655,2 – Emeute

– Vient du mot meute. Peut parfois se comprendre, jamais s’approuver car (l’homme étant ce qu’il est) tourne presque toujours à des spectacles dégradants, qui laissent longtemps des traces.

– Pour ceux qui ont, hélas, pu y assister (révolution, libération, insurrection…), ce fut une occasion de se questionner sur la fameuse douceur féminine et les hordes quasi sexuellement excitées hurlant à mort et dépeçant de malheureux prisonniers. J’ai vu.

 ——————————————————————————————————————————-

« Insurrection : Révolution qui ne réussit pas. Echec du mécontentement dans sa tentative de remplacer un mauvais gouvernement par le désordre. » (Ambrose Bierce – Le dictionnaire du diable)

« La révolution m’aurait entraîné, si elle n’eût débuté par des crimes : je vis la première tête portée au bout d’une pique et je reculai. Jamais le meurtre ne sera à mes yeux un objet d’admiration et un argument de liberté. Je ne connais rien de plus servile, de plus méprisable, de plus lâche, de plus borné qu’un terroriste … J’eus horreur des festins de cannibales. » (Chateaubriand)

« Les 12% de gens compréhensifs envers les émeutes sont surtout des cadres supérieurs. » (enquête du Parisien – citée par Marc Crapez) – Que les classes dominantes, les prétendues élites soient corrompues, tout le monde le sait.

« Si les révolutions renversent les régimes, ‘les émeutes raffermissent les gouvernements qu’elles ne renversent pas’. » (Régis Debray – citant Victor Hugo)

« Dans les émeutes populaires on dirait que chacun est souverain, et s’arroge le droit de vie et de mort. » (Diderot)

« De toute la politique, il n’y a qu’une seule chose que je comprenne, c’est l’émeute. »  (Gustave Flaubert)

« Une émeute qui se prolonge grâce à l’appui d’un nombre toujours plus grand d’insoumis se transforme en révolte. » (Julien Freund) – Et si celle-ci réussit, elle prend le nom plus flatteur de révolution.

« Les émeutes ne tournant à la révolution sans participation décisive d’une fraction importante des castes au pouvoir. » (André Glucksmann)

« Le peuple sait faire des émeutes, des révolutions jamais. Elles viennent toujours d’en haut. » (Rémy de Gourmont)

« La populace ne peut faire que des émeutes ; pour faire des révolutions il faut le peuple. » (Victor Hugo)

« Ce ne sont pas les faits, mais les bruits, qui causent les émotions populaires. Ce qui est cru fait tout. » (Joseph Joubert)

 « Si l’exaspération pousse souvent aux émeutes, c’est toujours l’espoir de vaincre qui fait les révolutions. » (Pierre Kropotkine) 

 « Qui n’a pas vu une femme tuer ignore ce que peut le genre féminin. » (Richard Millet – sur la guerre civile à Beyrouth) – Tous ceux qui ont vu de vraies émeutes, des ‘Libérations’ savent. La remarque ne ressort pas de la misogynie, elle est plus substantielle. 

« On connaît les critiques de Blanqui contre ces ouvriers de juin 1848, réunis au hasard des rues, ‘claquemurés’ dans leurs quartiers et se fermant, par leurs barricades, la possibilité d’agir en armée organisée à l’assaut du pouvoir central. » (Jacques Rancière)

« Les femmes sont pires que les hommes. Les hommes cognent, les femmes crachent en plus du reste et piaillent… » (Ernst von Salomon – Les réprouvés) – L’auteur de ce blog peut témoigner de leur férocité, des glapissements hystériques A mort ! Et des actes et gestes corroborant leur sadisme. Certaines femmes bien sûr.

« Karl Kautsky disait un jour à nos socialistes  que la France démocratique est le pays qui a fait couler le plus de sang ouvrier. 1848, 1871, 6 février 1934 … Pour fusiller un peuple libre, rien ne vaut un vieux démagogue, qui a parlé, toute sa vie, sur la liberté. … Adolphe Thiers, etc. … ‘Il n’y a que des gouvernements anonymes qui puissent se permettre impunément de telles répressions’» (André Tardieu – citant Louis-Philippe exilé)

« Ce à quoi il nous faut donc résister face aux images choquantes des banlieues parisiennes en flammes et des autres événements similaires est ce que j’appelle la tentation herméneutique : la quête d’un sens plus profond ou d’un message caché dans ces explosions de violence … Ces émeutes n’ont pas de sens : plus qu’une forme de protestation elles étaient  ce que Lacan appelle un ‘passage à l’acte’ … Le fait qu’il n’y ait aucun programme derrière ces émeutes est un détail qui en dit long sur l’impasse idéologico-politique dans laquelle nous nous trouvons. » (Slavoj Zizek)

« Pour qu’une émeute soit bien faite il faut un temps favorable, un soleil vivifiant, un jour agréable et chaud, et c’est pourquoi elles ont toujours réussi le mieux dans les mois de juin, juillet et août. » (?)

« La populace est toujours victime de son succès, et d’un moment à l’autre les guides de sa furie peuvent devenir ses victimes. » (?)

Ce contenu a été publié dans 655, 2 - Emeute , avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.