans notre entourage (familiail, parentèle…), Ceux-ci, très généralement, comprendront et ne nous en voudront pas, mais, plus tard et trop tard, nous regretterons amèrement nos négligences. Souvenons-nous et imitons plutôt la reconnaissance qu’avait l’empereur Marc-Aurèle : ce que je dois ; de mon grand-père…. de mon précepteur…  de Diognète…. de Rusticus… (Pensées pour moi-même –début du livre I)

 ——————————————————————————————————————————-

« L’humilité permet de ne pas dépendre de son image ou des pressions compétitives Elle permet d’avancer à visage découvert, sans chercher à présenter son meilleur profil. En limitant la tendance au jugement, elle facilite l’ouverture aux nouvelles idées, à la réceptivité, à l’intérêt pour ce qui n’est pas soi … Elle ne pousse pas à vouloir briller, et elle ne fait pas craindre d’échouer. » (Christophe André)

« Forme volontaire de l’abaissement de l’estime de soi. » (Christophe André, François Lelord) 

« Il est extrêmement difficile de convaincre des esprits altiers du fait que l’humilité est une grandeur toute-puissante. » (saint Augustin)

« Il y a des humilités qui se rattrapent si facilement qu’il faut se méfier de ceux qui baisent la poussière. » (Anne Barratin)

« Le signe clair de l’humilité du cœur, c’est la capacité de se réjouir d’un autre. » (Père Luc de Bellescize)

« Le succès n’est pas un nom de Dieu. » (Benoît XVI)

« Si un moine tire vanité de ce qu’il sait faire … on le retirera de ce travail qu’il exerce, et il ne s’en mêlera plus désormais. » (règle de saint Benoît) – Sage mesure pour brider l’orgueil.

« Il n’est qu’un moyen de rabaisser son orgueil, c’est de s’élever plus haut que lui, ma fille, Mais on ne  se contorsionne pas pour devenir humble … La véritable humilité est d’abord une décence un équilibre. » (Georges Bernanos – Dialogues des carmélites)  

« L’humilité épargne les affres de l’humiliation. » (Georges Bernanos) 

« Soyez fier. Le monde regorge d’humilité sous ses airs d’orgueil, mais d’une humilité pervertie, dégradée, qui n’est plus qu’une forme de la lâcheté d’esprit et de cœur. Nous sommes bas et non humbles. » (Georges Bernanos)

« Il n’y a rien de plus grand que de laisser passer quelqu’un devant soi. » (William Blake – cité par Christian Bobin) – Et cela va bien au-delà de la politesse entre deux portes

« Je ne vais pas porter une couronne d’or là où le Seigneur a été affublé d’une couronne d’épines. » (Godefroy de Bouillon – roi du royaume chrétien de Jérusalem)

« Il y a beaucoup de statues dans le Forum, mais ne vaut-il pas mieux pour moi qu’on demande où est la statue de Caton ? » (cité par Thomas Carlyle)

« Ni effacement, ni dépréciation de soi, mais rester à sa place. » (sœur Catherine)

 « L’humilité est mal orientée. La modestie a abandonné le contrôle de l’ambition pour accaparer le contrôle de la conviction, ce qui n’aurait jamais dû lui être permis. Un homme était censé douter de lui-même, mais ne pas douter de la vérité; c’est exactement l’inverse qui s’est produit. En obligeant l’homme à douter de la valeur de ses efforts, la vieille humilité l’incitait à peiner plus dur. En faisant douter l’homme de ses objectifs la nouvelle humilité le dégoûtera du travail. A tous les coins de rue, nous pouvons croiser un homme lançant à qui veut l’entendre cette déclaration délirante et blasphématoire qu’il a peut être tort… que, certes, son point de vue peut n’être pas le bon … Nous sommes en voie de produire une race d’hommes trop modestes mentalement pour croire à la table de multiplication … Les railleurs de jadis étaient trop fiers pour être convaincus; les sceptiques modernes sont trop humbles pour être convaincus. » (Chesterton)

« A la liberté qu’elle nous donne se reconnaît l’humilité … Il s’agit de prendre acte de ce que nous sommes nous-mêmes pour n’avoir plus à nous en préoccuper. L’humble seul est libre vis-à-vis de soi, et donc libre pour l’autre. » (Jean-Louis Chrétien)

« Comme si,‘l’éducation libérale qui consiste en un commerce permanent avec les grands esprits’ n’était pas un ‘entraînement à la modestie la plus haute, pour ne pas dire à l’humilité’. La société démocratique exige la reconnaissance de tous par tous … Elle flatte les susceptibilités ombrageuses, elle entretient le narcissisme revendicatif des grandes et des petites différences, elle prend, dans la guerre des respects, le parti catastrophique de combattre toute restriction de l’estime de soi-même. » (Alain Finkielkraut – citant Léo Strauss) – D’où la boursouflure grotesque de sombres imbéciles.

