680,2 – Franchise

« Être sûr que si l’autre dit oui, c’est oui, et que s’il dit non, c’est non. » (Thomas d’Ansembourg)

« La société ne peut pas supporter la franchise. La sincérité est dissolvante. Arracher les masques et percer le secret du jeu des rôles n’est pas toléré. » (Kostas Axelos)

« D’une certaine façon, si l’on peut ‘tout dire et tout montrer’, c’est aussi que l’on n’a plus grand-chose à dire et encore moins à montrer. » (Olivier Bardolle)

« La sincérité à quoi bon ? Aussi bien Bush que Blair ont été triomphalement réélus alors que leurs populations  respectives savaient que les deux compères leur avaient menti de manière éhontée sur la présence d’armes de destruction massive en Irak. » (Olivier Bardolle) – Ce qui démontre la servilité des dites populations démocratiques, intoxiquées par des média encore plus serviles que leurs clients.

« Le moyen le plus déguisé d’être malveillant à coup sûr. » (Henry Bataille)

« Les homme sont toujours sincères, ils changent de sincérité, voilà tout. » (Tristan Bernard – cité par Olivier Bardolle)

« Parle franchement… Si tu attends d’un médecin qu’il te soigne tu dois montrer ta blessure. » (Boèce)

« Nous aimons bien que les gens soient francs avec nous, à condition qu’ils se trompent. » (Albert Brie)

« Devant un exercice de franc parler, je me dis : ‘Où finit l’honnêteté, où commence la médisance ?’ » (Albert Brie)

« Je ne connais que les menteurs pour se vanter d’être sincères (les autres n’ont pas de raison d’y penser) … la vraie sincérité est naïve. La sincérité volontaire ne saurait être qu’une attitude … Comme la pose naturelle chez le photographe. » (Roger Caillois)

« On se fait réputer sincère par la révélation de quelque bassesse. » (Roger Caillois) – D’autant plus que notre époque vénère la puanteur.

« La franchise, cause directe de la quasi-totalité des brouilles et des rancunes. » (Emil Cioran)

« Aucune amitié ne supporte une dose exagérée de franchise. » (Emil Cioran)

« Eviter les inconvénients de la franchise sans tomber dans les complaisances de la flatterie est un des problèmes les plus délicats de la morale sociale. » (Louis Dumur)

« Nous ne saurions trop estimer la franchise chez les autres. Elle nous évite les longs tâtonnements pour savoir à qui nous avons affaire, nous pouvons éconduire du premier coup les sots, les vaniteux, les parasites. » (Louis Dumur)

 « Ce qu’on a sur le cœur n’est jamais beau et mieux vaut ne pas le montrer. C’est toujours quelque orgueil ou quelque vanité blessée. » (Jean Dutourd) – Tout dépend quand même.

« Appeler les choses par le nom qu’elles méritent, appeler ‘un chat un chat’, c’est une déclaration de guerre, c’est renverser la société. Car chaque chose, chaque homme, chaque action prospère sous un faux nom.  Cette franchise assassine se prétend droiture. » (Tony Duvert)

« Franchise : brutalité des faibles ; idée fixe de menteur. » (Georges Elgozy)

« Je puis promettre la franchise et non l’impartialité. » (Goethe)

« Ce n’est pas en disant aux gens ce qu’il ont envie d’entendre qu’on les aide à évoluer. » (Laurent Gounelle) – C’est bien ce que font les politiques : d’abord pour être bien vus et élus, ensuite pour ne pas favoriser l’intelligence (au sens large) chez ceux qui les écoutent.

« Par étourderie, j’avais commis une petite méchanceté, et pour lui, ç’avait été un jugement sans appel … Avec ma flèche j’avais cru viser un être fort, capable de riposter, et j’avais atteint un homme faible, sans défense, qui se résignait au silence. » (Hermann Hesse – Le loup des steppes – sur une vérité trop crue, atteignant le point sensible de l’autre, souvent caché)  

« Dieu donne à la franchise, à la sincérité, à la droiture un accent qui ne peut être méconnu. » (Joseph de Maistre)

« Nous aimons la franchise de ceux qui nous aiment. Celle des autres s’appelle insolence. » (André Maurois)

« La franchise, c’est dire tout ce qu’on pense. La sincérité, c’est penser tout ce qu’on dit. » (? – cité par Ollivier Pourriol)

« Mon cousin et moi nous sommes d’accord, tous les deux nous voulons Milan. » (Charles Quint à François premier – cité par José Ortega y Gasset) – Du temps où il y avait de véritables hommes d’Etat, capables de franchise. Imagine-t-on un président américain proclamer que ses lobbies veulent se payer la Russie pour y établir la juteuse mondialisation ?

« La franchise, une vertu en elle-même ? J’y verrais plutôt une agressivité fort agressive chez les gens mal élevés. » (Charles Régismanset)

« Être franc, c’est-à-dire marcher sur les pieds des autres en le faisant exprès. » (Jules Renard)

« Il y a une franchise brutale, je la déteste ; il y a une franchise indiscrète, je la redoute ; il y a une franchise imbécile, je la plains. Il y a aussi une franchise opportune, délicate et bonne ; honneur à celle-ci. » (Père Joseph Roux)

« Qu’ai-je à perdre ? Demain, comme tout le monde, je serai mort. Il y a donc probablement une espèce d’honnêteté simpliste à dire ce que l’on croit vrai, à condition de ne point blesser l’autre ; à condition d’être prêt à reconnaître son erreur si d’aventure ce dernier vous convainc que vous avez commis une erreur de jugement. » (Georges Suffert) – Vous en avez-vu beaucoup reconnaître leurs erreurs, parmi les minables qui se pavanent, affectent de diriger et insultent le peuple ?

« La franchise est toujours invoquée pour dire des choses désagréables ; les compliments s’en passent. » (Talleyrand)

« La complaisance fait des amis ; la franchise engendre la haine. » (Terence)

« Il n’y a point d’arrière boutique en eux. » (?)

Ce contenu a été publié dans 680, 2 - Franchise, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.