330,6 – Humiliation

« L’humiliation est le principal instrument de domination … Les tortionnaires le savent. » (Olivier Bardolle)

«  La guerre propre et son mépris, celle qui réduit l’autre à l’impuissance mais sans le tuer, qui désarme et neutralise. C’est comme l’humiliation : en vous ôtant moins que la vie, elle vous ôte pire que la vie. » (Jean Baudrillard)

« Sortir de la honte, qui est humiliation intériorisée, demande qu’on la rejette à l’extérieur (par exemple : la pauvreté vue non comme destin personnel mais comme conséquence des inégalités sociales et le recouvrement de l’estime de soi par le militantisme communiste). » (Belinda Cannone)

« On s’irrite moins en raison de l’offense reçue qu’en raison de l’idée que l’on s’est formée de soi. » (Chateaubriand)

« La mode (médiatique) du ricanement. » (Christian Combaz)

« Il n’est jamais inutile d’humilier le Peuple dans les détails quand on veut amoindrir sa capacité à juger des grandes choses … Soit par le déni pur et simple, soit en traitant celui qui parle par la dérision afin d’amoindrir la portée de ce qu’il dit en accentuant les faiblesses de sa psychologie ou les contradictions de son discours, en décodant sa pensée pour en dégager un sens caché, en l’écoutant les yeux mi-clos. » (Christian Combaz – Gens de Campagnol) – On reconnaît là l’intelligentsia parisienne et les experts de la médiacratie.

« Il fallait s’humilier, faire son autocritique comme en Chine populaire … Quand bien même cela se passait dans le monde libéral. » (Benoît Duteurtre) – Nous avons pris les mœurs de la révolution culturelle : excuses publiques, repentances, humiliations… De quoi être fier de notre société livrée à une meute sanguinaire d’imbéciles

« Les exigences augmentent avec l’égalité et la liberté formelle des citoyens. Lorsqu’elles ne sont pas satisfaites (et toutes ne peuvent pas l’être toujours), chacun ou presque peut se sentir humilié. » (Hans Enzensberger) – Nos sociétés égalitaires fabriquent de nouvelles inégalités, des blessures d’amour-propre, des injustices, des offenses et des frustrations  de toutes sortes, donc des humiliations, le plus souvent imaginaires ou relevant de l’âge bébé. Voir les déclarations de minables que les média se font un devoir de répercuter au monde entier, les plaintes et procès (pour le fric bien sûr).

« Rien n’est humiliant que de voir les sots réussir dans les entreprises où l’on échoue. » (Flaubert)

« Si la conversion est pénible durant la vie, elle l’est plus encore à l’heure de la mort. Reconnaître que vous vous êtes trompé jusqu’au bout, accueillir  l’humiliation extrême d’avoir manqué votre existence de part en part. » (Fabrice Hadjadj) – Autant, et même plus,  que de conversion religieuse, l’auteur entend par conversion, le surgissement soudain et incontrôlable de la soudaine prise de conscience.

« Cessons de respecter l’humiliation. La souffrance des hommes ne nous dit rien sur ce qui est juste ou injuste, vrai ou faux, souhaitable ou non souhaitable. Mais craignons le sentiment d’humiliation qui sert à justifier le pire. » (Christian Godin)

« En voulant éradiquer l’humiliation des élèves par le professeur, l’école moderne a construit l’humiliation des élèves par leurs semblables … Elle a confisqué l’autorité du professeur. En cherchant à faire de ce dernier … un égal de l’élève, elle a fait de lui un être pas davantage capable de le protéger que ses camarades … L’idéologie de la bienveillance a construit le phénomène du harcèlement scolaire. » (Samuel Piquet – professeur) – Il est évident que l’idéologie du ministère de l’Education nationale est de fabriquer une jungle à l’école afin de la perpétuer dans la vie active.

« Pas de pire humiliation que de se sentir ignoré par celui qu’on déteste le plus. » (Gustave Thibon)

« Nous nous consolons rarement des grandes humiliations, nous les oublions. » (Vauvenargues)

Ce contenu a été publié dans 330, 6 - Humiliation , avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.