« La vertu grecque de modération ne souffre aucune exception : elle vaut pour les dieux comme pour les hommes. Par la vertu chrétienne d’humilité, en revanche, l’homme prend conscience de sa faiblesse, de sa caducité, il se dépouille de tout ce dont l’orgueil le recouvre … il ouvre un champ où Dieu peut agir … Le Prométhée que nous sommes donne orgueilleusement congé à ces deux morales. » (Alain Finkielkraut) – Ne reste alors qu’un minable et prétentieux zombie.

« L’absence sidérante d’humilité de notre époque qui se suffit à elle-même, qui pense avoir le dernier mot de l’histoire. » (Alain Finkielkraut) – Bientôt non pas la catastrophe, mais les catastrophes.

« La pierre la plus solide d’un édifice est la plus basse de la fondation. » (Khalil Gibran)

« C’est dans l’abnégation que  chaque affirmation s’achève. Tout ce que tu résignes en toi prendra vie. Tout ce qui cherche à s’affirmer se nie ; tout ce qui renonce s’affirme. La possession parfaite ne se prouve que par le don… » (André Gide) – Attention quand même à ne pas trop en faire, pour ne pas disparaître.

« L’orgueil le plus fanatique se voue, au moindre échec, à s’incliner très bas devant l’autre ; c’est dire qu’il ressemble, extérieurement, à de l’humilité. » (René Girard – Critique dans un souterrain)

« L’orgueil le plus extrême, même s’il ne rencontre pas d’obstacle et ne tombe pas dans le piège masochiste, est toujours le plus difficile à percevoir parce qu’il méprise réellement les satisfactions vulgaires que réclame la vanité. Il se confond mieux avec l’humilité authentique que toutes les attitudes intermédiaires. Rien n’est plus facile, par conséquent, que de se méprendre sur ces deux extrêmes en soi-même aussi bien qu’en autrui. » (René Girard)

« L’humilité de Pascal est orgueilleuse. N’avoir point d’orgueil quand on a du génie, c’est manquer de jugement, c’est-à-dire n’avoir pas de génie, ce qui est impossible. » (Rémy de Gourmont)

« On ne peut faire l’expérience de l’unité avec les hommes et avec soi-même que si on est prêt à descendre vers eux et vers sa propre vérité. » (Père Anselm Grün)

« Celui qui se sait humble ne l’est déjà plus. » (Vladimir Jankélévitch)

« L’humilité consiste à te réjouir du bien d’autrui comme du tien propre, à désirer que les autres te soient préférés en toutes choses, à le désirer, très sincèrement. » (saint Jean de la Croix)

« C’est d’en bas qu’on domine … Non pas compter appeler l’effet, mais le laisser advenir … Non pas le chercher, mais se mettre en position de le recueillir … ‘Ce par quoi les fleuves et la mer doivent pouvoir régner sur tous les cours d’eau, c’est par leur aptitude à se mettre au-dessous d’eux’. » (François Jullien – sur des principes de conduite chinois ancestraux, rien de moral, seulement au nom de l’efficacité)

« Pour faire l’expérience du merveilleux (de la vie, de la Création…), il faut être plein d’humilité. Non pas l’humilité au sens d’un abaissement de soi-même en face d’autrui … révérence déguisée qui manque de noblesse devant la foule anonyme, l’opinion publique …  mais au sens d’une réceptivité absolue, qui triomphe des obstacles intérieurs et extérieurs posés par le Moi empirique … Goethe avait raison de dire que la vénération que l’on éprouve pour soi-même est la vénération suprême, car elle est la plus difficile à obtenir … dépassant la présomption et la vanité aussi bien que la fausse modestie, il s’accepte tout simplement dans sa réalité … Seul celui qui est capable de s’accepter ainsi peut éprouver sincèrement de l’humilité à l’égard du reste de la Création … On trouve les prototypes de la véritable humilité parmi les rois fiers, et non parmi les esclaves qui se méprisent eux-mêmes. » (Hermann von Keyserling)

« Plus l’homme s’intériorise, plus il acquiert de profondeur et de puissance, plus le côté personnel reste à l’arrière-plan, plus son être paraît universellement humain. » (Hermann von Keyserling)

« La véritable humilité consiste à estimer autrui plus que soi, à observer en lui ce qu’il a et en nous ce qui nous manque. Alors que chacun prétend enseigner le voisin, l’humilité est une aptitude à se laisser enseigner. » (Louis Lavelle)

« Apprends l’humilité … Tu ne sais rien des hommes ni des forces qui les font agir, qui les poussent à vivre ou à mourir. » (Sandor Maraï)

Groucho Marx affirmait qu’il ne « consentirait jamais à faire partie d’un club qui l’admettrait parmi ses membres. » – Extrême humilité ou orgueil exacerbé ; humour.

« Si jamais on veut donner mon nom à une rue après ma mort, que ce soit à une impasse. » (Paul Masson)

« Aimez l’humilité ! C’est elle 

« Que les Mages de l’Orient,

« ………………………………….

« Venaient dans l’encens triomphant,

« Grâce à l’étoile dans la nue,

« Adorer, sur la paille nue,

« Au fond d’une étable inconnue,

« Dans la personne d’un enfant. » (Germain Nouveau)

« L’homme est misérable de se croire grand, il est grand de se savoir misérable. » (Blaise Pascal)

« Il faut que le peuple entende l’esprit de la lettre et que les habiles soumettent leur esprit à la lettre. » (Blaise Pascal)

« Perdre de plus en plus toute idée de l’effet que je peux produire. » (Jacques Rivière)

« Telle humilité provient d’orgueil ; tel orgueil provient d’humilité. » (Père Joseph Roux)

« Bien pauvre celui qui s’imaginerait avoir pensé le dernier mot sur ‘le vrai, le beau, le bien’, ou par quelque découverte physico-chimique ne plus avoir à parler du mystère de la vie … L’idée de Dieu, ou, ce qui revient au même, l’idée de quelque chose de transcendant dans l’immanent,  est efficace comme élément nécessaire de l’humilité humaine. Quand ce barrage à l’orgueil est enlevé, un pas de plus est fait sur la route qui mène à un certain type de folie auquel l’homme moderne est exposé … Un chaos de sens et d’harmonisations, de réussites partielles et sans lendemain sur fond de non-sens … L’idée de Dieu a la vertu de maintenir la foi en l’unité. » (Raymond Ruyer) – Nous avons déjà fait de grand pas sur cette route.

« Quand je regarde au fond de moi, je vois le néant. » (George Sand – cité par Marin de Viry) – Superbe aveu, et lucide humilité que l’on ne s’attendrait pas à découvrir chez ce personnage.

« Plus tu sauras t’ôter de toi, hors de toi te répandre,

« Plus Dieu t’inondera de sa Divinité. » (Angelus Silesius)

« L’homme humble ne se croit, ou ne se veut, pas inférieur aux autres ; il a cessé de croire, ou de se vouloir, supérieur. » (André Comte-Sponville)

« Il faut peu de chose pour porter au dernier degré l’humilité des humbles et la vanité des vaniteux. » (Edmond Thiaudière)

« C’est la plénitude, le débordement et non le manque qui enseignent l’humilité. »  (Gustave Thibon)

« Qui connaît sa lumière

« Et cependant reste dans l’obscurité

« Est le modèle du monde

«………………………………………

« Il met son moi derrière

« Et son moi vient devant

« Il se dépouille de son moi

« Et son moi reste intact

« N’est-ce pas pour la raison

« Qu’il renonce à sa personnalité

« Que sa personnalité atteint la perfection ? (Lao-Tseu)
                                                                                       

« L’humilité s’oppose à la modestie en ce qu’on ne la mesure pas et qu’il n’est pas question qu’elle soit un avantage. » (Pierre Vadeboncœur)

« L’humilité est la modestie de l’âme. » (Voltaire)

« Levier : abaisser quand on veut élever. » (Simone Weil)

« L’humilité consiste à savoir qu’en ce qu’on nomme ‘Je’ il n’y a aucune source d’énergie qui permette de s’élever. Tout ce qui est précieux en moi, sans exception, vient d’ailleurs que de moi, non pas comme don, mais comme prêt qui doit sans cesse être renouvelé. » (Simone Weil)

« Dans le domaine de l’intelligence, la vertu d’humilité n’est pas autre chose que le pouvoir d’attention. » (Simone Weil)

« L’humilité est avant tout une qualité de l’attention. » (Simone Weil)

« On va plus loin le chapeau à la main que le chapeau sur la tête. » (proverbe)

« Il y a des humilités qui se rattrapent généreusement. » (?)

« On ne devient vraiment homme qu’en se mettant à genoux. » (?) – Comme lors des adoubements de jadis, c’est d’un moment d’humilité, de soumission à plus grand que soi, que sortent force et grandeur. Qui peut comprendre cela aujourd’hui ?

Ce contenu a été publié dans 330, 3 - Humilité , avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.